Revenir à la rubrique : Communiqué | Social

SNJ Réunion : « Non, les droits des journalistes ne sont pas à vendre ! »

Le Syndicat national des journalistes s'exprime dans un communiqué au sujet de la situation au Quotidien de La Réunion. Le SNJ revient notamment sur le souhait des potentiels repreneurs de "s'exonérer du paiement des éventuelles indemnités dues aux journalistes qui feraient valoir la clause de cession".

Ecrit par N.P. – le jeudi 23 novembre 2023 à 18H26

Communiqué

Dans la grande confusion qui entoure actuellement la procédure de liquidationcession du Quotidien de La Réunion, il apparaît que deux offres se dessinent pour racheter le journal. L’une officielle émane de la société Média Capital détenant notamment le Nouvel Economiste, l’autre d’un consortium d’entrepreneurs réunionnais qui n’a cependant pas (encore) déposé son dossier devant le tribunal de commerce.

Ces deux repreneurs potentiels ont en commun de tenter de s’exonérer du paiement des éventuelles indemnités dues aux journalistes qui feraient valoir la clause de cession. Le SNJ tient à rappeler que cette clause, inscrite dans le Code du travail, est l’un des piliers de la liberté de conscience des journalistes et de la liberté d’expression défendue dans la déclaration des Droits de l’homme.

Cette clause défend l’éthique journalistique et la fidélité à la ligne éditoriale historique du Quotidien face aux pressions d’où qu’elles viennent. Un repreneur de presse, digne de ce nom, doit d’abord faire confiance à la rédaction du média qu’il entend racheter plutôt que faire un procès d’intention aux journalistes qui le font vivre depuis des décennies.

Le SNJ, quant à lui, en appelle au sens des responsabilités des entrepreneurs qui souhaitent investir dans les médias et défendra toujours la liberté de la presse et les droits de ceux qui la servent.

Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
BaBoi
3 mois il y a

Et bien Bye Bye
C’est toujours intéressant de voir une caste professionnelle défendre bec et ongles ses avantages acquis à la sueur de leurs fronts
Sauf que là ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont tous assis.
Alors je propose d’abattre l’Arbre ou de le laisser mourir
Cela permettra à d’autres décrire une autre histoire avec qu’ils ils souhaiteront
pas plus dur que cela, aussi simple
Au Revoir ……Le Quotidien

misandrie
3 mois il y a

Les journalistes (en fait des pseudos journalistes à la Réunion) sont aussi corrompus que les politiques. Ils ne relatent jamais la vraie vérité, et ne pensent qu’à manipuler la population sans se croire compte qu’ils ne s’adressent pas qu’à des cons. alors ADIEU le QUOT, sans aucun regret….

Loulou
Répondre à  misandrie
3 mois il y a

Il n’y a pas qu’à la Réunion où les journalistes manipulent le peuple il suffit de se brancher sur les chaînes tout infos ou les quotidiens nationaux le constat est flagrant après 18 mois de  » promotion  » de la guerre en Ukraine ou les russes sont les méchants et les ukrainiens les défenseurs de notre civilisation on nous  » vend » maintenant Israël défenseur des valeurs de l’occident contre les arriérés palestiniens. ( le premier ministre israélien à dit que c’était la guerre du peuple des lumières contre celui des ténèbres) avec des propos pareils nous ne sommes pas sortis de cette guerre de bientôt 100 ans…
Certains journalistes en arrivent même à dire que la mort des jeunes palestiniens n’est pas grave c’est la loi de la guerre et le droit d’Israël à se défendre !!!
Plus aucune humanité ni pitié sur les touches des claviers !!!

Lulu
3 mois il y a

« Le SNJ, quant à lui, en appelle au sens des responsabilités des entrepreneurs qui souhaitent investir dans les médias et défendra toujours la liberté de la presse et les droits de ceux qui la servent »……ah bon c’est nouveau çà!

Crisse
3 mois il y a

Vu létat du bâtiment, lextérieur représente lintérieur.

666
3 mois il y a

une bonne liquidation bien sèche, dans l’honneur du journalisme : l’orchestre du titanic joue pendant le naufrage, on reparlera des principes journalistiques dans un mois.

Marco
3 mois il y a

Une vraie avancée dans la liberté de la presse serait la dissolution du syndicat snj . Ils ne comprennent rien et sont a gauche. Autre solution dissolution des journalistes

ZembroKaf
3 mois il y a

Les journalistes de la presse écrite « 974 » 😂 …. des « rapporteurs » des conférence de presse … 😠
Si « un » essaie de sortir un « bon papier » … il est ramené tout de suite dans les rangs 😠

fonker
3 mois il y a

Et voilà! dès qu’on parle ‘fric’ on nous ressert les Droits de l’Homme à toutes les sauces…
SNJ, vous n’avez donc pas honte ?

polo974
3 mois il y a

Bonjour les commentaires des malokis.

Sans doute les mêmes qui s’abreuvent à cnews et spoutnik.

Dans la même rubrique

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».

Olympiades culturelle en Outre-mer : Mouton noir et Sa mem’mem lauréats

Le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, le ministère de la Culture et le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ont publié les résultats de la Commission nationale qui s’est réunie le 9 janvier 2024. A La Réunion, Mouton Noir (Le Séchoir) et Sa mem’mem (Compagnie Danses en l’R) sont lauréats.