Revenir à la rubrique : Société

Giraud Payet et le bureau de la Chambre de métiers démissionnent

Giraud Payet, président de la Chambre des métiers, et une partie de son bureau, viennent d’annoncer leur démission de la direction de la chambre consulaire. Cette démission devrait entrainer l’élection d’un nouveau bureau. Lors de la conférence de presse, tout à l’heure dans un hôtel de Saint-Denis, Giraud Payet a demandé au préfet d’organiser le plus vite possible une assemblée générale extraordinaire pour procéder à de nouvelles élections.

Ecrit par Melanie Roddier – le mercredi 19 novembre 2008 à 22H29

Il y avait une certaine émotion dans la voix de Giraud Payet, au moment de l’annonce de sa démission de la présidence de la Chambre des métiers. C’est entouré de ses fidèles amis et collaborateurs que le président en exercice a expliqué les raisons de son départ.
“Nous avons pris la décision cet après-midi, avec le groupe majoritaire de la Chambre des métiers, et plus précisément avec les membres du bureau”.
“En effet, j’avais consenti dès mon retour à la Chambre, une délégation à MM. Bernard Picardo et Joël Melchior. Mais, il manque toujours, un élément important pour la validation de ces délégations : c’est l’enregistrement au recueil administratif de la préfecture”, affirme Giraud Payet, ex-président de la Chambre des métiers.
“Et surprise nous apprenons dans la presse ce matin qu’il y a un possible retour de Franck Robert aux commandes”, déplore le chef d’entreprise.
“Au cas où les choses devraient se passer différemment, nous lançons un message fort à l’intention des élus : nous ne voulons plus du retour de Franck Robert, les artisans n’arrêtent pas de me dire qu’ils ne veulent plus de Franck Robert”, répète l’artisan.
“Nous avons donc pris les mesures qui s’imposent. J’assume ainsi mes responsabilités et les élus qui m’accompagnent dans cette démarche, également. Nous démissionnons en bloc”.
“A partir de ce soir, la Chambre des métiers n’a plus de président, ni de  trésorier, ni de trésorier-adjoint.  La Chambre des métiers ne fonctionne donc plus et n’exerce plus ses missions”.
“La balle est aujourd’hui dans le camp de la préfecture. C’est à elle de provoquer une assemblée générale extraordinaire et élire un nouveau bureau”, a conclu Giraud Payet.
Reportage réalisé avec Mélanie Roddier

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comores : Une passagère de kwassa blessée par balle

Selon divers témoignages circulant sur les réseaux sociaux, une femme a été victime dimanche 21 avril vers 14h d’un coup de feu alors qu’elle se trouvait sur une embarcation naviguant entre les Comores et Mayotte. Le média Al Comorya assure que le kwassa a été visé par les tirs des gardes-côtes de l’Union des Comores.

Les Chroniques de tonton Jules #171

Au fou ! C’est tout ce que j’ai trouvé à vous dire en guise d’introduction, ce jour. Les jours passent et les contes de la folie ordinaire enflent avec la constance d’un blob dévastateur. Il va devenir de plus en plus difficile de dormir sans cauchemarder.