Revenir à la rubrique : Faits divers

?? EXCLUSIF – Shannen, la compagne de Yoan Spanu témoigne

Yoan Spanu a été retrouvé pendu dans la nuit du 6 novembre dernier alors qu'il se trouvait incarcéré à la prison de St-Pierre. Sa compagne, Shannen, qui a reçu l'appel de la directrice de la prison pour lui annoncer le décès de son petit ami, a accepté de se livrer sur sa relation avec Yoan.

Ecrit par Regis Labrousse - Prisca Bigot – le mardi 08 janvier 2019 à 17H02

Shannen et Yoan se rencontrent dans un bar de St-Pierre. Ils se mettent en couple en juillet-aout dernier avant de vivre ensemble durant les 2 mois qui ont précédé le décès du jeune homme. Ils décident d’emménager à Terre Sainte, lieu de colocation de Yoan.

Comme l’explique la jeune femme de 24 ans, tout se passait bien à l’exception des relations avec le colocataire de Yoan. Après la bagarre qui a conduit à l’arrestation puis à la garde à vue de son compagnon, Shannen n’aura de nouvelles de Yoan que le 6 novembre, jour de la présentation devant le juge des libertés et de la détention (JLD). Elle pourra s’entretenir 2 minutes avec lui avant le JLD. Elle avoue ignorer totalement qu’il était en garde à vue. 

Durant ce court entretien, Yoan lui aurait dit: « Je ne me sens pas bien et j’ai très peur. Personne ne me croit, tout le monde me prend pour un fou. Ils veulent m’empoisonner, me mettre la corde au cou et faire passer ça pour un suicide. Il va m’arriver quelque chose, je ne suis pas drogué ni suicidaire« . 

Le lendemain, à 5h du matin, Shannen reçoit un appel de la directrice de la prison lui annonçant que son petit ami s’est donné la mort, que les gardiens l’ont retrouvé durant la ronde. Le lendemain, elle se rend sur place et cette fois, la directrice lui aurait donné une autre version selon laquelle ce sont les co-détenus de Yoan qui l’ont retrouvé.

Si elle ne se prononce pas sur la thèse du suicide de son petit ami, elle est catégorique sur le fait que Yoan n’était absolument pas suicidaire. Selon elle, il estimait que le suicide était un « péché », que s’il n’était pas croyant, il était « spirituel », préférant « prendre le bon dans toutes les religions »

Fauché par le sort, le couple avait pour projet de s’installer à Maurice pour y faire de la location de chambres et de kayak. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Rodéos urbains au Port : 10 motos saisies et détruites par la Police

Alors que depuis le début de l’année, une recrudescence des rodéos motorisés a été observée au Port avec pour conséquences deux accidents graves de la route, une opération menée par la Police ce jeudi a permis la saisie de 10 motos impliqués dans cette pratique illégale. Les deux-roues ont été détruits.

Soupçons d’emplois illégaux au cabinet de la Région : La stratégie d’enquête décriée par la défense

En début d’audience pour ce premier jour de procès, les 11 prévenus de la Région Réunion, dirigée par Didier Robert de 2010 à 2021, ont nié toute faute malgré les poursuites pour détournement de fonds, prise illégale d’intérêts et de recel après un contrôle de la Chambre régionale des comptes. L’enquête préliminaire a révélé des emplois potentiellement fictifs, des recrutements discrétionnaires et des rémunérations excessives. Les avocats de la défense contestent la procédure, arguant notamment de partialité et d’imprécision des motifs de poursuite.