Social

Un sit-in en guise d'avertissement à Saint-Pierre

Une délégation composée d'une douzaine de représentants syndicaux a été reçue par le sous-préfet de Saint-Pierre, Jean-Luc Lhemanne. Des représentants syndicaux qui se sont dits déçus de la réponse du représentant de l'Etat face à leurs doléances. Résultat, une vingtaine de manifestants ont campé leur position dans les jardins de la sous-préfecture avant de revenir, vers midi, sur le parvis de l'hôtel de ville de Saint-Pierre.


Quelques 700 personnes se sont réunies en milieu de matinée pour faire part une nouvelle fois de leur opposition au projet des retraites. Rapidement organisés en un cortège, les manifestants se sont, sur initiative des syndicats, dirigés vers la sous-préfecture de Saint-Pierre pour une action symbolique. Résultat, une circulation perturbée sur les rues Marius et Ary Leblond et Archambaud accompagnée des échos en chorale de l'Internationale devant les locaux des services de l'Etat.

Pendant ce temps, une délégation d'une douzaine de syndicalistes a été accueillie par Jean-Luc Lhemanne. Un accueil juge "froid" de la part de Max Banon de la CGTR et des autres représentants syndicaliste à l'image de Patrick Corre de la CFDT visiblement soucieux de renforcer le mouvement localement comme cela est déjà le cas en certains points de l'hexagone. Après avoir évoqué le blocage des dockers et de la SRPP au Port, les leaders de ce nouveau mouvement ont évoqué le symbolisme de leur action. "Ce sit-in devant la sous-préfecture peut être considéré comme un avertissement à l'Etat" lançait devant le cortège Max Banon qui indiquait ne pas "s'attendre à des miracles" ce mardi. Retour donc à la case départ, sur le parvis de l'hôtel de ville de Saint-Pierre où de nouvelles actions pourraient bien être discutées en début d'après-midi.

A retrouver, les explications du leader de la CGTR dans le Sud, en vidéo.
Mardi 19 Octobre 2010 - 12:40
Ludovic Robert
Lu 1105 fois




1.Posté par midi le 19/10/2010 20:25
POURQUOI L'INTERSYNDICALE N'APPELLE PAS TOUS LES CHÔMEURS DE LA RÉUNION A VENIR MANIFESTER, EUX PEUVENT LE FAIRE ET IL Y AURAIT PLUS DE MONDE. A MOINS QUE LES 30% DE CHÔMEURS NE SENTENT PAS CONCERNÉS PAR LA RETRAITE!!!

2.Posté par Citoyen revolté! le 20/10/2010 11:13
Les chômeurs 'séniors' ne sont pas concernés par ces agitations, car la très grande majorité des réunionnais aura à peine de quoi mourir (minimum vieillesse). Donc, là vous n'avez que les 'privilégiés' qui manifestent... et eux, on s'en fout!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales