Revenir à la rubrique : Communiqué | Mayotte

Crise de l’eau à Mayotte : Arrivée du Marion Dufresne, transportant 500.000 litres d’eau embouteillée pour les personnes vulnérables

Le Marion Dufresne est arrivé ce matin au Port de Longoni avec 500.000 litres d’eau embouteillée à son bord. Affrété spécialement par l’État depuis La Réunion, sa cargaison permet d’assurer la continuité des approvisionnements d’eau en bouteille aux personnes vulnérables dans la situation d’urgence que traverse Mayotte.

Ecrit par N.P. – le mardi 03 octobre 2023 à 09H56

Le communiqué des services de l’Etat :

Habituellement mobilisé pour assurer des missions logistiques et océanographiques dans les mers australes, le Marion Dufresne, bâtiment propriété de la préfecture des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) et armé par la société Louis Dreyfus Armateurs, a été spécialement affrété par le Gouvernement, afin d’acheminer 500 000 litres d’eau embouteillée depuis La Réunion.

Déchargée très rapidement ce matin, cette eau permettra d’assurer l’approvisionnement du circuit de distribution pour les publics vulnérables, annoncée par Monsieur Philippe Vigier, ministre délégué chargé des Outre-mer, en lien étroit avec Monsieur Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, le 2 septembre dernier.

Ces distributions d’eau gratuites aux personnes vulnérables ont débuté le 21 septembre et se poursuivent quotidiennement avec l’appui des communes et des forces armées. 80 000 litres d’eau potable sont ainsi distribués chaque jour dans l’ensemble du département.

Avec le Marion Dufresne, ce sont 1,8 millions de litres d’eau en bouteille qui auront été acheminées depuis La Réunion depuis le 20 septembre. Ces livraisons soutiennent les Mahorais et les personnes les plus fragiles, confrontés cette année à une sécheresse sans précédent. D’autres acheminements sont programmés jusqu’à la fin de l’année, en lien avec le préfet de la zone de défense et de sécurité du sud de l’océan Indien.

Le Marion Dufresne quittera aujourd’hui le Port de Longoni, pour reprendre ses missions scientifiques pour le compte de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER).

Tous les moyens de l’État sont engagés pour assurer la fournir d’eau à Mayotte.

 

Thèmes : Mayotte
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Herve
4 mois il y a

Évidemment je suppose que rien n’est prévu pour récupérer les bouteilles vides.
On les retrouvera partout dans le lagon et l environnement.

miadib786
Répondre à  Herve
4 mois il y a

Ben les bac jaune pardi!!
Ya pas.besoin de réinventer la roue.
Au besoin on peut même en demander : 1 bouteille ramené 1 offert
Après les.centre commerciaux font peut être aussi de la récupération monayye
.bref ya déjà des circuits existants.

Hegel
Répondre à  miadib786
4 mois il y a

Dans les bidonvilles de Mayotte les seuls récipients jaunes sont les bidons d’eau. Tous les plastiques seront jetés dans la nature et se retrouveront immanquablement dans le lagon.

Dans la même rubrique

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».

Olympiades culturelle en Outre-mer : Mouton noir et Sa mem’mem lauréats

Le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, le ministère de la Culture et le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ont publié les résultats de la Commission nationale qui s’est réunie le 9 janvier 2024. A La Réunion, Mouton Noir (Le Séchoir) et Sa mem’mem (Compagnie Danses en l’R) sont lauréats.