Politique

Règlements de comptes et boycott au programme du Conseil général

Après avoir boycotté la commission permanente décentralisée du Conseil général ce matin, les élus du groupe Objectif Réunion et apparentés ont exprimé leur mécontentement lors d'une conférence de presse. Action symbolique qu'Eric Fruteau, maire de Saint-André a qualifié, par la suite, de "geste anti républicain et politicien".


A six mois des élections cantonales, les camps politiques affûtent leurs crocs. Ce matin, le groupe Objectif Réunion et apparentés du Conseil général s'est expliqué, lors d'une conférence de presse, sur sa décision de boycotter la commission permanente décentralisée qui s'est tenue sur la commune de Saint-André.

"C'est bien la première fois qu'une commission permanente décentralisée prend un telle tournure. Nous visitons une journée entière les chantiers de Saint-André et nous n'avons qu'une heure pour traiter 30 dossiers (soit deux minutes par dossier) dont certains majeurs comme le tarif des cantines", déclare Stéphane Fouassin, conseiller général de l'opposition et maire de Salazie.

Dans l'après-midi, Eric Fruteau a déploré, dans un communiqué de presse, "l'attitude des conseillers généraux d'Objectif Réunion. Il s’agit là ni plus ni moins d’une grossière manœuvre politicienne alors que ce n’est pas la première commission délocalisée à laquelle ces derniers assistent. Qu'ont-ils fait lorsque ces commissions se sont déroulées à la Mairie annexe de Sainte-Anne en Mai 2010 ?"

"Si M. Fruteau sent le roussi pour ses élections, ce n'est pas à nous de lui venir en aide en terme de popularité"

Sur le programme du jour, "d'ailleurs représenté par les logos du conseil général mais aussi, plus surprenant, de la mairie de Saint-André", souligne le conseiller général, Cyrille Hamilcaro, les élus du Département ont eu l'occasion de rencontrer des agents en CUI (contrat unique d'insertion) et des habitants du Tournant Vidot, de visiter le projet de maison des apprentis d'Auteuil ou encore le chantier du pôle d'équipement.
Les élus de l'opposition, absents, dénoncent "une visite ministérielle qui cache une volonté électoraliste. C'est vouloir nous prendre à témoin pour soutenir quelqu'un, M. Fruteau, qui sera notre adversaire dans quelques mois. D'habitude, nos déplacements se résument à l'inauguration d'un bâtiment ou autre et le reste de la journée, nous travaillons sur les sujets divers, sans heure de fin", a rétorqué Cyrille Hamilcaro, ajoutant avec un brin d'ironie, "si M. Fruteau sent le roussi pour ses élections, ce n'est pas à nous de lui venir en aide en terme de popularité". Le maire de Saint-André se défend en arguant qu'il s'est, pour sa part, rendu à toutes les commissions permanentes décentralisées, à Saint-Joseph, Bras-Panon, La Possession, Cilaos, Petite Ile et dernièrement à Bélouve.

Les membres du groupe de l'opposition du Département vont plus loin, "il aurait fallu arrêter ces commissions décentralisées du fait des prochaines élections". Revendication qui a fait l'objet d'une lettre adressée à la présidente du Conseil général, "restée sans réponse comme toutes les autres questions que nous avons soulevé", affirme Cyrille Hamilcaro.

Un emploi fictif au Conseil général?

La conférence de presse a été l'occasion de sortir d'autres dossiers gardés bien au chaud jusqu'ici. Tout d'abord, la société Dionysport est en ligne de mire des élus d'Objectif Réunion et apparentés. Un contrat a été signé après la manifestation entre Dionysport et le Conseil général, avec une convention et une facture de plus de 40.000 euros, sans passer par les commissions permanentes ou sectorielles. "Nous allons poser la question au Trésor public, sur quelle base cette facture a-t-elle été payée ?", indiquent les élus.

