Air Austral

Air Austral risque d’avoir encore besoin de 30 millions, les actionnaires ont 6 mois pour trouver les solutions

Nouvelle réunion cruciale pour Air Austral mardi matin à Paris. Lors de la dernière réunion du 19 mars, l'État avait posé un certain nombre de conditions à une nouvelle aide à la compagnie régionale Air Austral : l'apport de 10 millions d'euros "frais" au capital, la mise en place d'un accord de performance collective avec les salariés et la réalisation d'un audit par une entreprise indépendante.
Si les premières conditions ont bien été réunies, la lecture ce matin de l'audit de la société Accuracy a eu de quoi donner de nouvelles sueurs froides aux actionnaires. Il ressort de l'analyse des comptes d'Air Austral la nécessité d'une nouvelle injection d'une trentaine de millions d'euros au début de l'année prochaine.
Les actionnaires, pour leur part, espèrent que les efforts accomplis tant par les actionnaires que par les salariés, ainsi que la résolution de quelques conflits en cours, notamment avec Airbus à la suite de l'immobilisation des A220, permettront d'éviter un nouvel apport financier.

Le préfet salue l’accord de performance signé chez Air Austral

Sollicité par les organisations syndicales en tant que médiateur dans le conflit social d'Air Austral, le préfet Jérôme Filippini assure de nouveau que l'Etat demeure "attentif" au devenir de la compagnie régionale, indique la préfecture dans un communiqué.

Air Austral : poker face jusqu’à vendredi

Les négociations ouvertes sur le tard ce lundi déborderont bien sur le mois de mai. Aucune concession de part et d’autre n’a été faite ce mardi au siège d’Air Austral qui a vu direction et organisations syndicales se rencontrer à nouveau, pour "aucune avancée".

Air Austral : Mesures rigoureuses et apport financier de 10 millions d’euros

Un plan d'action et de restructuration a été validé par le Conseil de Surveillance d'Air Austral avec des "mesures de gestion internes plus rigoureuses" comme notamment "une baisse significative du coût de la masse salariale". Les actionnaires ont apporté un soutien financier de 10 millions d'euros.