Revenir à la rubrique : Communiqué | Social

Grève du mardi 19 mars : « Sauver les services publics, une urgence ! »

Dans un communiqué, l'Intersyndicale de La Réunion condamne l'absence d'augmentation des salaires dans la fonction publique malgré l'inflation, critique un nouveau projet de loi sur le « mérite » comme une attaque contre les statuts et appelle à la grève le 19 mars pour protester contre les coupes budgétaires et la dégradation des conditions de travail.

Ecrit par N.P. – le vendredi 15 mars 2024 à 14H42

Le communiqué :

Nos organisations syndicales constatent et condamnent l’absence de toute perspective d’augmentation des rémunérations dans la fonction publique dans un contexte d’inflation encore soutenue. Il est urgent d’ouvrir sans délai des négociations pour améliorer les carrières et prendre des mesures générales pour les salaires, notamment en revalorisant le point d’indice, dans une situation d’effondrement du niveau des rémunérations des agent·es publics. La loi de transformation de 2019 avait déjà durement attaqué la fonction publique en y introduisant des dispositifs inspirés du secteur privé, mais surtout en consacrant le recours accru aux emplois précaires et le sabotage du paritarisme avec pour conséquence l’affaiblissement de la capacité des syndicats représentatifs à défendre les droits des personnels.

Le gouvernement veut aller encore plus loin puisque le président de la République a annoncé un nouveau projet de loi, qu’il qualifie « d’historique » pour la fonction publique, visant selon lui à mieux reconnaître le « mérite ». Il s’agit en réalité d’un système de primes réservées à quelques-uns au détriment d’une vraie revalorisation salariale pour toutes et tous en particulier les personnels les plus précaires, une revalorisation qui soit prise en compte pour le calcul de leurs retraites. C’est aussi une attaque en règle contre les statuts qui deviennent de plus en plus marginaux dans les recrutements et l’équité salariale.

Ce projet de loi intervient dans un contexte plus général d’austérité budgétaire où les services publics sont les grands perdants depuis l’annonce par le ministre de l’Économie de 10 milliards de crédits en moins dès cette année et du double probablement l’année prochaine ! Ce sont donc encore des centaines de suppressions d’emplois qu’il faudrait supporter en 2024 et 2025 dans la Fonction publique. Le pire est donc à craindre, en particulier concernant nos conditions de travail déjà fortement dégradées.

D’autres choix sont pourtant possibles pour peu qu’existe la volonté de les faire : augmenter les ressources budgétaires et le nombre d’emplois pour répondre aux besoins de la population au lieu de sacrifier les services publics, tel est le nôtre ! C’est pourquoi nos organisations appellent tous les personnels à faire grève mardi 19 mars et à venir nous rejoindre dans les cortèges à Saint-Denis et Saint-Pierre pour montrer au gouvernement notre refus massif de ces régressions.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion est le département le moins sportif de France

Une étude de l’INSEE révèle que La Réunion est le département français qui pratique le moins d’activité sportive. Seul 50% des Réunionnais pratiquent au moins une activité physique par semaine. Comme partout, le nombre de licenciés est en baisse et les femmes restent minoritaires.