Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

Comment prévenir le risque inondation ?

Notre ville de L'Étang-Salé n'est plus ce qu'il était, il y a 20 ans en terme de constructions et d'habitations. Notre réseau d'assainissement est devenu fébrile en raison de l'augmentation des constructions dans notre ville de L'Étang-Salé.

Ecrit par N.P. – le mercredi 28 février 2024 à 10H35

L’artificialisation des sols est due au développement des infrastructures de transport, à l’implantation d’entreprises, de zones commerciales, à la construction d’habitations, à la suppression des haies et à la déforestation. Tous les éléments précédents sont des facteurs qui favorisent les inondations et malheureusement à L’Étang-Salé, la population ne peut que constater les dégâts à chaque gros épisode pluvieux.

Le réseau d’assainissement de notre ville collecte les eaux usées et pluviales sur les sites et quartiers de la ville, le transfert vers notre station d’épuration qui assure le traitement des eaux usées et pluviales avant leur rejet dans le biotope (milieu naturel).

Dans les réseaux d’assainissement, les effluents (eaux usées) s’écoulent par gravité (à l’aide d’une pente naturelle), le réseau est conçu et est dimensionné en fonction de la quantité d’eaux usées qu’il doit véhiculer.

Les buses, trop petites, se bouchent avec des branches, ordures, etc … En temps de fortes pluies, ces mêmes buses arrivent dans la Ravine Déchenez et la Ravine Sèche, côté nord de l’Étang-Salé, ce qui fait que les eaux remontent vers les zones habitées et inondent ces quartiers comme par exemple la cité de la forêt…

Aujourd’hui à l’Étang du Gol, nous voyons clairement que les berges de l’Étang et le bord de mer sont jonchés de branchages et de détritus de toutes sortes (voir photos jointes), ramenés par les cours d’eau et rejetés par la mer.

Nous devons refaire les endiguements des ravines sud, pour que les branchages, les ordures ne restent pas bloqués sous les ponceaux, vers le pont Mathurin ; du côté nord de la ville, il est urgent de refaire les ponts en creusant et élargissant ces ponceaux afin que les branchages ne restent plus bloqués ; nettoyer et entretenir régulièrement les ravines ; ré-ouvrir les canaux qui descendent vers l’Étang du Gol comme c’était le cas auparavant.

Ces projets doivent être réalisés sous l’égide de l’intercommunalité (la CIVIS) en collaboration avec les services de l’État (la DEAL), la Région Réunionle Département de La Réunion, les associations de protection de l’environnement et les 2 communes avoisinantesL’Étang-Salé et Saint-Louis.

 

Frédéric AGATHE, référent Génération Ecologie L’Étang-Salé

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Emmanuelle Wargon : “La Réunion peut progresser sur le photovoltaïque”

Pour son troisième jour de visite, Emmanuelle Wargon, la présidente de la commission de régulation de l’énergie, s’est rendue dans la nouvelle centrale photovoltaïque de la rivière des Galets au Port. L’ancienne secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement d’Edouard Philippe a salué les progrès de l’île pour la transition énergétique.