Revenir à la rubrique : Economie

Air Madagascar et Air France se disputent autour de la vente de deux A340

Les deux compagnies n’en finissent plus de se déchirer sur le cas de deux appareils dont la location-vente a pourtant eu lieu il y a 8 ans. En août dernier, Air Madagascar a assigné Air France devant le tribunal de commerce de Paris le 12 décembre pour lui avoir vendu deux Airbus A340 en 2011.  […]

Ecrit par Zinfos974 – le samedi 05 janvier 2019 à 17H05

Les deux compagnies n’en finissent plus de se déchirer sur le cas de deux appareils dont la location-vente a pourtant eu lieu il y a 8 ans.

En août dernier, Air Madagascar a assigné Air France devant le tribunal de commerce de Paris le 12 décembre pour lui avoir vendu deux Airbus A340 en 2011. 

A l’époque de la transaction, les deux avions sont mis de côté par la compagnie française, en raison de l’explosion du cours du baril. Les deux Airbus à quadri-réacteurs ne sont pas viables économiquement sur du long-courrier notamment. 

Air Madagascar, qui cherche désespérément à sortir de la liste noire des compagnies au regard de l’Union européenne, acquiert les deux appareils pour une valeur unitaire de 50 millions de dollars, soit quatre fois plus cher que les prix pratiqués à l’époque sur le marché de l’occasion.

Mais les frais ne s’arrêtent pas là pour la compagnie malgache qui signera le contrat de vente comportant une clause de réserve de propriété, Air France conservant ainsi le titre de propriété des appareils jusqu’à la dernière mensualité de la part d’Air Madagascar.

En avril 2018, Air Madagascar a souhaité acquérir ces titres par anticipation, le contrat avec Air France devant s’achever qu’en 2020. Mais la riposte d’Air France n’a pas tardé, la compagnie faisant valoir cette fois une clause de restitution des appareils à mi-potentiel qui équivaudrait à alourdir la note de 15 millions de dollars pour la compagnie Air Madagascar, comme l’écrit ce samedi le Journal de l’Ile.

L’audience du 13 février devant le tribunal de commerce de Paris est donc très attendue par les deux compagnies. Soit Air France est confortée dans la transaction passée avec la compagnie concurrente, soit Air Madagascar verra l’ardoise inéluctablement s’alourdir. Au final, elle pourrait payer les deux A340 115 millions d’euros au lieu des 20 millions de leur valeur initiale réelle.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Prix à la consommation : +16,7 % pour les produits frais en janvier

En janvier, l’indice des prix à la consommation s’est stabilisé à La Réunion après trois mois consécutifs de hausse. Conséquence du passage du cyclone Belal, les prix de l’alimentation repartent à la hausse. Une hausse principalement portée par celle des produits frais.

Au Royaume-Uni, la semaine de 4 jours séduit salariés et patrons

Un an après le terme d’une expérience grandeur nature, de nombreuses entreprises britanniques ont choisi de maintenir la semaine de 4 jours à 32 heures de travail. L’efficacité du dispositif semble aussi bien convaincre les employeurs que les salariés.