Revenir à la rubrique : Economie

Couvre-feu à La Réunion : « Il est essentiel de réactiver les mesures qui ont fait leurs preuves »

La réaction d'Ibrahim Patel n'a pas tardé après les annonces du préfet Jacques Billant, qui a confirmé ce mercredi le retour d'un couvre-feu de trois semaines à compter du 1er janvier. Pour le président de la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion, il est essentiel de réactiver les mesures "qui ont fait leurs preuves" lors des derniers couvre-feux mis en place dans l'île, à savoir "le FSN, le PGE, les fonds régionaux, les concours bancaires et les mesures d'assouplissement des organismes sociaux et fiscaux". Ibrahim Patel demande par ailleurs un report du remboursement du PGE à fin 2022 mais aussi une prise en charge à 100% du chômage partiel dans les secteurs touchés par ces mesures de freinage de l'épidémie.

Ecrit par NP – le mercredi 29 décembre 2021 à 18H13

Suite à la dégradation de la situation sanitaire que connaît actuellement notre département, le gouvernement a décidé de réinstaurer l’état d’urgence sanitaire permettant ainsi à Monsieur Le préfet de prendre les mesures de freinage adaptées à notre territoire.
 
Dans son intervention de ce jour, mercredi 29 décembre, M. Jacques Billant en concertation avec les mairies, les acteurs économiques et divers partenaires, a annoncé les nouvelles mesures qui entreront en vigueur à partir de ce samedi 1er janvier 2022 pour une durée de 3 semaines :

    •    Couvre-feu de 21h à 5h du matin
    •    Interdiction d’évènements et rassemblements dans l’espace public
    •    Interdiction de rassemblements festifs privés dans les ERP : salles des fêtes, salles communales.
    •    Jauges rétablies pour les ERP en fonction de la surface de l’établissement
    •    Bars et restaurants : tables limitées à 6 personnes
    •    
L’annonce du couvre-feu oblige les restaurateurs à ne faire qu’un seul service, sachant que 65% de nos entreprises sont dans l’incapacité de faire des livraisons à domicile (enquête CCI Réunion).

Les forains et les entreprises de l’évènementiel restent particulièrement pénalisés.
Dans le cadre de la cellule de continuité économique qui a précédé ces annonces, j’ai attiré l’attention du préfet sur la nécessité de mettre en place des mesures d’accompagnements indispensables à la survie de nos entreprises et plus particulièrement celles du tourisme et de l’évènementiel.

Il est essentiel de réactiver les mesures qui ont fait leurs preuves dont le FSN, le PGE, les fonds régionaux, les concours bancaires et les mesures d’assouplissement des organismes sociaux et fiscaux.

Aussi, pour renforcer ces mesures, je propose :
    •    un taux de prise en charge du chômage partiel à 100%
    •    la création d’un FSN renforcé pour les entreprises qui subissent une désorganisation avec un taux d’arrêt maladie lié au COVID-19 de plus de 50%
    •    le report du PGE au 31/12/2022 car 50% ne sont plus en capacité de le rembourser (enquête CCI Réunion)

Les aides apportées en faveur des entreprises seront étudiées lors des prochaines réunions de travail avec la cellule de crise économique.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Chambre verte dans le rouge

La Chambre d’Agriculture de La Réunion est dans une situation financière difficile. Dans son rapport rendu public ce vendredi, la Cour des Comptes pointe notamment le sureffectif et a émis quatre rappels au droit. La Chambre consulaire pourrait être placée sous tutelle renforcée si elle ne redresse pas la barre.

Matinées de l’Emploi Agricole spéciales « Canne »

À l’approche de la campagne sucrière, la Chambre d’agriculture et ses partenaires organisent les Matinées de l’emploi agricole les 16 et 18 juillet prochains dans le Sud et l’Ouest de l’île. L’objectif : informer, accompagner et mettre en relation les demandeurs d’emploi et les exploitants agricoles à la recherche de main d’œuvre.

Chambre d’agriculture : “Une élection sans la CGPER, c’est comme un rougail sans tomate”

La CGPER de Jean-Michel Moutama a officiellement annoncé ce mercredi sa candidature pour les élections professionnelles de janvier prochain à la Chambre d’Agriculture. Pour “donner une nouvelle dynamique à l’agriculture réunionnaise” et revenir à la tête de l’instance agricole, la CGPER propose “une liste d’ouverture” à l’attention également des militants qui ne se retrouvent plus dans les organisations syndicales adverses.