Par ailleurs, le groupe Objectif Réunion a appris par voie de presse l'existence d'un emploi "fantôme" au cabinet, avec un salaire mensuel de plus de 7.000 euros. "Nous avons demandé un récapitulatif de tous les emplois du cabinet depuis 2008 à la présidente du Conseil général. L'embauche de cet employé, gérant d'une société à laquelle le Conseil général a commandé deux rapports, d'un montant d'environ 20.000 euros, n'a pas été soumis aux débats de commission permanente. Ce n'est pas normal", déclare Cyrille Hamilcaro.

Enfin, la revue "La Source" succédant à la revue "Rendez-vous citoyen" a suscité de vives réactions ce matin de la part des membres d'Objectif Réunion qui ont annoncé leur intention d'alerter le Procureur de la République sur des faits "qui ont un caractère délictueux au titre de l'article 40 du Code de Procédure Pénale".

Le magazine du Département dans le collimateur de l'opposition

"Avait-elle le droit, à la veille d'élections, sans l'avis des élus, de publier un nouveau magazine ?", s'interrogent les élus de l'opposition. Maquette, contenu, forme du magazine, tout a effectivement changé. Selon les conseillers toujours, un responsable marketing aurait été embauché pour s'occuper de ce projet, or, "rien dans ce magazine, ni en terme de conception, de publicité et de rédaction, ne montre son implication", constate Cyrille Hamilcaro. La publication mensuelle de ce magazine coûterait plus de 90.000 euros, "cela nécessitait donc de le mettre en concurrence… Pour contourner cette étape, le conseil général l'a fait passer en procédure d'urgence. Où est donc l'urgence ici ?", poursuit l'élu de Saint-Louis.

Pour finir, et en réponse à leur boycott, Eric Fruteau a affirmé que "dautres séances décentralisées auront lieu. Je m’y rendrai parce que là est ma responsabilité d’élu départemental. Malgré tout je me rendrai là où le devoir m’appelle par conscience politique. N’en déplaise à ceux qui ne se sont pas rendus à Saint-André… par réflexe basique et politicien. Les Saint-Andréennes et les Saint-Andréens, les Réunionnais sauront en tirer les leçons le moment venu". La guerre des clans a bel et bien démarré.
Mercredi 6 Octobre 2010 - 16:13
Melanie Roddier
Lu 2745 fois




1.Posté par avatar le 06/10/2010 17:11
enfin j espere qu ils iront jusqu au bout sachant qu une partie d entre sont aussi bien mouiller la solution plonger tous le monde le plus propre flottera, a ton des nouvelle de l interpelation de savatier sur la pte?

2.Posté par ptit crick le 06/10/2010 17:11
qu est ce qu elle va dire
j ai ecouté le sage ou je ve suis allée au secours de l enfant prodige de L EST
elle embauche un fantome payer avec notre argent pendant que sont peuple tombe de plus en plus dans le chomage avec toute cette jeunesse qui attende un travail il avait uacun profil chez nous
ou bien comme dirait le fils de son grand sage IL AVAIT QUE LUI POUR FAIRE SE TRAVAIL
PENDANT SE TEMPS LA CRISE NOUS ENFONCE CHAQUE JOURS ET LES PUCES
NOUS ENVAHISSENT ET CERTAIN RATS COMMENCE A DELOCALISER POUR GADER LE POUVOIR

3.Posté par association le 06/10/2010 17:48
Madame la présidente pas seulement papa momon lé la, d'autres petit associations aussi a saint andré qui fais du bon travail,j'ai vue dans la presse l'association TI-PAS TI-PAS a fait pour l'enfants KENJY,la famille MORBY a combuston, ET LA FAMILLE BENARD pour qu'oi il n'etait pas invitent làs ou la mairie ne fais pas et bien cette association les debout,je souhaite que cette association prospere,pour aider d"autre famille ,en avant ti-pas ti-pas zot vas arivé demin lé pas tres loin
merci ti-pas ti-pas mi aime a zot et continuer kome sa

4.Posté par va s'y Henri le 06/10/2010 18:57
la ridicule petite guéguere continue. on pourrait presque en rire si tous ces gens là ne jouer pas ainsi avec l'argent public.

5.Posté par bertel le 06/10/2010 19:35
Mais qu'attend le peuple pour virer tous ces manants politicards, carriéristes et affairistes politiques. Qu'on les vire tous !

