Revenir à la rubrique : Société

États généraux des mobilités : « Une attente citoyenne forte »

La conclusion des États Généraux des Mobilités (EGM) à La Réunion dévoile un élan citoyen sans précédent. Le dialogue, entamé il y a plusieurs mois, a abouti à une étape cruciale avec la présentation ce mardi du rapport final de l'Assemblée Citoyenne des Mobilités, en présence des représentants de l'Etat, du Département et des cinq intercommunalités de l'île.

Ecrit par S.I. – le mardi 13 février 2024 à 18H30

Huguette Bello : « Faire entrer La Réunion dans une nouvelle ère des mobilités »

En préambule, Huguette Bello a indiqué que ces États généraux des mobilités ont répondu « à une attente citoyenne forte » en initiant un vaste débat régional sur la mobilité quotidienne et offrant une vision globale des besoins et des priorités en matière de déplacement (voiture, train, bus, vélo, marche).

L’implication sans précédent de toutes les collectivités compétentes en matière de mobilité (CINOR, CASUD, CIREST, CIVIS, Territoire de l’Ouest, Département, Île de La Réunion Mobilités et l’État) a été un pilier majeur de cette démarche, a par ailleurs salué la présidente de Région, tout comme le partenariat noué avec les citoyens. Pour rappel, la première étape des EGM, organisée de mai à juillet 2023, a suscité près de 11.000 contributions lors de plus d’une centaine d’événements. Ces enseignements ont nourri la seconde étape avec la création de l’Assemblée Citoyenne des Mobilités (ACM), qui a débouché sur des échanges riches et des propositions solides. Cette Assemblée, qui a clos ses travaux le 9 décembre 2023, a voté enfin un rapport final définissant cinq grandes priorités d’action publique ainsi que des propositions concrètes.

« Près de 77% des Réunionnais demandent à ce qu’il y ait un réseau ferroviaire. Et pour tout cela, nous voudrions avoir la dotation ferroviaire. Nous réclamons notre part parce que nous avons besoin de nous déplacer plus facilement », a fait savoir la présidente de la Pyramide inversée. Un projet mis de côté durant cette mandature reconnaît la collectivité régionale, expliquant que « c’est un projet axé sur le long terme ». En attendant, la Région Réunion souhaite se concentrer sur le développement de modes de déplacement plus doux comme « le covoiturage et les transports en commun », sans oublier l’amélioration des infrastructures routières.

 

 

L’ACM préconise tout d’abord une refonte complète de l’aménagement du territoire, visant à rendre tous les services de base accessibles en moins de 15 minutes, associés à des pôles d’accès multimodaux pour une interconnexion fluide entre les différents modes de transport.

Pour répondre aux besoins évolutifs, l’Assemblée des citoyens préconise ensuite la réalisation de projets de transports collectifs et de marchandises à la fois structurants et innovants, pour garantir une mobilité efficace et durable.

Un autre des points majeurs concerne l’amélioration globale de l’efficacité, de la qualité et de l’attractivité des réseaux de transports en commun. L’objectif est d’offrir des services de qualité tout en encourageant le recours à des modes de déplacement durables, avec un accent plus poussé sur le développement de l’intermodalité.

L’ACM préconise en parallèle des actions concrètes pour développer et sécuriser les modes de déplacement en modes doux ou actifs.

Enfin, une des recommandations majeures de l’ACM concerne la nécessité d’une gouvernance partagée entre les différents opérateurs tout en intégrant la participation citoyenne dans la prise de décisions.

Ces cinq priorités définissent la feuille de route qui guidera l’avenir des transports à La Réunion. L’Assemblée Citoyenne des Mobilités insiste sur l’importance de ces propositions et le travail se poursuit maintenant avec tous les partenaires compétents pour élaborer une feuille de route partagée.

Les conclusions des EGM deviendront le cadre d’action de la feuille de route partenariale des mobilités à La Réunion à court, moyen et long terme, avec un retour prévu vers la population avant la fin de l’année 2024.

 

Les conclusions de la Phase 1 des États généraux des mobilités

Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Maria
17 jours il y a

Tout sauf une representativite démocratique. Hughette veut éliminer les voitures et contrôler tous et toutes dàns 2000 bus? . Sauf que c’est impossible et elle devra vivre avec les voitures malgré les bobo ecolo

JORI
17 jours il y a

Didix robertix avait promis en son temps 2000 ecobus que personne n’a vu. Est-ce que la feuille de route de bello ne restera pas à son tour, lettre morte ?😂😂😂

TICOQ
17 jours il y a

Blablabla les transports en commun sont inadaptés aux flux de voyageurs : horaires inadaptés surtout en fin de journée (rentrer à la maison en bus après 19h00 est quasi impossible), insuffisance du nombre de bus donc des passages en gare ou arrêts intermédiaires (essayez de prendre un car Jaune entre Sindni et St-Pierre dans la journée…) etc.

Ste Suzanne
16 jours il y a

Il y avait pierre verges pour les bus jaune que du nul
Combien de ville et petit village sont resté sur le carreau il fallait tout revoir
Aujourd’hui c est pire ses entreprises répond à des marchés encaisse de l argent et leur bus que de tas de ferraille certain avec des chauffeurs qui ne respecte rien
Les accompagnateur pire en longueur de journée foutre rien
Tout est à revoir quand vous voyez qui est le responsable des transports a la région ont comprends tous
Il voyage en bus ou bien a t il pris le bus une seul fois dans vie

encoremoi
16 jours il y a

Mme Bello souffre , moi je meurs ! oui je meurs à petit feu, car je parcours 80 km aller-retour 3 fois par semaine, et pour cette distance je suis sur cette route 5 voire 6 heures par jours ! environ 15 heures de perdues par semaine !
Agent de votre collectivité, je sais que vous voulez faire « sauter » le télétravail !!! belle mesure pour réduire le trafic ! je suis sûre que vous avez oublié de mentionner votre procédure …. merci encore pour ce travail inutile…

jaco
16 jours il y a

vaste opération de communication !!!!!!! rien ne bougera!!!!!!! tout ca pour ca!!!!!!!!!!!!!!!! jammais vous ne verrez un réseau ferrovière !!!!!!

riverstar974
16 jours il y a

Une usine à gaz qui ne sert à rien, sauf à faire mousser les écolos bobos et Bello qui se prend pour Hidalgo. Elle donc prendre le bus maintenant Bello ou continuer à circuler en voiture avec chauffeur?

Youvaradja
16 jours il y a

Je suis très étonné que personne ne pense à encourager l’usage des deux roues. Beaucoup de foyers possèdent plusieurs voitures. En remplacer une par un deux roues permet de conserver au sein du ménage une voiture pour répondre à des certains besoins (transport de plusieurs personnes, courses, …) et le deux roues permet de supprimer une voiture sur le réseau et de répondre aux besoins de déplacement auquel il peut répondre (déplacement d’une ou deux personnes pour se rendre au travail etc).
C’est une solution plus facile et rapide à mettre en oeuvre que la construction d’un réseau féroviaire …

Riri
16 jours il y a

Surtout pas de car de Jaune, excepté le Zéclair, bus sales, chaufeurs mal éduqués, horaires pas toujours respectés. Le reunionais aime la voiture c’est ça deuxième peau, cela va être difficile de reconvertir au bus

Affichage mais derrière 0
15 jours il y a

Mi passe 2 h le soir pour rentrer ma kaz orke mi peu prend 30 min mais me présidente y baisse télétravail sur site distant même pas nout kaz ! Y diminuer donc le pouvoir d’achat. Pou un Moun ke le pour la femme… Et l’environnement… Mi trouve ke lé 0

Dans la même rubrique

Le SNJ se dit « ouvert au dialogue » avec les trois candidats au rachat du Quotidien de La Réunion

Avant que les 48 salariés du Quotidien ne soient consultés sur les trois offres de rachat déposées pour leur journal, il faudra au préalable que celles-ci soient déclarées recevables. Bien qu’aucun candidat ne prévoie de conserver le moindre journaliste, mais seulement d’en recruter un certain nombre après leur licenciement, le syndicat SNJ ne ferme pas la porte aux discussions avec les repreneurs.

Le “Kar’ La Nuit’” démarre dès ce soir !

Ce nouveau service de transport à la demande a été lancé ce vendredi par le TO et la Semto. Destiné aux salariés de la restauration ou de l’hôtellerie, mais aussi aux noctambules, deux mini-bus seront mis en service une expérimentation de six mois tous les jours de 20h à 3h.

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.