Revenir à la rubrique : Faits divers

Fêtes post-bac et vacances : Contrôles routiers renforcés

La préfecture appelle à la prudence sur les routes et annonce une présence plus accrue des forces de l'ordre pour les prochains jours. Voici le communiqué du préfet :

Ecrit par Nicolas Payet – le mardi 06 juillet 2021 à 11H13

Festivités post baccalauréat + vacances scolaires + circulation routière = vigilance accrue

La récente levée du couvre-feu et les horaires plus tardifs de fermeture des bars/restaurants, combinées aux vacances scolaires font des mois de juillet et août une période à hauts risques sur les routes.

Jacques Billant, préfet de La Réunion, appelle donc tous les conducteurs, et plus particulièrement les futurs bacheliers à faire preuve de vigilance et de prudence en adoptant un comportement responsable sur la route et pendant les festivités afin que cette nouvelle étape importante de leur vie ne soit pas marquée par un drame.

En 2021, au 5 juillet, ce sont 19 personnes dont 3 piétons alcoolisés qui ont perdu la vie sur les routes réunionnaises. 6 accidents mortels ont été causés par un conducteur dont le taux d’alcool était supérieur à la réglementation en vigueur.

En 2020, 8 jeunes sont décédés sur nos routes sur un total de 43, les 18-24 ans représentant 16 % des personnes tuées. 4 piétons étaient alcoolisés.

En 2019, 6 jeunes sont décédés sur nos routes (dont 3 liés à l’alcool) sur un total de 39, les 18-24 ans représentant 15 % des personnes tuées.

Pendant les vacances, entre les fêtes post-examens et les “happy hours” , “les jeunes permis” peuvent être enclins à faire la fête et à consommer de l’alcool.

Des comportements à adopter pour sa sécurité et celle des autres

Trop de vies sont brisées par ces comportements de conduite en état d’ébriété et irresponsable, d’où la préconisation voire l’obligation de certaines mesures afin que les festivités de réussite au baccalauréat et les vacances soient réussies pour tous et que la route ne soit pas le début d’un drame ou la perte de la vie :

• inciter les conducteurs à désigner un « Sam » avant de sortir. Sam, c’est le conducteur qui s’engage à ne pas boire et à ramener ses proches après un moment festif. Idéalement, les parents des bacheliers pourraient assurer le transport des jeunes en toute sécurité et de manière responsable.

• sensibiliser les familles et les amis à la nécessité de veiller à l’état d’alcoolémie de leurs proches et de ne pas laisser une personne qui a bu reprendre la route.

• prévoir le retour de soirée à l’avance pour éviter les risques sur la route (désignation d’un

« Sam », taxi, bus …)

Les forces de l’ordre mobilisées sur les routes

Le préfet a demandé aux forces de l’ordre d’être particulièrement présentes sur les routes pendant cette période. Un plan de contrôle a été établi et tout véhicule sera immobilisé et saisi en cas de contraventions délictuelles.

Adopter une attitude responsable reste le meilleur moyen d’éviter des drames.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.