Revenir à la rubrique : Santé

St-Louis : Un policier municipal positif au Covid-19 placé en isolement

Un policier municipal de St-Louis a été testé positif au Covid-19. L’agent a été placé en isolement ainsi que ses collègues en contact direct. Les services de la police municipale restent néanmoins ouverts.

Ecrit par – le jeudi 01 octobre 2020 à 15H23

Ses résultats positifs sont tombés mercredi dernier. Un policier municipal a été contaminé au coronavirus dans un cadre familial. Il est depuis placé à l’isolement ainsi que 6 cas contact au sein du service. A leur tour en attente de leurs résultats qui sont revenus, ce jeudi après-midi, tous négatifs. 

Conformément au protocole Covid en vigueur, en accord avec l’ARS, les locaux ont été désinfectés avant réouverture, indique la mairie.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion face au cancer : Une étude révèle des disparités de survie avec l’Hexagone

La première étude sur la survie des personnes atteintes de cancer à La Réunion entre 2008 et 2018 révèle des disparités significatives de survie entre les différents cancers, mais également entre La Réunion et la France hexagonale. Cette étude met en lumière l’impact de facteurs socio-économiques sur les causes de la maladie et la nécessité d’adapter les stratégies de lutte contre le cancer au contexte local.

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.