Revenir à la rubrique : Faits divers

Directrice agressée à l’école de Champ-Fleuri: « On ne peut pas laisser passer ce genre d’acte aujourd’hui »

Le syndicat SNUDI-FO a tenu une conférence de presse ce matin suite à l'agression physique de la directrice de l'école de Champ-Fleuri, le 29 septembre dernier. Le syndicat dénonce cette agression et apporte son soutien à la directrice. L'ensemble des enseignants de l'école est en grève aujourd'hui.

Ecrit par zinfos974 – le mardi 07 octobre 2014 à 10H55

Le 29 septembre dernier, la directrice de l’école de Champ-Fleuri à Saint-Denis était agressée physiquement par une parent d’élève. Cette dernière s’en était prise à la directrice pour ne pas avoir pu pénétrer dans l’enceinte de l’établissement. Cette parent d’élève cherchait à régler un problème entre son enfant et un autre enfant de sa classe. Une situation inacceptable pour le syndicat SNUDI-FO et les enseignants de l’établissement.

« Notre collègue a dû s’arrêter. Nous faisons grève aujourd’hui pour protester contre cette agression et l’école est fermée aujourd’hui« , explique Katell Louarn, secrétaire départementale du SNUDI-FO. Une réunion s’est tenue à l’école entre l’inspection de l’académie et les enseignants. « Nous avons reçu leur soutien total et leur solidarité« , explique-t-elle.

Le syndicat est clair, il ne s’agit pas d’opposer les parents d’élèves aux enseignants. Au contraire. Beaucoup de parents d’élèves soutiennent le mouvement des enseignants ce mardi. « Notre objectif commun est la réussite des élèves. L’école doit être un lieu où règne le calme, la sécurité et le respect pour tous« , poursuit-elle.

Les enseignants de l’école de Champ-Fleuri soutiennent unanimement leur directrice agressée. « L’école doit être protégée. Les parents ne doivent pas rentrer dans l’enceinte de l’établissement, l’entrée est réglementée pour éviter les problèmes. On ne peut pas laisser passer ce genre d’acte aujourd’hui« , réaffirme le syndicat d’enseignant.

La directrice est toujours en arrêt et a invoqué l’article 11 (protection fonctionnelle) dans le cadre de sa fonction. « L’Etat prend en charge la défense de l’enseignante et prendra toutes les mesures qui s’imposent pour que cet acte soit puni et pour que la directrice obtienne réparation des préjudices subis« , conclut le syndicat.

Des mesures devraient être prises pour protéger les enseignants et élèves dans les prochains jours.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le jeune chauffard ayant foncé sur des policiers interdit de séjour pendant cinq ans

Amir F., 28 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel ce vendredi pour avoir volontairement foncé sur des policiers à Saint-Denis, sous l’emprise de l’alcool. Lors de l’audience, il a exprimé des excuses et affirmé ne pas se souvenir des événements. Le tribunal a prononcé une peine de trois ans de prison dont un avec sursis probatoire, une incarcération immédiate ainsi qu’une interdiction de séjour de cinq ans.

Korbey d’or : K.O debout pour Sergio Toinette condamné 4 ans de prison avec mandat de dépôt

Le 12 avril dernier, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or était jugé pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches étaient également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes. Ce vendredi, le tribunal correctionnel a condamné Sergio Toinette à 4 ans de prison avec mandat de dépôt.