Sport

Quotas discriminatoires : "Je m'excuse des propos tenus lors de cette réunion"

Laurent Blanc, sélectionneur de l'équipe de France, était invité sur le plateau du 20 heures de TF1 hier soir. Il s'est expliqué sur l'affaire des quotas qui a ébranlé le football professionnel français et a tenu à s'excuser sur les "propos tenus lors de cette réunion qui a dérapé". On apprend également que le sélectionneur a songé à démissionner …


Quotas discriminatoires : "Je m'excuse des propos tenus lors de cette réunion"
"J'ai très mal vécu cette affaire" explique Laurent Blanc en parlant de l'affaire des quotas discriminatoires qui a secoué le monde professionnel du football français, "je ne souhaite ça à personne". Le sélectionneur de l'équipe de France était au coeur de la polémique des quotas depuis la parution de la copie écrite de la réunion du 8 novembre 2010 au siège de la DTN (Direction technique nationale), par le site d'information Médiapart. Une réunion qui a "dérapé" à un moment évoquant la possibilité de mettre en place des quotas sur les joueurs bi-nationaux.

"Il y a beaucoup de colère vis-à-vis de moi pour avoir tenu ces propos qui, sortis de leur contexte, ont fait un amalgame qui a été blessant pour les gens", souligne Laurent Blanc. Mais le sélectionneur considère toujours que la problématique des joueurs bi-nationaux est à "solutionner". "Vous avez deux positions sur les joueurs à double nationalité : ou, comme je l'entends souvent, c'est un faux débat et c'est un faux problème, à ce moment-là, le débat est clos (…) Ou alors vous pouvez admettre qu'il y a une problématique, et à ce moment-là, il faut échanger, discuter, c'est un sujet sérieux, compliqué", poursuit-il.

La qualification pour l'Euro 2012

Le sélectionneur a tenu à présenter "ses excuses pour des propos tenus lors de cette réunion qui a dérapé", explique-t-il sur le plateau de TF1, évoquant à un moment donné, son envie de démissionner du poste de sélectionneur, "ça m'a effleuré l'esprit".

Désormais, Laurent Blanc souhaite se concentrer sur une seule chose, la qualification pour l'Euro 2012, "le moral et l'envie ont repris le dessus, démissionner n'aurait pas été la bonne solution (…) Je dois continuer, je vais me concentrer sur mon unique objectif qui est la qualification à l'Euro 2012", souligne Laurent Blanc.

La Fédération Française de Football a renouvelé sa confiance au sélectionneur jeudi dernier, le disculpant dans les enquêtes menées par le ministère des Sports et la FFF. Laurent Blanc devra continuer son travail de reconstruction de l'équipe de France, leader du groupe D avec 12 points. Prochain match des Bleus le 3 juin prochain contre la Biélorussie.
Samedi 14 Mai 2011 - 11:40
Julien Delarue
Lu 1493 fois




1.Posté par SEVERIN le 14/05/2011 12:41
L'humiliation bat son plein,un bon sélectionneur obliger de s'excuser pour un débat que tôt ou tard refera son apparition.Le premier a faire une remarque sur ce sujet a été le grand DÉFUNT Monsieur Freche de Montpellier,comme on est dans un pays bourré d'hypocrite et racaille politique en tout genre.
Automatiquement aucun débat sérieux verra le jour. Jusqu'au jour ou tout leur pétera dans la gueule,on remettra ce problème sur le tapis.Vive la FRANCE PAYS ...

2.Posté par Bibi fricotin le 14/05/2011 17:49
peut-on au cours d'une réunion enregistrer les débats sans que les participants soient au courant ?
Voilà la question de fond. Pendant la guerre on appelait ces gens comment ?

3.Posté par Dominique le 14/05/2011 19:33
Très bonne question, Bibi fricotin. La charte d'éthique professionnelle des journalistes (version 2011, s'appuyant sur celles de 1938 et 1918) proscrit
tout moyen déloyal et vénal pour obtenir une information
. On veut bien admettre que le journaliste de Medipart n'ait pas acheté l'enregistrement. Mais la responsabilité du journaliste s'arrête-t-elle là ? A-t-il déontologiquement le droit d'utiliser une information dont il sait qu'elle a été obtenue par un moyen déloyal ?

4.Posté par manu le 14/05/2011 22:11
C'est ridicule ! Il peut être un bon sélectionneur mais les paroles sont là ! C'est regrettable, moi je lui aurai foutu dehors carrément ! Il aurait du démissionné !

Et si c'était Raymond Domenech à sa place.. les gens ne seraient pas aussi gentil que ça.. ça c'est sûr !


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:32 Surf: Johanne Defay est 5e mondiale

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales