Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Défiscalisation : le PS et ses effets d’annonce

Après avoir promis avec moult effets d’annonce, une remise à plat de la défiscalisation outre-mer suscitant avec raison de grandes inquiétudes dans les familles et chez les professionnels du bâtiment, la montagne a finalement accouché d’une souris pourrait-on dire concernant ce dispositif. En effet, le Premier Ministre a envisagé la mise en place à titre […]

Ecrit par zinfos974 – le mardi 02 juillet 2013 à 11H09

Après avoir promis avec moult effets d’annonce, une remise à plat de la défiscalisation outre-mer suscitant avec raison de grandes inquiétudes dans les familles et chez les professionnels du bâtiment, la montagne a finalement accouché d’une souris pourrait-on dire concernant ce dispositif. En effet, le Premier Ministre a envisagé la mise en place à titre « expérimental » d’un crédit d’impôt pour les grandes entreprises et les bailleurs sociaux et le maintien du dispositif actuel de la défiscalisation pour les PME et les TPE.

Il est vrai que l’unité des opérateurs économiques locaux qui m’a alertée et dont j’ai relayé les inquiétudes (cf. communiqué du 30/05/13), a fait monter la pression pour que cette défiscalisation qui marche bien et qui est créatrice d’emplois et de richesses puisse continuer à fonctionner.
Toutefois je m’interroge grandement sur les points particuliers annoncés dans le discours de Jean-Marc Ayrault. Je veux parler en premier lieu du seuil en dessous duquel le dispositif de défiscalisation sera appliqué pour les TPE et PME. La question est de savoir comment il sera défini ? Rien n’est acté au-delà de la fameuse concertation entre l’Etat et les acteurs économiques d’outre-mer.

Par ailleurs, la création d’un crédit d’impôt pour les bailleurs sociaux ne me semble pas très opportune. Le gouvernement socialiste propose un montage qui paraît très compliqué à mettre en œuvre et qui risque de fragiliser encore plus une filière bâtiment, des milliers d’emplois et l’économie réunionnaise en général.

Plutôt que de tout révolutionner au nom du « changement » il eut été préférable pour le PS de sauvegarder au nom de l’intérêt supérieur de La Réunion le dispositif de défiscalisation actuellement en vigueur qui a fait ses preuves et a bien réussi à l’économie de notre île.

  Nathalie Bassire, candidate aux élections municipales du Tampon 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires