Revenir à la rubrique : Société

Éducation, emploi : Les Réunionnais « significativement pénalisés » comparés aux Français d’Hexagone

Une publication réalisée par France Stratégie, organe autonome public, confirme que les personnes nées à La Réunion sont pénalisées dans le monde du travail comparé à leurs compatriotes de l'Hexagone.

Ecrit par N.P. – le jeudi 23 mai 2024 à 07H43

France Stratégie, une institution placée auprès du Premier ministre, a publié une note d’analyse sur la « pénalité significative » pour les natifs des Antilles et de La Réunion en matière « d’opportunités éducatives et professionnelles par rapport » aux personnes nées dans l’Hexagone.

La note d’analyse indique qu’à origine sociale comparable, les Réunionnais restés sur l’île ont un taux de diplômés du supérieur plus faible de 24,6 points, un taux d’emploi inférieur de 13,4 points et une proportion de cadres moins important à hauteur de 34,2 points.

 

Des Réunionnais qui réussissent mieux dans l’Hexagone

L’écart en termes d’éducation, de taux d’emploi et du niveau du poste occupé pour les natifs de retour à la Réunion comparé aux personnes nées dans l’Hexagone est plus faible.

Les Réunionnais installés en France continentale ont même, eux, un taux d’emploi supérieur à la moyenne de référence des natifs de l’Hexagone.

Dans tous les cas, les Réunionnais de retour sur l’île ou ceux encore sur le continent ont plus souvent des diplômes de l’enseignement supérieur que ceux qui n’ont jamais quitté le département.

Cependant, cet avantage obtenu en sautant la mer est perdu une fois les valises de nouveau posées à la maison. Les natifs de retour, malgré un taux de diplômés du supérieur bien plus important, ont un taux d’emploi presque identique à celui de ceux qui ne sont jamais partis (autour de 65 %).

L’analyse révèle cependant qu’avoir obtenu un diplôme supérieur dans l’Hexagone peut être bénéfique. Les natifs de retour accèdent bien plus au sommet de la hiérarchie que les natifs sédentaires (environ 6 points d’écart)

« Dans l’ensemble, la pénalité des natifs restés en outre-mer concernant l’accès à l’emploi s’explique alors avant tout par des opportunités locales moindres« , indiquent les rédacteurs de la note d’analyse.

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trésor de La Buse : Les pièces trouvées à Maurice pourraient être des roupies indiennes

Sur le littoral d’Albion, dans l’ouest de l’île Maurice, les recherches menées par l’archéologue kényan George Abungu sur le site d’une prétendue cache du pirate La Buse ont permis de mettre au jour des pièces de monnaie. De l’avis de scientifiques ayant obtenu des photos, la présence d’une boîte de conserve, la forme des pièces et le fait que des montants y soient inscrits discréditent la théorie d’un trésor pirate.

Femmes puissantes de La Réunion : Des femmes libres, piquantes et engagées au parcours hors du commun

« Ça va tuer moins de gens si je suis une mauvaise comédienne plutôt qu’une mauvaise infirmière », décode avec humour Zaza pour résumer son parcours. Des alertes rouges envoyées par ses parents lorsqu’elle leur a annoncé que son rêve était de monter sur les planches à son arrivée à la Réunion en 2000, son rapport avec la langue créole et son don de clown qu’elle pratique à l’hôpital, clin d’œil à son premier métier, Isabelle Dalleau est sans filtre, attachante, humaine et modeste face à son immense talent.

Pas d’édition du Journal de l’île ce dimanche

Alors que le Jir n’est pas paru en édition papier depuis dimanche dernier, son site Clicanoo informe ce matin qu’il n’y aura pas non plus d’édition en ligne aujourd’hui. Pour rappel, le titre devrait être imprimé de nouveau la semaine prochaine, un accord provisoire ayant été trouvé avec ICP Roto.