Revenir à la rubrique : Faits divers

Bonbons, pastilles et flocons de neige : Des dealers voisins attendent d’être confrontés

En avril 2023, une intervention sur un cambriolage dans le Sud du département a permis aux gendarmes de démanteler un trafic de cocaïne et de cannabis orchestré probablement par deux voisins qui se sont mutuellement accusés d'en être à la tête. Si l'un deux a retrouvé la liberté, l'autre a été sommé de rester écroué en attendant la fin de l'instruction de cette affaire et un vraisemblable passage devant un tribunal correctionnel.

Ecrit par Isabelle Serre – le mardi 02 janvier 2024 à 16H35

Le 14 décembre dernier, Mathias J. voyait sa période de détention provisoire renouvelée pour une durée de quatre mois par le juge des libertés et de la détention de Saint-Pierre. Le 14 avril 2023, appelés par un de ses voisins au sujet d’un cambriolage, les gendarmes avaient été intrigués par son comportement. En perquisitionnant son domicile, les militaires avaient découvert 179 g de cocaïne ainsi que 220 g de cannabis. Placé en garde à vue, le mis en cause avait indiqué qu’il n’était qu’un intermédiaire et que les stupéfiants retrouvés appartenaient à son voisin, un certain Jérémie. Ce dernier lui aurait confié la poudre planche dans une poche opaque et il n’avait pas vu « de quoi il s’agissait. » Lors d’une nouvelle perquisition, les enquêteurs avaient cependant retrouvé cinq pochons de cocaïne ainsi qu’une balance et du cannabis.

Exploité, le téléphone portable de Mathias J. avait révélé des messages évocateurs : bonbons, pastilles et autres flocons de neige. Sa compagne avait confirmé le trafic, cause de leur relation de couple très dégradée. Placé en garde à vue à son tour, Jérémie avait indiqué qu’il aidait son « voisin » et le mettant en lien avec de potentiels clients. 132 g de cannabis avaient été retrouvés chez lui.

Mais surtout, une quinzaine de clients et de revendeurs ont été entendus au cours de cette procédure démarrée il y a huit mois. Tous ont confirmé des relations avec Mathias J. « très claires » de dealer à consommateur. Un rapport d’expertise de la téléphonie des deux mis en cause a, par ailleurs, mis en évidence leur correspondance régulière. Des photos de poudre blanche et de billets de banque, un classique chez les dealers, ont conforté les enquêteurs dans leurs soupçons.

Ce mardi, l’avocat de Mathias J., Me Michaël Nativel, a plaidé la remise en liberté de son client au motif que son compère avait été libéré. Un argument balayé d’un revers de robe par l’avocate générale qui a mis un point d’honneur à rappeler le casier judiciaire de son client condamné pour des violences aggravées à une peine de 5 ans de prison dont un avec sursis probatoire, révoqué depuis suite à une autre sanction pour trafic de stupéfiants.

Selon le parquet général, il reste encore dans ce dossier une confrontation entre les deux suspects et il serait peu judicieux qu’ils puissent se concerter avant ce rendez-vous dans le cabinet du juge d’instruction. Un argument parmi d’autres entendus par la chambre de l’instruction, laquelle n’a pas fait droit à la demande de remise en liberté de Mathias J.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Colis suspect : Suspicion de poudre blanche à l’agence Citya de St-Denis

Déploiement impressionnant des forces de l’ordre vendredi soir à l’agence immobilière Citya de Saint-Denis. Une dizaine d’engins de la police et des secours sont présents. Une équipe de déminage et des ambulanciers ont fait le déplacement suite à une alerte au colis suspect au sein de l’entreprise située au carrefour de la Rue de Paris et de la rue Sainte-Marie. Le dispositif a été levé peu avant 20 heures. La substance découverte n’était ni chimique, ni explosive. Elle a été envoyée dans un laboratoire pour analyses. Une information exclusive de Zinfos974.

Indemnités de logement : Didier Robert poursuivi pour concussion et prise illégale d’intérêts

Didier Robert, toujours sous enquête pour des indemnités de résidence perçues entre 2016 et 2019, potentiellement supérieures à son loyer devra en répondre prochainement devant le tribunal correctionnel. Après une condamnation en 2021 pour abus de biens sociaux et une relaxe en 2024 pour l’affaire des emplois de cabinet, c’est la troisième comparution pénale pour l’ancien président de la Région Réunion. Une information Zinfos974.

Un homme violenté puis séquestré dans le coffre de sa voiture

Un homme de 30 ans comparaissait ce lundi dans le cadre de la comparution immédiate pour des faits de séquestration et de violences. La victime a reçu une ITT de 60 jours. Tout est parti du témoignage d’un chauffeur-livreur qui a assisté à la scène d’enlèvement en pleine rue.