Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

Coupe budgétaire de 10 milliards d’euros : « Les territoires ultramarins sacrifiés »

En raison d’une prévision de croissance plus faible que prévue, le gouvernement a officialisé le recours à une coupe budgétaire de 10 milliards d’euros sur le budget de l’État. Une nouvelle que le PLR prend avec inquiétude.

Ecrit par N.P. – le lundi 26 février 2024 à 14H15

Le communiqué :

Dans un décret publié au Journal Officiel du 22 février dernier, le gouvernement, en raison d’une prévision de croissance plus faible que prévue, a officialisé le recours à une coupe budgétaire de 10 milliards d’euros sur le budget de l’État. Le PLR prend cette annonce avec inquiétude.

La non-présentation de cette réduction des dépenses de l’État devant la représentation nationale, dans le cadre du vote d’un projet de loi de finances rectificative, est un signal fort. Le président de la commission des finances, Éric Coquerel (LFI), l’affirme : « la décision de faire passer des modifications d’une telle ampleur par la voie réglementaire est un déni démocratique ».

Ce décret est d’autant plus inquiétant qu’il viendrait ciseler le budget de ministères déjà sous tension. Nous nous joignons dès lors aux propos de la CGT qui dénonce une « nouvelle attaque contre la fonction publique ». C’est le cas notamment du mal aimé de la République macroniste et de ses derniers ministres de l’éducation nationale, l’enseignement scolaire, qui se voit amputé de 480 millions d’euros au titre des « dépenses de personnel ».

Le PLR dénonce également la décision historique, à contre-courant de la « priorité absolue » d’une « écologie à la française » promise par le Président Macron, de faire peser une grande partie de ces économies sur le budget dédié à la transition écologique. Cette trahison envers la planète et les territoires actuellement les plus touchés par les crises environnementales, à savoir les Outre-mer, se chiffre à 2 milliards d’euros dont 400 millions d’euros pris sur le fonds d’accélération de la transition écologique dans les territoires.

Le PLR s’indigne, par ailleurs, de la suppression de 300 millions d’euros sur l’aide à l’accès au logement, qui concerne principalement les APL. C’est un coup de plus donné aux 312 000 Réunionnaises et Réunionnais sous le seuil de pauvreté, dont au moins 45.000 en attente d’un logement social, dont certains souffrent du taux d’effort imposé par les bailleurs sociaux pour obtenir une affectation. À cela s’ajoute le milliard d’euros sacrifié sur la Prime Renov, essentielle à la rénovation énergétique des passoires thermiques.

Concernant les Outre-mer, ce sont en tout près de 80 millions d’euros qui seront supprimés à nos territoires déjà en proie aux pires difficultés (crise du logement, de l’eau, de financement des hôpitaux publics…). Alors que le soutien aux entreprises ne perd que 3,9 millions d’euros, le gouvernement s’en prend majoritairement aux conditions de vie des Ultramarins avec une baisse drastique des financements du logement social et de la continuité territoriale à hauteur de 74,8 millions d’euros pour l’année 2024.

Nous dénonçons l’incapacité de ce gouvernement à mettre à contribution les grandes entreprises qui bénéficient encore cette année de 200 milliards d’aide.

Nous dénonçons un gouvernement qui sacrifie la planète, les plus pauvres, la jeunesse et la justice sociale, en faveur des intérêts productivistes, d’une idéologie libérale de chasse aux normes (sociales et environnementales) et du désengagement de l’État par une politique d’austérité redoutable.

POUR LA RÉUNION

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Photos : Raphaël Glucksmann visite les Jardins du Chaudron

Raphaël Glucksmann, tête de liste du PS-Place publique pour les prochaines élections européennes, a visité ce samedi 20 avril les jardins du Chaudron. Une visite qui s’inscrit dans le cadre de son déplacement de trois jours sur l’île, visant à lancer sa campagne pour les élections de juin prochain.

La délégation sénatoriale socialiste sensibilisée sur le besoin de politiques publiques adaptées aux Outre-Mer

À la veille de leur départ, les 7 sénateurs socialistes reçus cette semaine par leur homologue Audrey Belim ont fait un bilan de leur visite dans l’île. Ces derniers ont en effet entrepris une démarche de découverte des particularités et des défis des territoires ultramarins ainsi que des initiatives locales. Leurs observations seront consignées dans un livre blanc, dans le but d’influencer l’élaboration de politiques publiques mieux adaptées aux spécificités ultramarines.