Revenir à la rubrique : Communiqué

Saint-Pierre plus verte : « Non à un Canabady 2 »

Le parti politique "Saint-Pierre plus verte" exprime ses inquiétudes suite à la révision du PLU lors du conseil municipal saint-pierrois du 26 juin. L'organisation politique détaille sa position dans un communiqué.

Ecrit par Emmanuel Doulouma – le jeudi 17 août 2023 à 07H18

Face à une initiative qui défie tout bon sens écologique et économique, notre mouvement, Saint-Pierre Plus Verte, prend une position ferme et sans équivoque contre le projet d’aménagement de 14 hectares de zone commerciale à l’arrière de Canabady. Faut-il rappeler à nos élus locaux que bétonner des terres agricoles fertiles et irriguées revient à sacrifier l’avenir au profit d’intérêts immédiats sans vision à long terme ?

Avec déjà 91 000 m² de surfaces commerciales, comment Saint-Pierre, ayant une population moindre, peut-elle justifier une densité commerciale supérieure à celle de Saint-Denis et Saint-Paul ? Ce projet apparaît comme une course effrénée au profit, ignorant volontairement les enjeux majeurs auxquels notre ville est confrontée : embouteillages récurrents, déclin du centre-ville et identité locale en péril. Où est le bon sens face aux problématiques du réchauffement climatique et de l’épuisement des ressources planétaires ?

La proposition de la mairie, validée lors du conseil municipal du 26 juin dernier à l’occasion de l’Arrêt du PLU Révisé, envoie un message inquiétant sur ses véritables priorités. Nous tenons à rappeler que ce n’est pas le béton qui fait vivre une ville, mais bien la vitalité de son centre, le dynamisme de ses habitants et le respect de son environnement.

Si déclasser des terrains est à l’ordre du jour, pourquoi ne pas le faire sur les nombreux délaissés agricoles, des parcelles certes trop petites pour de l’activité agricole, mais idéales pour permettre aux familles de construire leur logement ? De nombreuses familles saint-pierroises attendent depuis des années une évolution du zonage pour obtenir un droit à bâtir. À la place, elles assistent, impuissantes, à l’érection de nouvelles enseignes commerciales.

Source : Saint-Pierre plus verte

Saint-Pierre Plus Verte se fait le porte-voix d’une population lassée d’être mise devant le fait accompli. Ce projet est un affront à tous ceux qui croient en un avenir durable pour Saint-Pierre. Il n’est pas trop tard pour inverser la tendance. Nous devons exiger une urbanisation réfléchie, répondant aux besoins réels des citoyens tout en préservant notre patrimoine naturel.

Saint-Pierre mérite mieux que de devenir la capitale du béton, de la surconsommation, des fast-foods et des déchets. Nous devons penser à l’équilibre territorial du GRAND SUD, en donnant à chaque commune l’opportunité de son propre développement commercial et économique, au lieu de vouloir tout centraliser à Saint-Pierre.

Aujourd’hui, défendre l’intégrité de Saint-Pierre face aux décisions hâtives et malavisées est une priorité.

L’heure n’est plus à la complaisance. Pour l’avenir de Saint-Pierre, il est temps d’agir, de s’exprimer et d’exiger mieux.

Source : Saint-Pierre Plus Verte

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Cilaos : “Les pétrels de Barau doivent être au-dessus de toute polémique, la SEOR devra l’apprendre”

En pleine période d’envol des pétrels juvéniles et face à un échouage massif dans le cirque de Cilaos, la SEOR avait saisi du Tribunal administratif en référé pour enjoindre à la commune d’éteindre son éclairage public. Une requête rejetée « bien que les mesures prises par la commune n’aient pas été suffisamment anticipées et s’avèrent perfectibles ». Dans un communiqué, la municipalité se félicite de cette décision et déplore que cette affaire ait causé “de graves préjudices à la commune”.

[Communiqué] Prix à la consommation à La Réunion : +0,6 % en mars 2024 et +4,1 % sur un an

En mars 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,6 % à La Réunion après une hausse de 0,2 % en février. Les prix de l’alimentation poursuivent leur hausse : le passage de Belal se fait toujours sentir. Les prix de l’énergie continuent également d’augmenter. Les prix des produits manufacturés repartent à la hausse alors que ceux des services se stabilisent.
Sur un an, l’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion (+4,1 %) qu’au niveau national (+2,3 %).

[Communiqué]La Possession : Mobilisation contre l’installation d’une antenne 5G

Génération Écologie soutient la mobilisation des citoyens et des riverains contre les travaux menés d’installation d’une antenne 5G à proximité de la mairie de La Possession. Outre son « opposition au déploiement de la 5G au nom de la santé publique, de la préservation de l’environnement et du droit à la déconnexion », pour Vincent Defaud, référent local du parti, le chantier « manque de transparence ».