Table rase et vote pour de nouveaux élus inconnus !... avec un impératif :

Un homme, Un mandat !

Bertel de Vacoa

6.Posté par etheve maurice le 06/10/2010 19:57
la "géguerre" est ouverte
il n'y a pas que fruteau qui pense aux cantonales
on ne peut pas lui reprocher de faire de la pub
il n'y a pas longtemps pour des régionales on a vu débarqué içi le président de la ré pu blique pour défendre nous dit -on l'écologie ou plutôt soutenir didier si ce n'est pas de la pub ça

7.Posté par Un citoyen de st-denis le 06/10/2010 20:04
Je pense que les élus devraient bouger un peu plus concernant cette majorité.
Cette Présidente croit que l'argent de cette collectivité lui appartienne.
DU gaspillage, du tape à l'oeil que du vent.
Il serait intéressant de savoir les dépenses de la journée 3eme jeunesse de dimanche

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/10/2010 21:42
pas mieux que Bertel..

le CG serait il le lieu de bataille des coqs de village, entre le maître de la basse cour de gauche, le maître de la basse cour de droite..?

9.Posté par Jeff le 06/10/2010 21:48
Rassures-toi bertel, Thierry Robert était là avec son "sosie" vu qu'il est deux fois au Conseil Général, ce fumier qui foule la "démocratie" sous ses talons.

10.Posté par emplois fictifs le 07/10/2010 01:17
Le maire de la possession est 1er vice president, du cg974.
Combien y a t-il d'emplois fictifs en mairie Roro?
tu connais la musique comme au cg974.

11.Posté par jimmy le 07/10/2010 07:13
Hamilcaro devrait plutot se pencher sur ses nombreuses affaires qui vont bientot etre jugées : prise illégale d'interets, et j'en passe affaires des terrains communaux... bien plus grave que les quelques broutilles qu'il essaye de faire monter en epingle: l'ex membre de cabinet fantome?: mais au fait savez vous ou est employé MHamilcaro: au cabinet du CA Sud! et combien touche t'il? on peut se poser la question? peut on le qualifier d'employé fantome? pitoyable !!!

12.Posté par le zoreille le 07/10/2010 08:23
Quand je lis l'article,les bras m'en tombent,Hamilcaro qui voudrait donner des leçons d'honnêteté!Mais pour qui se prend il,lui qui est englué dans les affaires et qui passe une bonne partie de son temps dans les tribunaux!Dire que j'ai soutenu ce bougue pendant les élections précédentes,je fais mon méa culpa,je me suis trompé à moins que je n'ai été trompé.

13.Posté par cris974 le 07/10/2010 09:10
Après les évènements qui se sont déroulés à St André, choisi par Nassimah alors que c'est un fief de gauche, pour parler de l'augmentation des cantines scolaires, qu'il y a la crise, que les associations ferment les unes après les autres, bientôt l'AFPAR, les animateurs de radio festival, qui soit disant acceptent tous les commentaires, quizzent les numéros de ceux qui ne sont pas de leur avis et pourtant ces animateurs répétent à longueur d'émission qu'ils ne sont pas là pour porter des jugements sur les propos tenus par les invernenants. Je leur demande donc de réécouter l'émission de ce jour 7/10 où Ils trouvent normal que les élus se payent un PETIT DEJ et un super repas au restaurant aux frais des contribuables, pendant que d'autres font la queue avec "papa maman l'est là" pour avoir un kg de riz et une bouteille d'huile. Radio festival serait-elle devenue la radio du CG ? Attention il y a bientôt des élections et les prises de position sont contrôlées.
Si ma mémoire est bonne, à une certaine époque radio festival avait critiqué les conseils des ministres décentralisés .........chercher où est l'erreur ? Nous n'étions pourtant pas en période de crise .

Je constate que de nombreux intervenants sont du même avis , sauf sur radio festival, la radio qui a viré sa "cuti"

14.Posté par Z'embroKaf le 07/10/2010 10:15
L'employé fantôme du mois....Cyril Hamil..sirop...au fait il émarge combien à la CA.sud présidé par 'Ti bus robert"????

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales