Revenir à la rubrique : Société

Pourquoi ce mois de février a 29 jours ?

La dernière année bissextile remonte à 2020. Mais quelle est la logique derrière ce choix et pourquoi n'a-t-on qu'un 29 février tous les quatre ans ?

Ecrit par N.P – le jeudi 29 février 2024 à 06H27

Cela arrive tous les quatre ans, et on ajoute un jour à février sans vraiment réfléchir. Mais pourquoi faire de 2024 une année à 366 jours, au lieu des 365 habituels ? Pour comprendre, il faut déjà avoir en tête qu’une « année solaire« , à savoir le temps que notre planète met à faire une révolution autour du soleil, est de 365,24 jours. Ainsi, pour éviter qu’un retard trop important se creuse entre « année solaire » et années civiles, il faut ajouter un jour tous les quatre ans. Sinon, les saisons se décaleraient au fil du temps.

Si les années bissextiles ont été introduites dès l’arrivée du calendrier julien, mis en place par Jules César, un décalage de plusieurs dizaines de jours a fini par se créer tout au long des siècles. Voilà pourquoi le pape Grégoire XIII a demandé à des scientifiques de l’époque d’imaginer un nouveau système à la fin du XVIe siècle. Alors que les Romains comptaient 365,25 jours par an, ce nouveau calendrier, dit grégorien, permet de ramener ce chiffre à 365,242, soit une donnée beaucoup plus proche de la réalité.

Un nouveau système de calcul des années bissextiles fut également imaginé. Ainsi, pour qu’une année se voie ajouter un 29 février, il faut qu’elle soit un multiple de 4. S’il s’agit d’un millésime, l’année n’est bissextile que si elle est divisible par 400. Voilà pourquoi 1900 n’était pas une année à 366 jours alors que 2000 l’était.

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Emmanuelle Wargon : “La Réunion peut progresser sur le photovoltaïque”

Pour son troisième jour de visite, Emmanuelle Wargon, la présidente de la commission de régulation de l’énergie, s’est rendue dans la nouvelle centrale photovoltaïque de la rivière des Galets au Port. L’ancienne secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement d’Edouard Philippe a salué les progrès de l’île pour la transition énergétique.

Météo : L’Est en vigilance fortes pluies/orages

Météo-France annonce aux habitants de la zone Est de l’île de prendre leurs précautions devant une dégradation des conditions météorologiques à partir du début de l’après-midi. La vigilance devrait être maintenue jusqu’à 20h ce vendredi.

Davy Sicard réinvente le séga traditionnel avec « Kafé Griyé »

Figure emblématique de la scène musicale réunionnaise, Davy Sicard amorce un tournant majeur dans sa carrière avec son dernier projet artistique : « Kafé Griyé ». Cette tournée, qui débutera à Bras-Panon le week-end prochain, renoue avec les séga traditionnels lontan et marque une évolution significative dans le parcours de l’artiste, témoignant de sa volonté constante d’innover et de surprendre son public.