Revenir à la rubrique : Faits divers

Terrorisme : La deuxième des sœurs de la djihadiste réunionnaise Sandia Gaia libérée

L'une des deux sœurs de la djihadiste Sandia Gaia est ressortie libre de sa garde à vue ce jeudi. Sa soeur l'avait précédée il y a deux jours.

Ecrit par IS – le jeudi 27 janvier 2022 à 20H31

Placée en garde à vue mercredi, l’une des deux sœurs de Sandia Gaia a vu sa garde à vue levée ce jeudi.

Les enquêteurs tentent de déterminer la nature de l’aide que les deux soeurs peuvent apporter à leur soeur partie en Syrie.

Les deux soeurs habitant à La Réunion ont été tour à tour entendue depuis le début de semaine. La première avait vu sa garde à vue levée mardi sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle à ce stade de l’enquête. 

La seconde subissait à son tour l’épreuve d’une garde à vue dans la foulée pour être, elle aussi, libérée à l’issue de son audition aujourd’hui. 

La Réunionnaise Sandia Gaia, née en juillet 1990 dans la ville du Port, a rejoint la Syrie, base arrière pour de nombreux jeunes européens tentés par le djihad. Sandia Gaia avait suivi les pas de son conjoint dans ce pays étranger et ce, dès 2014.

La trentenaire demeure sous le coup d’un mandat d’arrêt ou de recherche délivré par la justice française. 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Korbey d’or : L’entreprise mise KO par les malversations de son dirigeant et de ses proches

Nouvelle comparution en correctionnelle pour Sergio Toinette, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or, pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches sont également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes.