Revenir à la rubrique : Société

Danyel Waro enchante les jeunes musiciens de Saint-André

Les “marmay” des deux premiers rangs de la salle de projection de la médiathèque Auguste Lacaussade à Saint-André, ont eu envie de tout connaître de la vie de Danyel Waro, ses jeux avec ses frères, le jeu de “z’haricot”, le “travay dan champ canne”… Les seuls moments où il n’y a pas eu de question, c’est quand Danyel Waro “ l’a atrape” son caïambe.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le mercredi 15 octobre 2008 à 12H43

Il y avait quelque chose de magique, ce matin lorsque Danyel Waro, chanteur de maloya, s’est transformé en Danyel Waro, conteur. Dans une salle bien remplie, les petits devant, et les adultes, plus loin, Danyel Waro a été lui-même. Exceptionnel.
Sa simplicité, son naturel et sa verve mesurée ont frappé juste. Il a vite parlé de ce qui intéressait son jeune public : les jeux “lontan : lo couru, capsule, canette…
L’auteur-compositeur a aussi appris aux jeunes musiciens du Petit conservatoire de Champ-Borne, et à l’ensemble des spectateurs, le jeu du “z’haricot”. “Nou té frotte un côté le z’haricot puis nou té lance. C’était not’ dès”.
Danyèl Waro a aussi abordé le thème dans la misère “dan lontan. Nou té mange maïs, manioc, patate. L’avait pou manzé, c’était pas ça la misère, la misère c’est quand la point pou manzé”.
Le chanteur a également parlé de l’éducation. “Papa i voulait que nou écoute la musique, que nous té joué. I fallait que nous té mèt le jeu dans nout tête. Mais quand ou lé marmaye, mêm quand où lé dan champ canne, ou amuse à ou”.
Et Danyel Waro s’est amusé avec son public, au son du maloya. “Li la secoué son caïambe, comme i secoue la vann pou vann de riz”. Les enfants ont fait les gestes. Danyèl Waro leur a expliqué comment bien le faire.
Au fond de la salle, Stéphanie Prie, directrice du Petit conservatoire de Champ-Borne, plus nostalgique que mélancolique, avait les pommettes rouges d’émotions. “C’est vrai, je me retrouve dans ce qu’il évoque. Danyèl Waro a vraiment beaucoup de valeurs à transmettre”.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Cétacés : Vers un renforcement des règles d’observation ?

Si 2023 a été une année exceptionnelle pour l’observation des baleines, la tendance pour 2024 montre que les cétacés risquent d’être moins nombreux sur nos côtes. Cela signifie donc une pression aiguë sur les animaux, dont la protection reste la priorité. L’Etat appelle donc les usagers de la mer à bien respecter les règles pour éviter aux autorités d’avoir à renforcer la législation à la fin de la saison. La préfecture promet au moins huit contrôles par semaine.