Revenir à la rubrique : Faits divers

Grève dans l’Éducation nationale ce jeudi, des perturbations à prévoir

Un mouvement de grève prévu ce jeudi 27 janvier risque de perturber le fonctionnement des établissements scolaires de l'île. L’intersyndicale Éducation Nationale appelle à rejoindre la grève et la manifestation interprofessionnelle au petit marché à St Denis à partir de 9h.

Ecrit par N.P – le mardi 25 janvier 2022 à 17H22

Les syndicats ne décolèrent pas. Moins d’une semaine après la rentrée scolaire réunionnaise, l’intersyndicale de l’Education Nationale appelle à la mobilisation ce jeudi 27 janvier à Saint-Denis.
 
Les mesures annoncées par le gouvernement “ne permettront pas de calmer la colère des personnels épuisés par toutes ces contre-réformes dans le contexte sanitaire actuel”, déclare l’intersyndicale de l’Education Nationale (Scenrac CFTC, FNEC FP FO, FSU, CGTR Education, SAIPER UDAS, SNALC, SUD EDUCATION et la FCPE). 
 
Le premier jour de classe, le rectorat faisait état de 1.012 professeurs absents pour le 1er et le 2nd degré sur les 13.700 de l’académie ainsi que de 200 classes fermées. De nombreux établissements avaient également dû s’adapter aux contraintes liées au virus, en proposant un service minimum. 

Les revendications syndicales

Salaires, postes, conditions de travail, dans le contexte sanitaire actuel, les revendications sont nombreuses. Au-delà du protocole sanitaire Blanquer qui ne convient pas, “c’est un immense ras-le-bol, un rejet énorme », déplore l’intersyndicale. « Rejet des politiques de sape, de destruction de l’école, rejet des suppressions de postes imposées année après année par le ministre Blanquer”. 
 

Les syndicats pointent également du doigt le manque de personnel, les suppressions de postes, ou encore le recours à des emplois précaires et sous-payés, ainsi que le recrutement de 22 personnels administratifs en CDD dans le 1er degré pour les 500 écoles de la circonscription.
 
Le mouvement de grève débutera demain à 9h00 sur la place du petit marché à Saint-Denis.

Les mairies mettent en garde sur les perturbations qui devraient concerner les services :

Le communiqué de la ville de Sainte-Suzanne :
A l’appel de l’intersyndicale, un préavis de grève national a été déposé pour ce jeudi 27 janvier 2022 afin de faire aboutir des revendications sur le pouvoir d’achat et la  valorisation des salaires et des retraites.
Ce mouvement social va en conséquence impacter le fonctionnement des services publics municipaux.
Les parents des élèves scolarisés dans les écoles maternelles et primaires, ainsi que les parents des enfants accueillis dans les crèches municipales, sont donc informés que des perturbations sont à prévoir dans l’accueil et la surveillance au sein de ces établissements.
En outre, les prestations de restauration scolaire ne pourront pas être assurées pour cette journée.
Les parents sont donc invités à prendre toutes les dispositions nécessaires.

Le communiqué de la Ville de St-Pierre :
Suite au mouvement de grève nationale prévue le jeudi 27 janvier 2022, et, face à l’incertitude du nombre de personnels communaux susceptibles de suivre ce mouvement de grève, la Ville de Saint-Pierre informe les parents d’un fort risque de perturbations dans le fonctionnement des écoles. La Ville ne sera pas en mesure d’assurer le service de la restauration scolaire ainsi que la surveillance de la pause méridienne. Les parents sont invités à prendre toutes les dispositions nécessaires pour pallier ces désagréments. 

Le communiqué de la Ville de l’Etang-Salé :

En raison d’un mouvement de grève de l’Education Nationale annoncé pour ce jeudi  27  janvier,  la  Ville  de  L’Etang-Salé informe les parents des écoles Francis Rivière et Joseph Leperlier que, faute de personnels, le service minimum d’accueil ne pourra être assuré.  Les parents sont invités à prendre toutes les dispositions nécessaires pour pallier ces désagréments. 

Le communiqué de la Ville de Saint-Leu :

Un mouvement de grève a été annoncé dans l’Éducation Nationale pour ce jeudi 27 janvier 2022.

Ce mouvement va impacter le fonctionnement des services publics municipaux.
De fortes perturbations sont à prévoir dans l’accueil et la surveillance des enfants au sein des écoles maternelles et primaires.

Par conséquent, la Ville de Saint-Leu recommande aux parents de prendre leurs dispositions pour pallier ces désagréments.

Le communiqué de la Ville de Saint-Paul :

Le préavis national de grève du 27 Janvier 2022 touchant les personnels enseignants de l’Education Nationale risque de générer de nombreuses perturbations au sein des écoles.

La Municipalité de Saint-Paul recommande aux parents de se tenir informés. En effet, le service minimum d’accueil ne pourra être assuré dans certains cas, le Jeudi 27 Janvier 2022.

Le service de restauration scolaire sera maintenu pour toutes les classes ouvertes sur l’ensemble des établissements du 1er degré.

Concernant l’activité périscolaire, nous vous prions de vous rapprocher de l’association au sein de l’école. Les parents sont donc invités à prendre leurs dispositions.

La Municipalité remercie les familles de leur compréhension.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un incendie se déclare dans un immeuble SIDR à Saint-Denis

Ce mercredi peu avant 19 heures, un appartement situé au 1er étage de la résidence SIDR Camp Jacquot situé à l’angle de la rue Camp Jacquot et général de Gaulle à Saint-Denis a pris feu. Les sapeurs pompiers ont déployé la grande échelle pour accéder à l’appartement en proie aux flammes. Fort heureusement, il n’y a pas de blessés à déplorer. Par mesure de précaution, l’ensemble de l’immeuble a été évacué.

Viol d’une prostituée sur la voie publique : L’auteur présumé ne voulait pas payer

Gabriel*, mis en examen le 25 août 2022 pour un viol commis la veille sur une prostituée rencontrée via les réseaux sociaux, a donné des explications variables sur le non paiement de ses services. Il a été décrit par des experts comme ayant des difficultés relationnelles mais sans dangerosité criminelle. Malgré sa demande de libération, la chambre de l’instruction a maintenu sa détention, suivant l’avis du parquet général qui craint qu’il exerce des pressions sur la victime.

Trafic de stupéfiants en bande organisée : 45 kilos de zamal péi retrouvés au domicile d’un cultivateur

Jean-Cédric L., 45 ans, a été arrêté pour avoir cultivé 45 kg de cannabis chez lui, impliqué dans un trafic entre l’Île Maurice et La Réunion. Après un an en détention provisoire, il a été placé sous contrôle judiciaire, mais reste sous les verrous après un appel du parquet. Le réseau d’envergure bien huilé révèle des envois fréquents et volumineux vers Maurice.

Soupçons d’emplois illégaux : Didier Robert, Alfred Ablancourt et Ismaïl Aboudou se défendent à la barre

La deuxième journée du procès des emplois de cabinet de la Région a conforté la défense dans sa contestation de la partialité de l’enquête menée par l’OCLCIFF : les témoins auditionnés ont en effet tous confirmé l’effectivité des missions effectuées par les ex-conseillers techniques Alfred Ablancourt et Ismaïl Aboudou, tandis que le troisième prévenu appelé à la barre, l’ancien président Didier Robert, a martelé sa légitimité, en tant que chef de l’administration, à choisir lui-même les personnes embauchées dans son cabinet. Enfin, le DGS d’alors Mohamed Ahmed, convoqué comme témoin, a souligné qu’un arrêté relatif à l’organisation administrative de la Région avait rattaché certains services au cabinet, sans que cela ne soit contesté ni par le contrôle de la légalité, ni par le tribunal administratif.