Revenir à la rubrique : Politique

Européennes: Les réactions des différents responsables politiques locaux

Les responsables politiques locaux n'ont pas tardé à réagir après la publication des résultats définitifs de ces élections européennes.

Ecrit par N.P. – le dimanche 09 juin 2024 à 22H13

Mathieu Hoarau, maire de l’Étang-Salé: « Malgré un recul de près de 9 points par rapport aux précédentes élections Européennes de 2019, le taux de participation à ces élections qui s’établi à 31,42% pour la Commune, reste largement au-dessus de celui de la moyenne Départementale, ce dont je me félicite. Je salue le civisme des Etang-Saléens et invite celles et ceux qui, pour des raisons diverses, se sont abstenus ce-jour, à faire entendre leurs voix, celle des citoyens, pour les prochains scrutins. Le parti Présidentiel, avec moins de 10% des suffrages exprimés, paye sans nul doute l’absence de représentation du Département sur sa liste après l’éviction du député sortant. Il paye également le mécontentement grandissant des Français et l’usure du pouvoir. La bipolarisation de la vie politique Française entre les grands partis qu’étaient le PS et les Républicains a vécue. Dans cette atomisation des partis traditionnels, le Parti Socialiste avec 12% des suffrages s’en sort mieux que les Républicains qui ne récoltent un peu moins de 5% des voix. L’opposition Gauche/Droite se mesure désormais à l’analyse des résultats de La France Insoumise et du Rassemblement National. Avec plus de 32%, le Rassemblement National représenté par Jordan Bardella fait plus du double du score de la France Insoumise (moins de 15% marquant l’ancrage à droite de l’Etang-Salé. L’Europe est un acteur majeur du développement de notre lle et j’appelle de mes vœux que les Députés Européens élus ce soir, quel que soit leur appartenance politique, défendent avec ardeur l’interet de notre Région, confetti de l’Europe dans la zone stratégique qu’est le Sud-Ouest de l’Océan-Indien. La Réunion Département Français, Région d’Europe, compte sur ses nouveaux élus pour défendre notre statut. Les Electrices et électeurs Réunionnais comptent sur ses nouveaux élus pour redorer l’image de la Politique et de ses acteurs et pour leur redonner le goût de retourner aux urnes. »

Olivier Hoarau, maire du Port: « Mon appel au rassemblement derrière la candidature de Younous Omarjee a su porter la gauche à la victoire ce soir au Port ! Les résultats montrent un net recul du RN avec Manon Aubry qui finit en tête avec 33%. C’est un très beau succès pour la gauche sur notre territoire. Le Port confirme ainsi, à nouveau, son ancrage à gauche. Les valeurs du vivre-ensemble et de fraternité ont mis en échec les idéologies d’extrême droite. »

Cyrille Melchior, président du Département: « Les résultats des élections européennes viennent d’être publiés. Je remercie les électrices et les électeurs de s’être déplacés. Je ne peux, toutefois, que regretter le faible taux de participation à La Réunion à une élection pourtant si importante pour le développement de notre île. J’adresse mes félicitations à Younous Omarjee et à Marie-Luce Brasier-Clain. La Réunion compte sur eux pour défendre ses projets et ses dossiers. Notre île fait face à des défis uniques et à des besoins spécifiques que nous devons continuer à porter sur la scène européenne avec vigueur et détermination. Nos efforts doivent se concentrer sur des dossiers cruciaux tels que le développement économique, la transition écologique, l’amélioration des infrastructures, et la promotion de la culture et de l’identité réunionnaise. »

Giovanni Payet (La Voix Citoyenne): « Le désamour grandissant pour les élections doit nous pousser à réinvestir la citoyenneté partout et par tous les moyens ! Les électeurs se sont peu exprimés aujourd’hui. A Saint-Denis, la participation recule encore. Il n’y a pas de victoire de l’espoir ce soir. Il y a la victoire d’une société qui se fracture, qui a peur et qui croit aux mensonges a peine déguisés de l’extrême droite française. Nous sommes tristes que les enjeux européens pour La Réunion (changement climatique, paix, emploi, économie, santé …) n’ont pas été suffisamment expliqués et compris par les habitants de l’île. Nous sommes tristes que les partisans de la division, du repli, des  nationalismes ont réussi à assiéger le parlement européen. Rien ne sert d’accabler les électeurs qui ne se sont pas présentés aux urnes. Ce faible taux de participation traduit la nécessité d’expliquer et de montrer encore et toujours le rôle des institutions européennes. Elle exprime la nécessité de rapprocher les institutions européennes de notre vie quotidienne. Elle montre que les décisions prisent à l’échelle européenne ne parviennent pas à conquérir le cœur des Réunionnais car elles ne répondent pas aux urgences et aux peurs que vivent les Réunionnais. Il ne suffit pas de mettre un drapeau européen sur un projet financé par les fonds européens pour exprimer le puissant engagement de l’Europe sur notre île. Les responsables élus ne font pas campagne pour l’Europe chaque jour en mobilisant des moyens nécessaires. Par conséquent, il nous revient, futurs élus de la voix citoyenne, de trouver tous les moyens locaux et nationaux pour faire vivre les valeurs de l’Europe et renforcer la citoyenneté.  Dire que l’Europe est imparfaite est entendable, mais dire que l’Europe est la cause de tout les maux réunionnais est indéfendable. Ainsi, aux détracteurs de l’Europe et de ses valeurs, nous disons nouvelle fois que dans un monde en proie aux conflits et en profonde mutation l’Europe est garante de valeurs et de solutions protectrices pour toutes et tous. A ceux et celles qui ont développé l’argumentaire de la peur, de la perte d’identité et de l’individualisme pendant toute cette campagne, nous répondons que vous êtes les fossoyeurs et les profiteurs de l’Union européenne. Vous faites partie de ceux et celles qui brisent les valeurs de la fraternité et des solidarités, voulue par nos ainés à la fin de la seconde guerre mondiale. Votre position démagogique et cynique n’honore pas l’identité de La Réunion : l’Union dans la diversité ! A tous les nouveaux eurodéputés qui protègeront et défendront la nature et l’Humanité à l’hémicycle européen, nous vous transmettons du courage et de la force pour résister aux députés nationalistes, aux lobbies et aux destructeurs du vivant ! Dès 2026, nous ferons de la citoyenneté à Saint-Denis, l’expression de la transition écologique et sociale heureuse. Rien ne nous arrêtera pour renouveler la démocratie et mettre le citoyen de tout âge  dans le dispositif démocratique. »

