MENU ZINFOS
Faits-divers

Le tonton aux mains baladeuses reprend 18 mois pour agression sexuelle sur mineure


Par - Publié le Lundi 2 Décembre 2019 à 17:30 | Lu 3083 fois

Prévue initialement le 12 novembre dernier, cette audience avait fait l'objet d'une demande de renvoi par l'avocat de la défense qui n'avait pu avoir accès au dossier à temps pour défendre le prévenu. Alors qu'il avait été présenté directement en comparution immédiate, Karl.F, 53 ans, avait alors fait l'objet d'un mandat de dépôt lors de l'audience dans le cadre d'une agression sexuelle sur mineur dans la commune de Saint-André. 

Alors qu'ils passent la journée en famille à boire et jouer aux cartes, Karl.F est raccompagné vers 2h du matin par son neveu par alliance, accompagné par deux adultes et la petite de fille du neveu âgée de 6 ans. Karl.F se trouve à l'arrière, la petite fille est à l'opposé. Alors que tout se passait sans encombre, le prévenu aurait profité de la dépose de la deuxième personne assise derrière pour se rapprocher de la petite fille de 6 ans. Il lui est reproché d'avoir embrassé la fillette et touché ses parties intimes. Durant le trajet, le père s'inquiète d'avoir entendu un cri étouffé venant de sa fille, mais reconnaît n'avoir rien vu pour autant, occupé à conduire.  

La petite fille les interrompt brusquement et raconte à ses parents ce qu'il s'était passé dans la voiture

Dès leur retour au domicile familial, alors que le père raconte la soirée à sa compagne, la petite fille les interrompt brusquement et raconte à ses parents ce qu'il s'est passé dans la voiture. Ils appellent immédiatement le tonton pour lui demander des explications avant de se rendre chez lui. Il nie farouchement les faits. Les parents déposent plainte à 3h du matin, l'oncle est interpellé et placé en garde à vue à 12h. Il sera déféré le jour même à 14h30 et présenté en comparution immédiate dans la foulée. 

Invité à s'expliquer sur les faits cet après-midi, il continue à nier les faits en bloc. Avec un casier judiciaire fort de 7 mentions, dont 2 pour des faits similaires sur deux membres de sa famille particulièrement vulnérables - une gramoune de 75 ans notamment - il a déjà purgé 3 ans de prison en 2015. "Il utilise la stratégie du doute, il nie les faits de façon à créer le doute pour le tribunal. C'est sa parole contre celle de la petite de 6 ans. Il a déjà été l'auteur de faits similaires sur une gramoune de 75 ans de sa propre famille, il n'y a pas de doute. Je vous demande de reconnaître la demande de partie civile et d'entrer en voie de condamnation", fustige la partie civile. 

Il comparait pour la 3e fois pour ce type de faits en agissant sur des personnes vulnérables

Non moins mesurée sur ce dossier, la procureure enchaîne : "Il est certain qu'il faut prendre en considération les dires de cette petite de 6 ans au moment des faits. C'est une petite fille qui n'est pas sous influence, il n'y a aucune raison de penser qu'elle ment. Elle dénonce les faits tout de suite, c'est qu'il s'est bien passé quelque chose. Il se déplace pour se mettre à côté d'elle, c'est la troisième fois qu'il comparaît pour ce type de faits en agissant sur des personnes vulnérables. Je vous demande une peine de 4 ans de prison ferme ainsi qu'un suivi socio-judiciaire d'une durée de 3 ans avec une peine de 2 ans de prison en cas de non respect. Je demande également le maintien en détention et l'inscription sur le fichier Figais (Fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles et violentes)".

"S'il n'avait pas eu ce casier avec deux faits de même nature, il ne serait pas là. Il faut replacer les choses dans leur contexte, lors de l'après-midi en famille, il a raconté devant tout le monde qu'il ne voulait pas retourner en prison. Déjà à cette époque, il a toujours dit qu'il n'a rien fait. C'est effectivement la parole de l'un contre celle de l'autre. Il y a un doute et ce doute doit bénéficier au prévenu. Il n'y a aucun élément matériel contre mon client, même le psychologue parle de "prétendu" événement pour un traumatisme "léger". Je vous demande la relaxe", plaide la défense. 

Le tribunal, après avoir délibéré, condamne Karl.F à 18 mois de prison avec un suivi socio-judiciaire de 2 ans, assortis d'une peine de 1an en cas de non respect et prononce le maintien en détention et l'inscription au fichier Figais. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par anonyme_mouse le 03/12/2019 00:35

Allo tonton???... Pourquoi tu touches???

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes