Revenir à la rubrique : Politique

« Une naissance, un arbre », le projet pour reverdir Saint-Denis

Ericka Bareigts a inauguré le projet "une naissance, un arbre" où chaque naissance sera célébrée par un arbre. En plus de l’aspect symbolique, cette action s’inscrit dans l’ambition de verdissement du chef-lieu. Au total, 12 000 arbres devraient être plantés durant la mandature.

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 25 février 2021 à 14H16

Le communiqué :
 

LA VILLE DE SAINT-DENIS LANCE LE PROJET « UNE NAISSANCE, UN ARBRE »

 

La Ville entend améliorer le cadre de vie de tous les Dionysiens et, dans ce contexte, le verdissement de la commune apparaît comme une étape incontournable. Afin de célébrer chaque nouvelle naissance sur son territoire, Saint-Denis inaugure le projet « une naissance, un arbre ».
Au terme de la mandature, plus de 12 000 arbres auront ainsi été plantés pour embellir et rafraîchir la Capitale Outre-Mer en mouvement.

Pour Ericka Bareigts, Maire de Saint-Denis : « 12 000 arbres pour verdir, embellir, accueillir. Chargé de symboles, ce projet du mandat permettra de métamorphoser la ville en oasis de fraîcheur où il fera bon naître, grandir et s’épanouir. Chaque petit, comme chaque arbre, rejoindra la communauté dionysienne à travers un lien d’attachement éphémère ».

Pour Linda Chopinet, Directrice de l’environnement de Saint-Denis : « Il ne s’agit pas simplement de planter des arbres mais d’agir concrètement pour apporter un plus grand confort de vie aux Dionysiens et leur permettre de s’approprier davantage les espaces verts de la Ville où se déploient pour eux nombre d’équipements et infrastructures culturels, de loisirs ».

Pascal Anilha, Responsable de la pépinière municipale de Saint-Denis : « En temps normal, les aménagements des espaces verts urbains se réduisent à des arbres d’alignement. Ici, la Ville allie l’esthétisme à la fonctionnalité et recrée les conditions favorables au bon développement de notre écosystème. C’est aussi valorisant pour nous, agents publics, de participer à un tel projet ».

LE PROJET « UNE NAISSANCE, UN ARBRE » : DE LA PÉPINIÈRE À LA VILLE JARDIN

Saint-Denis poursuit sa mue à travers un projet aux dimensions humaine et écologique afin de devenir une ville plus durable, plus verte. La première zone de plantation se situe dans le secteur Marcadet, au-dessus du parcours Street Workout. Des arbres et arbustes endémiques et exotiques à fleur mais non invasifs viendront ainsi transformer le paysage dionysien dès ce mois de février, sur une surface globale avoisinant les 600m2. Pour l’année 2021, c’est une surface de 7600 m2 qui sera concernée par les plantations d’arbres, sur Saint-Denis.

Pas moins de 8 îlots de 150 arbres chacun en moyenne verront le jour dans la zone préalablement identifiée par la Direction de l’Environnement, dans le périmètre du Coeur Vert Familial; l’un des lieux favoris des Dionysiens qui aiment s’y retrouver entre amis, en famille ou pour pratiquer une des multiples activités sportives de plein air proposées sur le site.

Chacun de ces arbres ou arbustes plantés sera symboliquement associé à une nouvelle naissance sur le territoire dionysien. Une autre occasion d’agir pour les jeunes d’aujourd’hui et de demain en façonnant le visage de leur Ville et en aménageant des îlots de fraîcheur et des zones d’ombrage, toujours plébiscités sur une île où les températures ont souvent atteint des records ces dix dernières années, sous l’effet néfaste du changement climatique.

Pour célébrer les 170 bébés dionysiens venus au monde en janvier 2021, 170 Ficus, Hibiscus, Flamboyant, Alamanda, Jacaranda…sont plantés. En complément de ces arbres et arbustes issus de 24 espèces différentes, 85 plantes à massif fleuris types Corail, Ixora, Pervenche, Ayapana ou encore Galphimia sont intégrées pour embellir davantage la Ville.

A travers une plantation en îlots ou en allées, la palette végétale étoffée et diversifiée de la pépinière municipale transformera progressivement la ville en jardin. Une autre manière pour la Ville de favoriser le développement d’une biodiversité – faune et flore – sur les espaces publics dionysiens. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives : Ce que cache la polémique Fèt Kaf

Les déclarations du maire de La Plaine-des-Palmistes sur la Fèt Kaf ont provoqué la colère de la classe politique réunionnaise durant cette période de campagne électorale. Les opposants du secrétaire départemental du RN ont condamné sa prise de position. Des candidats du parti d’extrême droite aux Législatives ont aussi rapidement pris leurs distances avec Johnny Payet. Le leadership de la formation politique qui a le vent en poupe semble également se jouer durant ces élections législatives.

Le Département appuie sur le levier de l’économie

Même si cela ne relève pas de ses compétences premières, la majorité départementale a insisté sur ses investissements dans l’économie réunionnaise, ce mercredi lors de son assemblée plénière. Grâce à un emprunt bancaire, 20 millions d’euros supplémentaires seront injectés dans la filière du BTP.

Polémique Fèt Kaf : Johnny Payet répond aux critiques

Suite à la polémique lancée avec ses propos sur l’esclavage et les célébrations du 20 décembre lors de la matinale de Réunion la 1ère, Johnny Payet veut préciser le sens de sa pensée lors de cette intervention dans un communiqué.