Revenir à la rubrique : Politique

Européennes : Les Ecologistes veulent mettre les bouchées doubles à La Réunion

Marine Tondelier, secrétaire nationale d'EELV (Europe Ecologie-Les Verts) était à La Réunion pour présenter le programme des écologistes pour les Européennes, mais aussi pour inviter les Réunionnais à participer sous toutes les formes à défendre et préserver leur territoire. Elle appelle à voter Vert pour sortir du statu quo européen et améliorer la prise en compte des spécificités réunionnaises.

Ecrit par Baradi Siva – le samedi 20 avril 2024 à 06H35

La secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts a, elle aussi, fait campagne dans l’océan Indien cette semaine. Elle a tenu à présenter son programme, mais aussi à rappeler à tous que le combat pour l’écologie n’est pas que politique et peut se faire à travers le monde associatif. Marine Tondelier explique que les écologistes militent pour la prise en compte des spécificités locales de La Réunion et souhaitent pousser l’Europe à « mettre les bouchées doubles » en Outre-mer pour atteindre une égalité réelle.

 

Une candidate réunionnaise Gilet Jaunes

 

Marine Tondelier a été fière d’annoncer l’ajout d’une Réunionnaise dans la liste d’Europe Ecologie-Les Verts aux Européennes. Il s’agit de Martine Nourry, engagée dans de nombreux projets citoyens. « Elle est très connue ici et les projets citoyens ont toujours quelque chose à voir avec elle« , assure la secrétaire nationale du parti.

Consciente des tensions à EELVR lors des Sénatoriales et des élections du bureau local, Marine Tondelier affirme que tous les écologistes locaux ont soutenu cette candidature. Elle déclare par ailleurs avoir rassemblé tous les militants et élus pour des échanges : « La situation est stable et sera encore mieux quand je serai repartie« , sourit-elle.

 

 

Voter EELV pour « sortir du statu quo« 

 

La secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts a aussi tenu à préciser que les partis de droite, du centre et de gauche, « gouvernement ensemble ». Ce qu’elle appelle le « ventre mou » de l’Europe ne tient par ailleurs pas assez compte des spécificités des Outre-mer. « La bataille de certains députés européens, c’était de faire en sorte que l’Outre-mer ne soit pas concerné par ces dispositions« , dénonce-t-elle, « c’est-à-dire qu’elle ne puisse pas accéder à ces dotations pour pouvoir mieux protéger nos sols. »

Marine Tondelier appelle les Réunionnais à appeler Verts pour sortir du statu quo provoqué par l’alliance des grandes familles politiques. Elle souhaite changer l’Europe qui est un « Robin des Bois à l’envers ». Elle explique que pour le POSEI, « un tiers de toute l’enveloppe pour La Réunion est dédiée aux plus gros agriculteurs, ceux qui n’auraient pas vraiment besoin de subventions. Et les toutes petites exploitations qui sont de très loin les plus nombreuses à La Réunion, il n’y a que 2% de l’enveloppe« . La secrétaire nationale d’EELV résume la situation : « L’Europe prend à tout le monde et ne redonne qu’aux plus riches

 

L’écologie, un combat politique et engagement citoyen au quotidien

 

Marine Tondelier n’est pas venue à La Réunion que pour obtenir plus de votes. Elle a aussi pris le temps d’appeler les Réunionnais à s’engager localement pour la préservation du territoire et à s’investir pour assurer un meilleur avenir à leurs enfants. « Il y a la politique, mais il y a aussi l’activisme, les associations. Vous pouvez nous rejoindre sur lesecologistes.fr, il y a des chouettes choses à faire« , lance-t-elle.

La secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts tient aussi à préciser que les écologistes contribuent régulièrement à l’amélioration du quotidien des Réunionnais. Elle s’est notamment rendue à Saint-Denis où elle a pris le téléphérique. Marine Tondelier a salué l’engagement de Jean-Pierre Marchau, vice-président de la CINOR, qui a participé à la mise sur pied du projet. « On a une visibilité dans les villes parce qu’on travaille localement pour le quotidien des Français« , tient-elle à souligner.

 

EELV : Un vote de cœur, un vote Vert ?

 

Dans les sondages, la liste EELV est à la peine. Mais c’était aussi le cas en 2019. Pourtant crédité de 6% des voix dans un sondage le matin du scrutin, Yannick Jadot avait cumulé 13% des suffrages exprimés. Marine Tondelier est convaincue que la même bonne surprise attend les écologistes ce 9 juin : « Il n’y a pas de second tour« , précise-t-elle.

Sans le jeu de politique politicienne qui domine les conversations lors des autres élections, sans appel à un barrage contre un parti ou un autre, elle est confiante que les Français voteront avec leur cœur dans quelques semaines et que leur cœur sera Vert.

 

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
46 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] « L’insalubrité des logements sociaux est un phénomène complexe et multifactoriel »

Karine Lebon annonce une bataille parlementaire cruciale le 22 mai 2024. Celle-ci pourrait contribuer à résoudre la crise du logement social à La Réunion, exacerbée par une forte croissance démographique, des coûts de construction élevés et des procédures administratives complexes. C’est pourquoi la députée de la 2e circonscription de La Réunion a proposé au vote la création d’une commission d’enquête visant à analyser et à remédier à ces problèmes urgents afin d’améliorer les conditions de vie des Réunionnais.

Sigrid Gérardin, n°2 sur la liste PCF aux Européennes : « Porter le projet que vous construirez pour vous et par vous »

Le Parti communiste réunionnais (PCR) a célébré ce samedi son 65e anniversaire sur la place Paul-Vergès à Saint-Denis. Cet événement s’inscrit dans le cadre des élections européennes et a été marqué par un hommage rendu à son fondateur, premier Réunionnais élu au Parlement européen. Le tout en présence de Sigrid Gérardin, n°2 sur la liste PCF conduite par Léon Deffontaines.