Revenir à la rubrique : Communiqué

Sénatoriales : Place publique Réunion soutient la liste « Défendre la Réunion » menée par Audrey Bélim

Le mouvement Place Publique annonce dans un communique apporter son soutien à la liste "Défendre la Réunion" menée par Audrey Bélim pour les Sénatoriales.

Ecrit par N.P – le mercredi 13 septembre 2023 à 06H56
Notre mouvement, soucieux d’une politique sociale et écologique ambitieuse, félicite l’union autour d’Audrey Bélim. En sortant de la logique des appareils politiques, cette liste portera les problématiques écologiques et sociales de notre territoire à la chambre haute avec la volonté de pousser l’état à investir vers une lutte active contre les situations de précarité et vers une plus grande autonomie énergétique et alimentaire.
C’est sur ces éléments que notre bureau réunionnais du mouvement fondé par Raphaël Glucksmann souhaite ses vœux de réussite à la liste « Défendre la Réunion « .
Christophe Estève
Secrétaire régional de Place publique Réunion
Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué]“Nous, élus des Outremers, demandons solennellement au Gouvernement le retrait immédiat du projet de loi de réforme constitutionnelle”

La Présidente de Région Huguette Bello aux côtés de Présidents de collectivités ultramarines et de parlementaires ultramarins (dont les Réunionnais Evelyne Corbière, Karine Lebon, Frédéric Maillot, Emeline K/Bidi, Perceval Gaillard, Jean-Hugues Ratenon et Younous Omarjee) cosignent une tribune pour alerter sur la situation en Nouvelle-Calédonie et appeler le gouvernement à retirer son projet de loi de réforme constitutionnelle.