Revenir à la rubrique : Politique

Fonction publique : Vers la reconnaissance des fêtes hindoues ?

Le représentant d'un collectif hindou et le député Perceval Gaillard ont été reçus au Ministère des Outre-Mer pour évoquer leur demande de l'intégration de fêtes religieuses à la circulaire de la Fonction publique qui autorise des absences lors des grands événements cultuels. Les deux hommes évoquent avoir eu un accord de principe mais le ministère des Outre-Mer explique ne s'être engagé qu'à transmettre la demande aux services concernés.

Ecrit par NP – le lundi 13 février 2023 à 20H57

Le Collectif pour l’introduction de l’hindouisme à la circulaire FP901 du 23 septembre 1967 est monté au créneau pour que la religion originaire de l’Inde et très suivie à La Réunion soit considérée au même titre que d’autres cultes par la Fonction publique.

Chaque religion a droit à trois jours où les agents sont autorisés à s’absenter par respect de leurs croyances. Les fêtes arméniennes, bouddhistes, juives, musulmanes et orthodoxes font partie de la circulaire FP901 actuellement en vigueur.

Alain Mardaye, coordonnateur du Collectif pour l’introduction de l’hindouisme à la circulaire FP901du 23 septembre 1967 et le député Perceval Gaillard, ont été reçus au ministère des Outre-Mer pour demander à ce que les fêtes hindoues soient inclues. Le ministre des Outremer a enregistré la demande et affirmé qu’il transmettrait au ministre de la Fonction publique. 

Voici le communiqué commun d’Alain Mardaye et de Perceval Gaillard :

Alain Mardaye, coordonnateur du Collectif pour l’introduction de l’hindouisme à la circulaire FP901 du 23 septembre 1967, ainsi que Perceval Gaillard, député de la 7ème circonscription de La Réunion ont été reçus ce jour au Ministère des Outre-mer pour une réunion de travail avec le cabinet du ministre concernant l’introduction à l’hindouisme à la circulaire FP901 du 23 septembre 1967. Cette rencontre fait suite à l’entretien du député Gaillard avec Monsieur Carenco, Ministre des Outre-mer le 6 février dernier.

Les échanges ont été constructifs. Un accord de principe a été donné pour l’introduction de l’hindouisme à la circulaire. Les hindous bénéficieraient de trois jours au même titre que les autres confessions. Le Ministère des Outre-mer continue à échanger avec le Ministère de la fonction publique qui statuera en dernier ressort.

​Nous restons à l’écoute et mobilisés pour faire aboutir cette question initiée à La Réunion et qui s’inscrit désormais au niveau national.

A noter cependant que le ministère des Outremer, tard hier soir, est venu tempérer ces affirmations du collectif et du député en affirmant qu’aucun accord de principe n’avait été trouvé, contrairement à ce qu’annonce le communiqué et que le ministre s’est simplement engagé à transmettre la requête au ministre de la Fonction publique.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Soupçons d’emplois illégaux à la Région : « La fin ne saurait justifier les moyens »

La procureure de la République Véronique Denizot a demandé la condamnation des 11 prévenus de l’affaire des emplois présumés illégaux de la Région, ce jeudi lors de la quatrième journée du procès, une peine de 5 ans d’inéligibilité étant notamment requise pour l’ancien président Didier Robert, visé pour prise illégale d’intérêts et détournement de fonds . L’actuelle mandature de la Région, partie civile du procès, a demandé un préjudice à hauteur de 1,5 million correspondant à la somme des salaires versés aux huit conseillers techniques poursuivis pour recel.

Ratenon : « Rougail saucisses ek ketchup, plus jamais ça ! »

Jean-Hugues Ratenon a adressé un courrier au préfet pour faire part de ses inquiétudes devant le cours de deux essentiels de la cuisine locale et dans lequel il demande une table ronde avec tous les acteurs de la filière. Il poursuit son mécontentement sur les réseaux et “si ça ne plait pas au préfet tant pis”.

Marine Le Pen ne voit pas ce qu’il y a d’extrême dans ses idées

La figure de proue du navire RN est à La Réunion pour une visite de trois jours dans le cadre des Européennes. Elle a notamment surpris le bureau régional de son parti en annonçant la sélection d’une candidate réunionnaise qui n’était pas présélectionnée et a martelé sa position sur l’octroi de mer même si le dispositif national n’est pas à l’ordre du jour des Européennes.