Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

La Police Municipale en danger

À la suite de la réponse publié dans le JO Sénat du 05/05/2011 – page 1170 concernant les recrutements d’agents de police municipale au sein d’une même collectivité, l’USPPM réagit : Une telle disposition est de nature à replonger la police municipale dans les années 1970 ou en l’absence de véritables dispositions sont apparus les […]

Ecrit par USPPM – le jeudi 12 mai 2011 à 10H00

À la suite de la réponse publié dans le JO Sénat du 05/05/2011 – page 1170 concernant les
recrutements d’agents de police municipale au sein d’une même collectivité, l’USPPM
réagit :

Une telle disposition est de nature à replonger la police municipale dans les années 1970 ou en l’absence
de véritables dispositions sont apparus les colleurs d’affiches dans nos rangs, les petits amis des maires a
qui tout était permis.

La profession n’entend pas accepter cela, après la mesure de détachement qui a permis à des fonctionnaires d’autres administrations de venir nous coiffer sur le poteau des avancements de grade, nous ne pouvons accepter que l’ouverture d’un détachement liberticide vienne permettre à des fonctionnaires de toutes catégories accéder à nos divers cadres d’emplois par le truchement des échelons, car c’est bien de cela qu’il s’agit et une fois encore venir coiffer les policiers municipaux qui comptent de nombreuses années de service et qui ne sont jamais nommés au grade supérieur, des fonctionnaires dont certains très nombreux ont échoués et ce parfois à plusieurs reprises aux épreuves des divers concours et peuvent donc être considérer comme incapables de remplir les missions qui sont de la compétence des policiers municipaux.

Une telle mesure est un frein supplémentaire à l’évolution de carrière des policiers municipaux issus du cru.
C’est inacceptable et loin de la réalité du terrain.
En outre le fait que ces candidats soient conduits à suivre la formation initiale d’application qui n’est
subordonnée qu’à un simple avis à l’issu du stage, avis que l’autorité territoriale n’est pas fondée à suivre,
ne saurait être un gage sérieux de professionnalisation.
Quant à la délivrance de l’agrément par le Préfet ou le Procureur, si cette délivrance est le gage d’une bonne  moralité, il n’est pas le gage d’une aptitude à remplir les fonctions de policier municipal.

Cette mesure est irresponsable, elle ne peut que porter une atteinte sérieuse à la professionnalisation de la filière, et voir renaître des situations connues qui étaient celles des années 1970, ou les amis des maires à qui tout était permis, et bénéficiant de tous les avantages étaient légions dans nos rangs.
Nous ne voulons pas de colleurs d’affiches, de la constitution de gardes prétoriennes ici et là au service du
politique, nous voulons d’une police municipale professionnelle au service du public et cette disposition va
sans nul doute aller dans le sens contraire.

Jean-Louis Del Pistoia
Directeur national de la communication
Tel : 0692936208 -E-Mail : communication@usppm.fr
 
Siege National: BP 30 – 34 402 LUNEL CEDEX – Site www.usppm.fr

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires