Revenir à la rubrique : Faits divers

Un détenu se suicide à la prison du Port

Des agents pénitentiaires du Port ont découvert lors de leur ronde à 1H du matin ce mercredi, un détenu mort dans sa cellule. L’homme âgé d’une vingtaine d’années s’est donné la mort par pendaison, avec ses draps.  Il était placé dans le quartier disciplinaire mais n’était pas connu pour ses penchants suicidaires. Il avait été […]

Ecrit par Zinfos974 – le mercredi 17 octobre 2018 à 15H57

Des agents pénitentiaires du Port ont découvert lors de leur ronde à 1H du matin ce mercredi, un détenu mort dans sa cellule. L’homme âgé d’une vingtaine d’années s’est donné la mort par pendaison, avec ses draps. 

Il était placé dans le quartier disciplinaire mais n’était pas connu pour ses penchants suicidaires. Il avait été transféré au centre de détention du Port en septembre dernier, après des agressions physiques envers des surveillants à la prison de Domenjod depuis le début de l’année 2018. Il avait été l’auteur de trois agressions envers les fonctionnaires du centre de détention de Saint-Denis, pour autant de plaintes qui avaient été déposées à son encontre.

Appelés dès la découverte du corps, les urgentistes du SMUR n’ont pu que constater son décès.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-Denis : Des policiers tirent sur un chauffard en fuite

Vers minuit ce lundi soir, un équipage de la police nationale a dû se lancer dans une course poursuite dans les rues du chef-lieu pour tenter d’interpeller un conducteur qui roulait à vive-allure. Une autre patrouille, déjà en intervention, a failli être renversée, forçant les agents à faire usage de leurs armes. Finalement, le chauffard a été arrêté à son domicile plus tard dans la soirée.

Agression sexuelle incestueuse : Comment en apporter la preuve 20 ans après ?

Accusé d’agression sexuelle sur sa nièce il y a vingt ans, un oncle fait face à la cour d’appel après une relaxe controversée à St-Pierre. Entre souvenirs douloureux et absence de preuves matérielles, la quête de vérité confronte la justice à un défi. La décision attendue le 26 septembre pourra-t-elle apporter une réponse à ce drame familial présumé ?