Revenir à la rubrique : Société

La droite veut encadrer l’utilisation de l’Allocation de rentrée scolaire

Faut-il encadrer l'attribution de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) ? Pas pour le gouvernement ni pour la gauche qui voit dans la proposition de loi déposée par le groupe LR une "stigmatisation" des ménages les plus précaires.

Ecrit par NP – le vendredi 19 août 2022 à 11H39

Comme en 2020, le député LR Pierre-Henri Dumont avait déjà déposé la même proposition. Ce dernier propose que le versement de l’ARS soit conditionné sous la forme d’un titre spécial de paiement, dénommé « bon scolaire ». Ce bon serait librement utilisable auprès d’enseignes répondant à différents critères, le but recherché étant de créer un mécanisme permettant le contrôle de l’ARS « et faire ainsi primer l’intérêt supérieur de l’enfant », explique le parlementaire.

Il propose dans le même temps qu’une partie de l’ARS soit directement versée aux communes sous la forme d’un trousseau de fournitures mais aussi que l’aide versée aux familles soit plafonnée avec la production d’un certificat de scolarité.

Des dires hors de propos, estime Olivier Klein, ministre délégué en charge de la Ville et du Logement, qui a déploré ce jeudi sur RTL un « débat stigmatisant » envers les plus démunis dans la proposition déposée par le groupe LR. Également maire de Clichy-sous-Bois dans le 93, Olivier Klein appelle à « faire confiance au plus grand nombre ». « Que l’argent soit utilisé pour une chose ou pour une autre, la réalité, c’est que personne ne va faire des dépenses inutiles », explique le membre du gouvernement, rejoint pour une fois par la gauche.

Le député Nupes Benjamin Lucas n’a pas caché son indignation de voir « ceux qui ont refusé de taxer les superprofits et de conditionner les aides aux entreprises » s’en prendre désormais aux plus pauvres « au cœur des vacances ». Même son de cloche pour l’ancienne ministre (PS) de la Famille, Laurence Rossignol qui ironise sur ce « marronnier de la rentrée » de la droite. « Chaque année les parents sont accusés d’acheter avec l’allocation de rentrée scolaire, des écrans plasmas… des jantes neuves… des smartphones… Le vieux fantasme des pauvres qui boivent l’argent des allocs », a-t-elle dénoncé.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Loin de la légende de Libertalia, enquête sur un « repaire de forbans » à Madagascar

Entre les années 1690 et 1720, l’île de Sainte-Marie a abrité un comptoir pirate pour la négoce des butins volés, mais aussi pour la traite des esclaves. Les recherches menées par l’archéologue Jean Soulat et son équipe internationale tendent à faire ressurgir du passé les contours d’un campement de forbans dans la baie d’Ambodifotatra. Une base pirate organisée autour d’un site de carénage, d’une canalisation d’eau douce et d’un fortin dédié à la protection des lieux.

L’incorrigible MIKL

Le spécialiste du zouk à La Réunion, MIKL, a dévoilé son nouveau projet « Collé ». Le clip, déjà visionné plus de 150.000 fois en trois semaines, met en relation une histoire d’amour avec ses hauts et ses bas.