Revenir à la rubrique : Faits divers

« Au volant, il suffit de quelques secondes d’utilisation du téléphone pour faire basculer une vie »

L’Etat lance ainsi une campagne de communication sur toute l’île du 14 au 20 septembre 2021. Près d’un accident corporel de la route sur 10 serait lié à l’utilisation du téléphone en conduisant, rappellent les autorités.

Ecrit par NP – le vendredi 10 septembre 2021 à 08H35

Le communiqué des services de l’Etat : 

Afin de sensibiliser sur les dangers de l’utilisation du téléphone au volant, l’Etat lance une campagne de communication par le biais d’affiches 4X3 sur toute l’île du14 au 20 septembre 2021.  Lire ou écrire un texto, publier un post sur les réseaux sociaux ou parcourir ses courriels sont devenus des gestes anodins dans le quotidien de chacun. Ils peuvent cependant s’avérer dramatiques lorsqu’ils sont pratiqués en conduisant. En 2019, un Français sur deux déclarait utiliser son téléphone en conduisant. Ces dernières années, le téléphone est devenu l’une des principales causes d’accidents sur la route avec la vitesse et la consommation d’alcool.

Les chiffres clés : 

•  Une communication téléphonique multiplie par 3 le risque d’accident matériel ou corporel.

• Près d’un accident corporel de la route sur 10 serait lié à l’utilisation du téléphone en conduisant.

• Plus de 5 380 infractions ont été constatées en 2020 concernant l’utilisation du téléphone au volant à La Réunion.

• Un conducteur qui téléphone en conduisant enregistre entre 30 et 50 % d’informations en moins sur la route.

• Lire un message au volant nécessite de quitter la route des yeux pendant 5 secondes. À 50 km/h, 5 secondes correspondent à 70 mètres parcourus.

• Lire un message en conduisant multiplie par au moins 23 le risque d’accident. Il oblige le conducteur à détourner les yeux de la route pendant en moyenne 5 secondes.

L’usage du téléphone au volant a de multiples conséquences dangereuses sur la conduite et la sécurité des automobilistes:
 
•  Augmentation du temps de réaction et de freinage.

•  Réduction de la distance de sécurité.

• Difficultés à maintenir le véhicule dans la voie de circulation et à maintenir une vitesse adaptée.

•  Réduction du champ de vision.

• Difficulté à s’insérer sans danger dans le flux de circulation.

• Provocation de stress, de tension voire de frustration.

• Moindre conscience de l’environnement.

Les sources de distraction

Le smartphone est le seul dispositif qui cumule les quatre sources de distraction qui peuvent détourner l’attention d’un conducteur :

• La distraction visuelle : le conducteur quitte la route des yeux ;

• la distraction cognitive : le conducteur se concentre sur la conversation ou sur ce qu’il lit plutôt que sur la route et la conduite ;

• la distraction auditive : le conducteur n’est plus attentif aux bruits extérieurs qui peuvent le prévenir d’un éventuel danger ;

• la distraction physique : Le conducteur ne tient plus son volant à deux mains lorsqu’il compose un numéro, envoie un message ou tient son téléphone en main.

La réglementation en vigueur

L’article R. 412-6-1 du code de la route, prévoit que l’utilisation, la consultation et la manipulation d’un téléphone portable tenu en main est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 € et un retrait de 3 points du permis de conduire. Il en est de même pour le port à l’oreille de tout dispositif susceptible d’émettre du son par le conducteur d’un véhicule en circulation, en l’occurrence l’utilisation d’oreillettes. 

Une nouvelle disposition du projet de loi orientation et mobilités* prévoit également la suspension du permis de conduire pour une durée minimum de 2 mois si le conducteur téléphone au volant et commet simultanément une autre infraction routière.

Attention : le véhicule momentanément arrêté sur une voie de circulation pour une cause autre qu’un événement de force majeure doit être regardé comme étant toujours en circulation. 

« Quand vous regardez votre téléphone, qui regarde la route ? »
 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.

Trottinettes électriques : La police contrôle et verbalise

Ce jeudi matin, les policiers de Saint-Denis avaient dans leur viseur les propriétaires de trottinettes électriques. Comme indiqué sur la page Facebook de la Police Nationale de La Réunion, de nombreuses infractions ont été relevées et de nombreuses verbalisations ont été dressées.