Revenir à la rubrique : Faits divers

Vidéo – La ville de Saint-Denis œuvre pour renforcer la sécurité au quotidien

Nuisances sonores, prévention et lutte contre la délinquance des mineurs, maintien de la tranquillité, promotion du vivre-ensemble, des engagements concrets pour la sécurité du quotidien ont été pris ce mardi dans le cadre du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance de Saint-Denis. Une convention a été signée entre les services de la police municipale et ceux de la police nationale.

Ecrit par – le mercredi 07 avril 2021 à 09H36

Le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) s’est tenu ce mardi 6 avril à la mairie de Saint-Denis. Lors de cette session, Ericka Bareigts a présenté la stratégie partenariale déployée par la ville et les acteurs de la sécurité sur le territoire dionysien.

À travers un partenariat renforcé entre la police municipale de Saint-Denis et la police nationale, la ville entend densifier son action dans le champ de la sécurité au quotidien. L’une des pierres angulaires de cette action est le déploiement de groupes de partenariat opérationnels afin d’offrir des réponses concrètes aux problématiques ciblées identifiées dans les quartiers.

« Nous avons 20 points d’écart en moins avec le taux de criminalité moyen national (53 pour 1000 habitants en métropole) mais restons volontaires et ambitieux dans la stratégie d’apaisement. Nous allons travailler de façon resserrée avec la police nationale et la justice » déclarait ce mardi matin Ericka Bareigts, la maire de Saint-Denis.

Signature d’une convention

Une synergie dessinée par la commune de Saint-Denis et ses partenaires : la préfecture de La Réunion et le parquet de Saint-Denis.

À l’issue de la session de ce 6 avril, une convention communale de coordination de la police municipale de Saint-Denis et des forces de sécurité de l’Etat a été signée entre l’État représenté par le préfet de La Réunion, Jacques Billant, la maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts, et le procureur de la République de Saint-Denis, Éric Tufféry.

« Nous sommes dans la déclinaison opérationnelle de la stratégie nationale de prévention de la délinquance que j’ai présentée dans l’hémicycle du conseil départemental à tous les maires la semaine dernière. Nous avons déterminé un certain nombre de priorités et d’actions que nous allons mettre en œuvre à Saint-Denis », a indiqué Jacques Billant en marge du CLSPD.
 

 

Vidéo - La ville de Saint-Denis œuvre pour renforcer la sécurité au quotidien

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Maltraitance animale : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Mercredi 28 février 2024, un individu défavorablement connu des services de police pour des faits de maltraitance envers les animaux a été interpellé. Il avait été filmé, en décembre dernier, alors qu’il frappait sa chienne avec un bâton sur son balcon. Placé en garde à vue, l’auteur devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire, indique la Police Nationale de La Réunion sur sa page Facebook.

Ste-Suzanne : Les gendarmes mettent fin à une série de cambriolages

Le 26 février 2024, les enquêteurs de la Brigade Territoriale Autonome (BTA) de Sainte-Suzanne ont élucidé 4 cambriolages dont 3 concernant des écoles élémentaires. Les militaires de la compagnie de Saint-Benoit ont interpellé deux individus dont l’auteur principal a reconnu les faits.

Ste-Marie : Une femme gravement blessée par son compagnon

Un homme a tiré sur sa compagne à Sainte-Marie ce mercredi. L’individu s’est par la suite infligé une blessure. Les deux ont été transportés dans un état grave au Centre hospitalier universitaire de Félix Guyon à Bellepierre.

Violences : « Si c’était à refaire, je referais la même chose »

L’audience de comparution immédiate de ce lundi avait, bien malgré elle, pour thème les violences conjugales. Le tribunal avait à juger un trentenaire qui, sous l’effet de l’alcool, a frappé son ex-conjointe au prétexte qu’elle ne voulait pas le laisser entrer à son domicile.