Juliana M’Doihoma, maire de Saint-Louis: « Ces élections se sont déroulées dans le calme à Saint-Louis. Nous avons bien évidemment comme sur toute l’île un taux de participation très bas. Ici comme ailleurs, les électeurs sont plus captivés par les scrutins locaux que par ces élections européennes. Cette abstention traduit notamment le fait que la campagne des européennes n’a pas été audible à La Réunion où les enjeux du Parlement Européen sont pourtant déterminants pour nos institutions et entreprises, mais au final peu perceptibles pour la population. Faut-il voir un frein dans le mode de scrutin (à la proportionnelle sur un seul tour) auquel les citoyens sont moins habitués ? Faut-il y voir par ailleurs le fruit d’un déficit de représentativité des Réunionnais sur les listes candidates ? Ce qui est sûr, c’est que les résultats donnent à voir une fois de plus la montée des extrêmes et du populisme sur notre île… C’est triste pour un territoire comme le nôtre pourtant marqué par les valeurs du vivre-ensemble. C’est probablement le fruit de la colère et de l’insatisfaction des habitants confrontés à un quotidien de plus en plus difficile…C’est en tout cas une invitation à revisiter nos modes d’agir, à toutes les échelles… »

Parti communiste réunionnais (PCR): « Le PCR remercie les électeurs qui ont porté leur suffrage sur la liste « Gauche unie pour le monde du travail » conduite par Léon Deffontaines où figurait notre candidat, Ary Yée-Chong-Tchi-Kan. Le PCR félicite la mobilisation de tous ses militants qui, pendant 2 mois et dans toute l’île, ont rencontré la population et fait connaître nos propositions. Le taux de participation est inférieur à 27 %, c’est du jamais vu. A La Réunion, ce scrutin, comme les précédents, a été boycotté par une majorité des électeurs. Il envoie un message clair : la majorité des citoyens ne se sont pas déplacés car ils n’ont pas senti que leurs préoccupations étaient prises en compte. La personnalisation, la réduction du champ politique à une majorité présidentielle et à l’extrême droite et les sondages ont pris le pas sur le débat d’idées et la comparaison des programmes. Dans de telles conditions, quelle place pour les urgences du quotidien ? Cette situation rappelle que la crise sociale, économique et politique est d’une toute autre ampleur à La Réunion par rapport à la France. Les données de cette crise sont connues, toute comme ses raisons. Pour redresser la situation, le PCR propose depuis 2018 la réunion de toutes les bonnes volontés pour élaborer un projet au sein d’une instance créée par la loi NOTRe : la Conférence territoriale, élargie aux forces vives. Cette proposition vise à responsabiliser les Réunionnais : à nous de proposer ce qui est bon pour nous, dans une démarche de co-construction. La responsabilisation des Réunionnais sera le ferment du renouveau démocratique dans notre pays. Il appartient donc aux membres de la conférence territoriale de la convoquer. »

 

Thèmes : Européennes
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives : La demi-union de la gauche réunionnaise

Les plateformes de la gauche réunionnaises se sont rencontrées mercredi soir au siège du TO pour émuler l’union nationale des forces de progrès signée en vue des élections législatives. Un accord pour une candidature unique par circonscription n’a été trouvé que pour trois des six députés sortants de l’ex-Nupes.

[Communiqué] Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues

Après les élections européennes du 9 juin marquées par une abstention record et une montée de l’extrême droite, l’intersyndicale de La Réunion appelle à un sursaut démocratique et social. Elle exhorte les travailleuses, travailleurs, retraités et étudiants à manifester le samedi 15 juin à 10h à la Préfecture de Saint-Denis pour défendre les droits sociaux et environnementaux et contrer la politique de régression sociale du gouvernement.

[Communiqué] « Action Populaire de La Réunion appelle à la plus grande mobilisation de l’ensemble des forces de gauche »

Après l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République, Action Populaire de La Réunion (APR) appelle à un rassemblement des forces de gauche et progressistes en vue des élections législatives des 30 juin et 7 juillet, visant à réélire les députés sortants et à remporter la troisième circonscription de La Réunion.