Revenir à la rubrique : Santé

Un enfant naît tous les deux jours avec un cerveau lésé par l’alcool

Au moins 10.000 Réunionnais touchés par les troubles causés par l’alcoolisation foetale (TCAF) et sa forme la plus grave, le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF).   Pour agir en amont, l’amendement de la sénatrice Anne-Marie Payet et le plan d’action régional de prévention et de prise en charge du SAF, témoignent d’une certaine volonté politique de prendre ce problème […]

Ecrit par Prisca Bigot – le samedi 30 avril 2016 à 07H55

Au moins 10.000 Réunionnais touchés par les troubles causés par l’alcoolisation foetale (TCAF) et sa forme la plus grave, le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF).  

Pour agir en amont, l’amendement de la sénatrice Anne-Marie Payet et le plan d’action régional de prévention et de prise en charge du SAF, témoignent d’une certaine volonté politique de prendre ce problème de santé et de société à bras le corps.

Pourtant des efforts restent encore à fournir et La Réunion, qui se voulait à l’avant-garde en matière de prévention du SAF, doit s’inspirer de ce qui se fait ailleurs, expliquait ce jeudi le docteur Denis Lamblin, le président du réseau SAFFrance à l’occasion d’une conférence dispensée à  l’IUT de Saint-Pierre. « L’exemple pourrait peu-être venir du Canada où la prévention du SAF est une priorité et fait l’objet d’un travail de collaboration entre les différents acteurs du corps politique, social, éducatif et médical ». 

« Des enfants qui sont déjà prédéterminés aux échecs scolaires et à la délinquance »

Dans le cadre d’un partenariat international entre le Canada, Israël et La Réunion, une équipe canadienne présentait donc ce jeudi ses recherches devant une assemblée d’acteurs du médicosocial. Ainsi a notamment été démontré le rôle déterminant de la nutrition pour réduire l’incidence du SAF.

Les recherches se poursuivront sur notre île où des enfants seront sélectionnés afin de mettre en évidence les risques de surhandicap et la nécessité d’un suivi et d’une prévention précoce. 

« Un enfant tous les deux jours naît avec un cerveau lésé par l’alcool consommé durant la grossesse », rappelle le docteur Denis Lambin. « Des enfants qui sont déjà prédéterminés aux échecs scolaires et à la délinquance », ajoute-t-il.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Fin de la vente d’alcool réfrigéré dans les grandes surfaces de La Réunion

La préfecture de La Réunion, l’ARS et les acteurs économiques ont signé une charte pour lutter contre les consommations à risque d’alcool. Parmi les nouvelles mesures qui seront mises en place, l’arrêt de la vente d’alcool réfrigéré dans les grandes surfaces réunionnaises, mais aussi des 4×3 et des couvertures de catalogues de vente une semaine avant les fêtes des mères et des pères.

Le cas importé de choléra à La Réunion infirmé

Alors qu’un cas de choléra avait été déclaré le 20 mars 2024 à La Réunion, des analyses plus poussées ont finalement permis d’écarter la maladie. L’ARS de La Réunion rappelle tout de même que tout signalement de cas suspect ou confirmé de choléra est à déclarer auprès de l’organisme.