Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Budget de la sécurité sociale : le PCR interpelle les députés de La Réunion

Les députés vont voter le prochain budget de la Sécurité sociale. Que feront les 7 députés de La Réunion qui ont refusé de voter contre la confiance à la politique du Premier ministre ?   Les orientations générales du gouvernement sont connues : aider les entreprises à hauteur de 40 milliards d’euros et contraindre les […]

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 03 octobre 2014 à 10H44
Les députés vont voter le prochain budget de la Sécurité sociale. Que feront les 7 députés de La Réunion qui ont refusé de voter contre la confiance à la politique du Premier ministre ?
 
Les orientations générales du gouvernement sont connues : aider les entreprises à hauteur de 40 milliards d’euros et contraindre les dépenses publiques de 50 milliards sur 3 ans. Ce programme, les 7 députés de La Réunion le connaissaient parfaitement au moment du débat sur le vote de confiance.
Pour équilibrer son budget, le gouvernement va réduire les dépenses de l’État, diminuer les subventions aux collectivités et ponctionner la protection sociale. Pour cette seule année, il faut trouver 21 milliards d’euros. Quelles seront les marges de manœuvre ?
 
Lundi, la ministre de la Santé, Marisol Touraine a annoncé que le gouvernement propose de diviser par 3 la prime à la naissance versée à partir du deuxième enfant. Il veut réduire le congé parental. Il compte faire passer de 16 ans au lieu de 14 la majoration des allocations familiales. L’an dernier, le gouvernement avait déjà baissé le quotient familial et la prime aux collégiens et lycéens. C’est le cœur de la politique familiale qui est attaqué. Ces mesures doivent rapporter 700 millions d’euros. Cela n’est qu’un avant-goût à la suite : 3,2 milliards d’euros sabrés dans les dépenses de Santé. Il coûtera toujours plus cher pour se soigner.
 
Le PCR appelle les 7 députés à dénoncer cette pratique et être solidaires des victimes. Tous les Réunionnais sont concernés, de toutes origines et de toutes conditions sociales. La protection sociale ne doit pas être une variable d’ajustement de la politique d’austérité. Plus personne ne comprend ce gouvernement en pleine dérive.
 
Le PCR appelle à la mobilisation la plus large pour faire barrage à cette nouvelle tentative de régression sociale.
 
Le Port, le 2 octobre 2014
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Diaspora Indienne : Pèse-t-elle dans les Élections générales en cours ?

Cet article explore le rôle de la diaspora indienne dans les élections indiennes, alors qu’elle mobilise le soutien des partis politiques et plaide en faveur d’une plus grande représentation.

Par Ajay Dubey – Professeur d’Études Internationales, ancien Recteur à la Jawaharlal Nehru Université (JNU), Delhi (Inde), Secrétaire général de l’Association Indienne d’Études Africaines (ASA India), Président de l’Organisation d’Initiatives de la Diaspora (ODI International).