Revenir à la rubrique : Société

Bonne fête de la Toussaint

Aujourd’hui, jour de Toussaint, un grand nombre de Réunionnais sont venus se recueillir sur les tombes de leurs proches. Les cimetières sont fleuris et pourtant, les vendeurs des abords, ne se réjouissent pas des recettes qui en découlent.

Ecrit par Melanie Roddier – le samedi 01 novembre 2008 à 09H35

« Il n’y a que les grandes entreprises de l’île qui s’en sortent. Pour les petits planteurs comme nous, il est de plus en plus difficile de s’en sortir« , affirme un vendeur de fleurs devant un cimetière.
Devant chaque cimetière, le public n’a que l’embarras du choix. Plusieurs vendeurs ont sorti leur plus beau bouquet, pourtant, ce sont souvent les fleurs à un euro qui séduisent le plus la clientèle.
Philippe 52 ans justifie ses choix: « je viens de prendre trois fleurs à un euro. Les bouquets ne sont pas donnés et après les fleurs montent vite à un euro cinquante. Et puis, je n’ai qu’une tombe à fleurir« .
Le vendeur confirme: « Regardez mes bacs de fleurs à plus de un euro, je n’écoule rien. Ils sont pleins. La Toussaint n’est plus rentable pour nous. C’est beaucoup de travail et d’usure pour pas grand chose« . Pendant ce temps, dans le cimetière, des dizaines de personnes défilent dans les couloirs du site. Les fleurs jonchent les tombes.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Errance animale : « Si on prend la peine d’avoir un chien et qu’on l’aime, on le laisse dans sa cour »

Ce mardi 23 juillet, la CASUD organisait une grande opération de prévention et de sensibilisation contre l’errance animale sur le parcours de santé de Bel-Air au Tampon. L’occasion de rappeler les bonnes pratiques pour ne pas attirer les chiens errants et éviter qu’ils se rassemblent en meute. L’intercommunalité du sud annonce renforcer la sensibilisation autour des chiens divagants et, le cas échéant, mettre en place des sanctions.

Clara répond de belle manière aux commentaires misogynes

La chanteuse Clara Roland a été la cible de très nombreux commentaires négatifs sur son choix vestimentaire lors d’une prestation musicale sur scène. Elle a pris la parole lundi et a rappelé l’importance de rester libre et de s’assumer face aux critiques qui seront toujours présentes.