Revenir à la rubrique : Communiqué

La CGPER souhaite que la Chambre d’Agriculteur « retrouve sa sérénité »

La Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion (CGPER) est allée à la rencontre des salariés en grève de la Chambre d'Agriculture et lance un appel à la direction.

Ecrit par N.P. – le mercredi 07 février 2024 à 10H48

Communiqué

Une délégation du conseil d’administration de la CGPER s’est rendue à la Chambre d’agriculture de Saint-Pierre pour échanger avec l’intersyndicale et les salariés en grève.

Ces échanges dans un climat apaisé mais déterminé des agents de la chambre d’agriculture ont permis de connaitre les revendications des salariés sur les financements de l’institution et les craintes sur les emplois et leurs missions.

De ces discussions, il ressort que les salariés ont depuis des années l’impression de fournir un important travail auprès du monde agricole mais qui n’est pas reconnu par la profession et leur direction.

À moins d’un an des élections à la Chambre d’Agriculture, la CGPER ne souhaite pas entrer dans une polémique mais constate que la situation de la Chambre d’Agriculture est grave et préjudiciable pour le monde agricole dans un contexte post cyclone et de crise locale, nationale et mondiale pour l’agriculture.

La CGPER demande donc que la direction actuelle en concertation avec des salariés et les partenaires institutionnels mène un travail pour que la Chambre d’Agriculture retrouve toute sa sérénité.

La CGPER encourage l’ensemble des agriculteurs et du monde agricole à soutenir la Chambre d’Agriculture sur un projet cohérent avec le contexte actuel.

Le monde agricole a besoin d’une Chambre d’Agriculture efficace au service de tous les agriculteurs.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.

La Ville du Port initie la culture du riz en milieu urbain

La Ville du Port a mené ces derniers mois une expérimentation de culture du riz à petite échelle sur les sites du Triangle agricole et de la ferme urbaine située à Ariste Bolon, en lien avec les associations An Grèn Koulèr (AGK) et Riz Réunion.