Revenir à la rubrique : Mayotte

Arrestation d’une Malgache organisatrice du passage de migrants entre Madagascar et Mayotte

Le 11 novembre dernier, des pêcheurs malgaches découvraient une embarcation à la dérive, le moteur en panne. A bord, 13 personnes qui avaient embarqué à Nosy Bé une quinzaine de jours avant, fin octobre, pour tenter de rallier Mayotte embarqué fin octobre. Au départ, ils étaient 21 personnes mais 8 personnes ont trouvé la mort, […]

Ecrit par – le mardi 18 mai 2021 à 01H51

Le 11 novembre dernier, des pêcheurs malgaches découvraient une embarcation à la dérive, le moteur en panne. A bord, 13 personnes qui avaient embarqué à Nosy Bé une quinzaine de jours avant, fin octobre, pour tenter de rallier Mayotte embarqué fin octobre.

Au départ, ils étaient 21 personnes mais 8 personnes ont trouvé la mort, dont une femme enceinte et deux enfants de 3 et 8 ans qui ont été jetés par dessus bord par les autres passagers.

L’enquête a permis de mettre en cause une passeuse, Francia Maria Rasoanahinatiana, qui aurait organisé de nombreux trajets entre Nosy Bé et Mayotte, se faisant payer pour chaque passage entre 2,5 et 3 millions d’ariary par personnes, soit environ 600 euros multipliés par autant de passagers.

Le trajet entre Nosy Bé et Mayotte est bien plus dangereux que celui en provenance d’Anjouan. Il est en effet beaucoup plus long : 300 km contre 80.

Selon France Mayotte Matin, c’est le 1er mai dernier, en début de soirée, que Francia Maria Rasoanahinatiana a été arrêtée par les autorités malgaches. Elle devrait désormais faire l’objet d’une enquête plus approfondie pour déterminer la nature et la quantité de ces opérations de passage clandestins, qui auraient causé le décès de plusieurs personnes.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La ministre chargée des Outre-mer se rendra à Mayotte prochainement

Marie Guévenoux, nouvelle ministre chargée des Outre-mer, a rencontré les élus mahorais et a annoncé l’opération d’évacuation du stade Cavani et la préparation de l’opération Wuambushu 2. Par ailleurs, elle indique qu’elle sera à Mayotte dans « le prolongement de l’installation du nouveau préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville.

Mayotte : Les barrages se reforment ce samedi

Des responsables de barrages à Mayotte ont décidé de reprendre les blocages en réponse à la condamnation de deux des leurs à quatre ans de prison, suite à l’attaque d’une gendarmerie fin janvier dernier.

Fin du droit du sol : Une remise en cause de l’appartenance de Mayotte à la France selon Moroni

La fin du droit du sol à Mayotte annoncé dimanche dernier par Gérald Darmanin pour contrer l’immigration illégale en provenance majoritairement de l’archipel des Comores a réveillé les ardeurs des autorités comoriennes. Pour ces dernières, la mesure proposée par le ministre de l’Intérieur français serait « le début d’une remise en cause de la soi-disant appartenance de l’Ile Mayotte à la France ».

Les Forces vives de Mayotte réagissent aux annonces de Gérald Darmanin

Le collectif « Les Forces vives de Mayotte » déplorent le choix du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer de s’attaquer à la suppression du droit du sol alors que les manifestants réclamaient en priorité la fin du « séjour territorialisé » et craignent « un détournement » de leur revendication majeure.

Thierry Robert ouvre un restaurant à Mayotte

L’insécurité permanente que subissent les habitants de Mayotte est peu propice aux affaires des commerçants. C’est dans ce contexte anxiogène que l’ex-élu réunionnais Thierry Robert lance un appel aux politiques péi afin qu’ils se saisissent sérieusement de la situation mahoraise. Une île où Thierry Robert fait justement des affaires.