Revenir à la rubrique : Société

Guy Pignolet a présenté le projet “Demoiselle” à Glasgow

Le complexe ultramoderne installé sur les rives de la Clyde à Glasgow en Ecosse, a accueilli du 29 septembre au 3 octobre 2008, le 59e Congrès international d’astronautique. 3.000 spécialistes de diverses disciplines y ont participé. Guy Pignolet a présent son projet Demoiselle, à quelques sommités.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 27 octobre 2008 à 07H06

Guy Pignolet, ingénieur et ancien membre du Centre national d’études spatiales, est revenu d’Ecosse, ravi. Le projet Demoiselle a retenu l’attention de ses interlocuteurs. Il y a eu des échanges, des conseils, des encouragements et des félicitations pour aller au bout de ce challenge. Un vrai défi.
Car, ce sera sans conteste un événement supérieur à la mise en orbite d’un letchi réunionnais, le 28 juin 2007.
Après Spoutnik 40, satellite réalisé par des adolescents du collège Reydellet en collaboration avec des jeunes Russes de Naltchik (dans le Caucase), Guy Pignolet, en collaboration avec les forces vives de l’île, ambitionne de mettre sur orbite un satellite symbolique qui portera haut et autour du monde, l’étiquette “made in Réunion”.
Ce satellite sera chargé d’envoyer des images et la température de la terre de La Réunion. “Cela signifie aussi que La Réunion pourra se regarder d’en haut avec son satellite”, poursuit l’ingénieur.
Ce projet Demoiselle permettra aux industriels et aux entreprises réunionnaises d’affirmer le niveau de leur savoir-faire, au niveau mondial, et leur donnera un ticket d’entrée, dans la communauté économique spatiale”, a conclu Guy Pignolet.

 

Guy Pignolet a présenté le projet “Demoiselle” à Glasgow

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

« Plus de 1.600 Evasan par an, et ça n’arrête pas d’augmenter »

Au cœur de la fronde qui oppose certains des élus les plus influents de l’île à l’Etat au sujet du non paiement de certaines prestations dues au CHU de La Réunion, la question du financement des Evasan interroge sur la volonté du gouvernement de maintenir ce dispositif dont le coût est évalué à 10 millions d’euros par an.

Eleanor s’éloigne des Mascareignes

La forte tempête tropicale modérée Eleanor poursuit sa course au sud des Mascareignes. Elle se situe désormais à 250 km au Sud de Maurice et devrait transiter affaiblie au large de La Réunion ce soir.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial