Revenir à la rubrique : Océan Indien

Vidéo – Cérémonie des Jeux des Îles : la magie, malgré la tragédie

Une dramatique bousculade a coûté la vie à au moins 12 personnes hier soir devant le stade Mahamasina d’Antananarivo. Malgré ce drame, la cérémonie d’ouverture des onzièmes Jeux des Îles a été maintenue par les organisateurs. Près de 50000 personnes ont assisté à un spectacle grandiose, dans un contexte très pesant.

Ecrit par Antoine Forestier – le samedi 26 août 2023 à 08H13

Ils ignoraient tout de ce qui venait tout juste de se passer à quelques dizaines de mètres de là. Lorsque la délégation 974 entre en piste, les sourires sont sur toutes les lèvres. « C’est incroyable de voir tout ce monde, c’est impressionnant », « Ils sont tous venus nous soutenir, j’espère qu’on leur rendra bien en donnant du beau spectacle pendant la compétition » livrent à chaud Matthéo Gilbert Galard et Alizée Morel, les porte-drapeaux réunionnais, aux côtés de la mascotte de la délégation Ti Bayoun.

Les 720 représentants de La Réunion – 450 athlètes, plus les encadrants, entraineurs, arbitres… – se sont élancés en premiers. La cérémonie débute à peine qu’ils sont déjà tous bluffés par l’ambiance du plus grand stade d’Antananarivo. « Ils ont fait les choses bien. Franchement, c’est incroyable. Maintenant on a vraiment hâte de commencer » glisse le basketteur Mickaël Var. « C’est juste génial, c’est un truc de malade. C’est magnifique. On va tout gagner grâce à ça, c’est trop beau ! » renchérit Dario Dorféans, coach de l’équipe de taekwondo.

La cérémonie a duré près de 4 heures. Beaucoup d’athlètes dont la compétition commence dès ce samedi sont partis avant la fin pour ne pas gaspiller trop d’énergie. Ce n’est pas le cas des karatékas. « La dernière fois que le karaté a été retenu aux Jeux, c’était il y a 16 ans, précise Malyka Guillou. Et on ne va commencer la compétition que le 31 août. Alors ça fait deux bonnes raisons pour profiter de la soirée jusqu’au bout ».

Un spectacle réussi

Ils n’ont pas dû être déçus car la fin du show a tout simplement été grandiose. Plus de 4000 figurants sur une scène avec des animations vidéo, des rayons laser qui s’agitent dans tous les sens, et surtout un spectacle de drones impressionnant.

Dans le ciel de Tana, grâce à des dizaines d’engins volants, est apparu – entre autres – la mascotte Maki, un petit lémurien coloré, le logo des Jeux, et son slogan « dans l’unité et la diversité ».

Avec cette cérémonie, Madagascar a voulu en mettre plein la vue à ses amis des autres îles, et c’était franchement réussi. Mais cela ne fera pas oublier le terrible bilan de la bousculade qui a eu lieu avant son coup d’envoi. Des milliers de personnes ont attendu à l’extérieur du stade pendant des heures, sans jamais pouvoir y accéder, faute de places. Au moins 12 personnes, dont des enfants, sont décédés dans une bousculade. Les blessés seraient près d’une centaine.

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.

Comores : Azali remercie Macron pour l’aide de la France dans la lutte contre le choléra

Dans un communiqué, la présidence de l’Union des Comores résume la teneur d’un entretien téléphonique entre les présidents Azali Assoumani et Emmanuel Macron. Selon la version officielle, nulle allusion n’aurait été faite à l’opération Wuambushu 2, qui vise les ressortissants comoriens en situation irrégulière à Mayotte. Ce serait l’immigration en provenance de l’Afrique des Grands lacs et ses conséquences, en premier lieu l’épidémie de choléra, qui seraient au centre des préoccupations d’Emmanuel Macron.

Après la mer Rouge, deux autres câbles internet en panne dans le canal du Mozambique

Plusieurs pays est-africains sont affectés par une rupture totale des câbles internet sous-marins EASSy et Seacom, probablement localisée entre le Mozambique et l’Afrique du Sud et causant d’importants dysfonctionnement sur le trafic. Les perturbations pour les usagers sont d’autant plus inquiétantes que trois autres câbles, sectionnés en février dernier en mer Rouge, n’ont toujours pas été réparés.

Choléra : Plus de cent décès aux Comores

La maladie continue de faire des ravages dans l’archipel. Le dernier bilan des autorités fait état de 109 décès en trois mois. Plus de 5000 cas ont été recensés, avec Anjouan comme épicentre.

Les rêves de pétrole de Mayotte et de La Réunion risquent de partir en fumée

Le président du Mozambique Filipe Nyusi a révélé aujourd’hui que la ville de Macomia, dans la province ce Cabo Delgado, était attaquée par l’État islamique.
De quoi remettre en question le démarrage des travaux du complexe pétrolier destiné à l’extraction du GNL (gaz naturel liquéfié) que comptait exploiter Total à quelque 200km de la ville attaquée.
Un projet à 20 milliards de dollars.
Mayotte, et dans une moindre mesure La Réunion, comptaient profiter de cette manne en devenant une base arrière de Total.