Revenir à la rubrique : Faits divers

St-Louis : Il tire au fusil à plomb sur un chaton, menace une famille et insulte les gendarmes

Un quinquagénaire a été condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre pour avoir tiré au fusil à plomb sur un chaton et avoir tiré en pleine nuit pour effrayer ses voisins, sans oublier d'insulter les gendarmes au passage. Si les causes de cet accès de colère peuvent être compréhensibles, l'attitude du prévenu lui a été préjudiciable.

Ecrit par G.D. – le mercredi 06 décembre 2023 à 11H12

Il arrive parfois que des prévenus parviennent à s’attirer la sympathie des juges. Et puis il y a Steven* qui a réussi à faire l’unanimité contre lui. L’attitude du Saint-Louisien a considérablement amoindri les chances de se faire comprendre par les magistrats. Hautain, colérique et impulsif, son comportement au tribunal hier n’a pas permis de rendre audible son désarroi.

Et pourtant, la raison à l’origine des faits peut être compréhensible. Éleveur de coqs de combat, il voyait les sept chats de ses nouveaux voisins venir tuer son élevage. De quoi faire monter la tension entre les deux familles. Le 19 mars dernier, il va tirer avec une carabine à plomb sur un chaton, traumatisant les enfants de ses voisins au passage.

Quelques jours plus tard, il va de nouveau sortir le fusil en pleine nuit pour tirer en l’air. Les gendarmes vont le convoquer à la caserne. Personne ne lui ouvre et il rentre chez lui. Rappelé quelques minutes plus tard par un militaire, il va copieusement l’insulter au téléphone. Interpellé, il refusera de se soumettre au test d’alcoolémie. Il se permettra même d’ordonner aux gendarmes de lui donner du feu pour fumer.

« Si on n’aime pas les coqs, on va vivre en ville« 

N’hésitant pas à accuser ses anciens voisins d’être des escrocs « spécialisés dans la comédie », il affirme avoir tiré sur le chaton « juste pour lui faire un bleu ». Lorsque le procureur va lui demander si ses coqs ne dérangent pas également le voisinage, il va répondre que « si on n’aime pas les coqs, on va vivre en ville. »

« Merci pour cette réponse qui est très éclairante sur votre personnalité. Quand on vous voit aujourd’hui à jeun, on peut imaginer comment vous étiez lors de votre interpellation. Vos besoins, vos désirs, passent avant ceux des autres. Vous êtes autocentré et votre comportement le démontre. Vous êtes convaincu de votre bon droit », argue le procureur qui requiert une peine d’un an de prison avec sursis. Le parquetier demande également l’interdiction de détenir une arme de catégorie C pendant cinq ans, car « vous n’avez pas la stabilité émotionnelle pour ça. »

Pour défendre son client, Me Anne-Sophie Malaboeuf va contester les accusations de violences avec armes sur la famille. « Les victimes sont dans la maison et entendent une détonation. Ils n’ont pas vu l’arme ni mon client. Comment entendre une détonation depuis son salon constitue des violences ? Sinon, tous les voisins sont également victimes. Je demande donc la relaxe sur ce chef d’inculpation », plaide-t-elle.

Une demande entendue par les juges qui le relaxent sur les faits de violences avec arme. Pour le reste, il est reconnu coupable et condamné à six mois de prison avec sursis et l’interdiction de détenir une arme pendant cinq ans. Il a également l’obligation de verser 500 euros de dédommagement aux 5 membres de la famille, ainsi que 300 euros au gendarme insulté. Des dédommagements qu’il a déjà annoncé refuser de payer.

*Prénom d’emprunt

 

 

 

Thèmes : Saint-Louis
S’abonner
Notification pour
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Choupette
2 mois il y a

😂

Imaginez!!!!
2 mois il y a

A cause de ce genre d’abrutis fini on aura plus le droit d’avoir deux poules dans sa cour!!! Merci gros débile. La prochaine fois, la carabine tu t’en sers pour te la mettre là où je pense.

criminel !
2 mois il y a

et aucune condamnation pour le tir sur le chaton ?
donc on tire sur un animal sans défense et on n’a rien ?

Pascale
Répondre à  criminel !
2 mois il y a

Ben normal car ce n’est pas un délit… 🙂 Jusqu’à preuve du contraire les chats et les chiens sont encore des animaux et ne sont pas des humains. 🙂

Antipode
Répondre à  Pascale
2 mois il y a

Eh bien tu ne connais alors pas le Droit, et sembles peu humaine 😉

Pascale
Répondre à  Antipode
2 mois il y a

Non c’est vous car c’est une notion complexe et la loi pénale autorise, dans certaines circonstances déterminées, la mise à mort ou les mauvais traitements envers les animaux lorsque la nécessité le commande! Ici il évoque le fait que les chats tuent ses coqs… le propriétaire a donc le droit de se défendre… comme on tue les loups quand ils s’attaquent au bétails en métropole…

Dernière modification le 2 mois il y a par Pascale
Lulu
Répondre à  Pascale
2 mois il y a

j’ai jamais vue de ma vie un chat tuer un coq! le chat est délicat si on enlève pas les plumes cela ne l’intéresse pas!

Lulu
Répondre à  Pascale
2 mois il y a

à vous lire c’est clair qu’on préfère 100 fois son chien ou son chat, bien plus intéressants et ils valent de très loin les personnages de votre genre, bêtes et méchants!

Vache à Lait
2 mois il y a

Un Cassoc à stériliser, les chiens font pas des chats

Povlam4
Répondre à  Vache à Lait
2 mois il y a

Et les idiots n’engendrent pas des prix Nobel…
Les vaches à lait non plus, au mieux vous aurez un veau 🤣

rako
2 mois il y a

si les chats tuent réellement ses coqs je peux comprendre qu’il pète un cable

Pascale
Répondre à  rako
2 mois il y a

Entièrement d’accord! Je pense même qu’on peut parler de légitime défense… 🙂

yo bro
2 mois il y a

Combien gagne un gendarme avec les primes? Les voisins ne se sont pas fait insultés peut être? A ce tarif il doit gagner 1500 euros de dédommagement par mois pour insultes. A chaque fois qu’on l’appelle zoreil bing 100 euros.., quand on le pointe du doigt bing 100 euros( il s’est senti visé et humilié).Il perçoit aussi un dédommagement pour rédiger son rapport? Quand il met son kepi? ou quand il lasse ses chaussures? quand il répond au téléphone? on lui répond par la négative: une prime de contrariété?

Lulu
Répondre à  yo bro
2 mois il y a

au niveau zéro clair que vous êtes le champion! encore un bas de plafond, allez va chercher ta prime de noël c’est tout ce que tu faire de mieux!

yo bro
Répondre à  Lulu
2 mois il y a

OUi je pense que le gendarme ira chercher sa prime de noël, une de plus parmi tant d’autres.

Pascale
Répondre à  Lulu
2 mois il y a

Faut pas être jaloux comme ça de la prime de Nowel des autres!! 🙂 Allez mettez vous au RSA dés ce mois de décembre et vous aurez votre prime comme tout le monde même si elle sera versée en janvier!!! 🤣🤣
Et au passage, un petit lexomyl comme le médecin vous la prescrit et ça ira mieux!! 🤣🤣

candide
2 mois il y a

Un chaton qui tue des coqs de combat ? Ben dis donc, il en a ce chaton entre les pattes !! Et le prétexte pour tirer sur des pauvres minous quand un coup de jet d’eau suffit montre le degré d’intelligence et d’évolution du gars et je ne vais pas parler de l’usage des coqs et de l’argent qui s’ensuit que l’Etat ne contrôle pas contrairement aux fruits du travail… Pas certain que la peine soit dissuasive et pédagogique…

Dans la même rubrique

William porté disparu depuis le 25 novembre

William Mardémoutou a été vu pour la dernière fois le 25 novembre dernier à Saint-Benoît. Il est âgé de 45 ans, il mesure entre 1,70 et 1,75m, il est de type Indopakistanais, de corpulence normale et a les cheveux courts, noirs et épais. Si vous disposez d’informations, appelez la gendarmerie de Saint-Benoît au 0262 50 33 82 ou en dehors des heures ouvrables, composez le 17.

Trafic de cocaïne Dubaï-Réunion et blanchiment : La tête de réseau présumée et sa compagne influenceuse confrontés

Il y a un an, Karim B., soupçonné d’être à la tête d’un réseau de trafic de cocaïne et de blanchiment d’argent en lien avec ce trafic, était placé en détention provisoire. Sa compagne, influenceuse et chroniqueuse TV, était également inquiétée, soupçonnée d’avoir été complice en tant que prête-nom d’une société d’import-export de véhicule qui aurait permis d’écouler une partie des sommes provenant du trafic. Tous deux vont se retrouver ce mardi après-midi dans le cabinet du juge d’instruction qui devrait confronter leurs déclarations.

Saint-Joseph : À 71 ans, elle va en prison pour violences conjugales

Une Saint-Joséphoise était jugée hier par le tribunal de Saint-Pierre pour des violences sur son conjoint en récidive. La septuagénaire souffre de problèmes psychiatriques qui lui causent une jalousie obsessionnelle avec une dangerosité avérée. Elle a été condamnée à sept mois de prison ferme.

Le Tampon : Elle le quitte, donc il tue ses poules

Un Tamponnais va passer 11 mois derrière les barreaux pour avoir commis en récidive des violences conjugales. Après avoir craché sur son ex qui tenait leur bébé dans les bras, il est allé tuer ses poules, car il affirme ne pas avoir eu d’autres solutions.

St-Louis : Une gentille voisine jugée pour abus de faiblesse

Entre avril 2017 et septembre 2019, Marie-Fabienne R. est soupçonnée d’avoir abusé de la vulnérabilité d’un homme handicapé dont elle s’occupait. Ce dernier souffre d’un handicap visuel et a rencontré la prévenue, jugée ce jeudi devant la cour d’appel, par l’intermédiaire de voisins.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial