Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Environnement : devenir un écocitoyen responsable pour La Réunion

[Courrier des lecteurs]

Ecrit par FW – le dimanche 30 juin 2024 à 14H03

La Réunion, écrin naturel de la biodiversité, fait face à des défis environnementaux majeurs qui menacent son écosystème unique.

La déforestation massive, la perte de biodiversité, l’introduction d’espèces invasives et les impacts du changement climatique sont autant de problèmes cruciaux.

Ainsi, en moins de 200 ans, les activités humaines ont causé l’extinction de nombreuses espèces endémiques, comme les tortues géantes et les renards volants.

La montée des eaux et l’érosion côtière exacerbent la vulnérabilité de l’île, nécessitant des adaptations radicales pour protéger les zones côtières et les infrastructures.

La dépendance énergétique et les défis liés à l’autosuffisance énergétique ajoutent une couche de complexité, rendant impératif le développement de solutions locales et durables.

Ainsi, en moins de 200 ans, l’activité humaine a causé l’extinction de nombreuses espèces endémiques, comme les tortues géantes et les renards volants. La dépendance énergétique et les risques liés aux catastrophes naturelles, tels que les cyclones, accentuent la vulnérabilité de l’île.

C’est pourquoi, des associations se sont créées sur l’île afin de regrouper les compétences, les expériences, le savoir-faire et toutes les bonnes volontés des amoureux de la Nature

Créée il y a plus de 50 ans, La SREPEN est une structure pionnière dans le domaine de la préservation et de la sensibilisation à l’environnement, en ce sens l’association a été avant-gardiste sur les grandes problématiques écologiques et a su maintenir son dynamisme au fil des ans. Elle rassemble des experts (naturalistes, écologues, géographes, botanistes, biologistes marins…) et des passionnés venant de tous horizons,et se se positionne en novatrice polyvalente pour relever ces défis. Elle sensibilise, mobilise et agit pour un développement durable.

Ainsi des actions concrètes sont menées au quotidien pour préserver la richesse naturelle de l’île parmi lesquelles nous pouvons citer cinq grandes missions :

– préserver la biodiversité exceptionnelle : garantie d’un avenir viable pour les réunionnais et la biodiversité exceptionnelle de l’île ;

– sensibiliser et éduquer: organisation des campagnes de sensibilisation et des programmes éducatifs pour informer le public sur les enjeux environnementaux  notamment le public scolaire ;

– agir localement: reboisement, nettoyage des rivières, et lutte contre les espèces exotiques envahissantes ;

– former les jeunes réunionnais dans le domaine de l’environnement spécifique aux caractéristiques insulaires;

– Influencer les politiques publiques: participation active de la SREPEN dans de nombreuses commissions et organismes publics, veillant à ce que les décisions prises respectent l’environnement.

Être un écocitoyen responsable c’est devenir un acteur du changement pour une meilleure protection du milieu naturel, œuvrer pour une économie vertueuse et une agriculture écologique, intégrer des petits gestes dans notre quotidien, éduquer les enfants aux enjeux d’une planète bleue saine et respectueuse.

Cependant la protection de notre environnement est également une responsabilité collective qui nous incombe à tous et un héritage fragile légué aux générations futures.

Ainsi, l’objectif visé consiste en la création d’un avenir plus durable pour que nos enfants et petits-enfants puissent continuer à s’émerveiller devant le bel paille en queue dont l’horizon est la maison, le pétrel de barreau, le zoiseau la vierge des hauts, l’orchidée endémique ou encore les paysages…ces derniers étant de « véritables œuvres d’Art » aimait le rappeler René Robert, géographe émérite réunionnais dont les travaux ont largement contribué à la compréhension des phénomènes naturels de notre île.

L’objectif vise un avenir plus durable pour que nos enfants et petits-enfants puissent continuer à s’émerveiller devant le bel paille en queue dont l’horizon est la maison, le pétrel de barreau, le zoiseau la vierge des hauts, l’orchidée endémique ou encore les paysages qui ont tant inspiré des poètes français illustres ou les écrits d’auteurs locaux.

En effet notre nature exubérantes, colorée et abritant une faune et flore endémiques exceptionnelles, ont emplie l’imaginaire de Baudelaire, Leconte de Lisle, Evariste de Parny ou encore Eugène Dayot pour ne citer qu’eux.

Voici d’ailleurs, la lecture d’un extrait du poème de Baudelaire « la Dame créole » écrit lors de son séjour sur notre île :

« Au pays parfumé que le soleil caresse,
J’ai connu, sous un dais d’arbres tout empourprés
Et de palmiers d’où pleut sur les yeux la paresse,
Une dame créole aux charmes ignorés. »

Pour conclure, s’engager en faveur de la cause environnementale, au sein de la SREPEN ou autres associations de protection de la Nature, est un acte citoyen important car c’est ensemble, et par des petits pas, que tous contribueront aux avancées majeures en faveur de la planète bleue et d’un développement durable de notre si beau territoire pour nos générations futures.

Thèmes : Environnement
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique