Revenir à la rubrique : Politique

Pour faire des économies, la maire de Saint-Louis fait la chasse aux abus

L’édile de Saint-Louis a, ce mercredi quelques heures avant le conseil municipal, dévoilé les conclusions de l’audit financier qu’elle avait demandé à son entrée en fonction. Sans surprise, l’étude a notamment démontré des charges de personnels trop élevées. Pour autant, Juliana M’Doihoma veut "sortir de la fatalité du non-développement" grâce "à un budget maitrisé".

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 24 février 2021 à 21H21

C’est une promesse de campagne : jouer la transparence. A la lumière des audits commandés, Juliana M’Doihoma entend « rompre avec l’héritage du passé ». D’après l’audit financier des exercices budgétaires de 2014 à 2019, le poids de ce passé « pèse sur la municipalité et les contribuables », lance-t-elle.

Première dépense, celle du personnel qui représente 77% des charges réelles de fonctionnement. « Un niveau très élevé », a noté le cabinet Finindev qui a mené l’étude.

Les charges nettes de personnel à Saint-Louis s’élèvent ainsi à 1167 euros par habitant contre 813 euros pour des collectivités de même strate. « Autant de moyens que nous n’investissons pas dans nos écoles, nos équipements, à l’amélioration de la qualité de nos service publics », blâme-t-elle. La réintégration des 139 agents a également un coût sur la collectivité de l’ordre de plus de 500 000 euros dont 240 000 pour la caisse des écoles, répond Juliana M’Doihoma. 
 
Autre source de dépenses élevées, celles de la gestion courante (+ 10 millions lors du précédent mandat) mais aussi certaines charges à caractère général. « Le budget alimentation qui a augmenté de plus de 700 000 euros sans amélioration notable sur la restauration scolaire », prend pour exemple la maire. De même pour le parc automobile, note-t-elle, qui aurait pu être renouvelé d’un tiers avec les précédents budgets de location de voiture et d’engins. 
 
En revanche, l’étude montre une baisse de subventions aux associations, au CCAS et à la Caisse des écoles. De plus, sur la période de 2014 à 2018, le taux d’équipement par habitant est de 208 euros à Saint-Louis contre 308 euros en moyenne ailleurs. 

 

Des plaintes portées

La nouvelle majorité souhaite donc « l’inversion de ces ratios » tout en parvenant à équilibrer son budget. C’est l’un de ses trois objectifs. Saint-Louis doit encore faire des économies. Elles se font notamment sur la chasse aux abus avec le respect des règles d’achat public ou la maitrise des heures supplémentaires qui permettent de ramener dans les caisses de la collectivité entre 40 000 et 60 000 euros.

Par ailleurs, des infractions ont été constatées et des plaintes ont été portées. Ainsi plusieurs agents devront s’expliquer devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre le 4 mars prochain pour détournement de fichiers. Sur le banc des accusés, se tiendra également Cyrille Hamilcaro poursuivi pour complicité. 
 
Le deuxième objectif de la majorité consistent à « rendre un service de qualité » aux administrés par un « effort de montée en compétence des agents ». Seuls 4% des agents communaux sont des cadres, rappelle la maire. Ce « service public de qualité » tient également au programme d’investissement de 103 millions d’euros sur la période de 2021 à 2026 dans les scenarii financiers les plus favorables. 
 
Enfin, l’équipe de Juliana M’Doihoma espère stabiliser voire baisser les taux des impôts locaux. Pour atteindre ces objectifs, elle table sur la mise en place d’une cellule d’achat, d’un contrôle de gestion, le recouvrement des impayés mais aussi sur la capacité à frapper à la porte de tous les organismes à la recherche de subventions pour financer[ ses projets.]urlblank:https://www.zinfos974.com/Relancer-la-25e-commune-construire-moderniser-Juliana-M-Doihoma-devoile-les-chantiers-du-renouveau-de-St-Louis_a165724.html

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

François Asselineau vient prôner la « Réunionexit »

Accéder à la députation européenne pour mieux combattre Bruxelles, c’est le but que poursuit François Asselineau. Le chantre du Frexit vient prendre connaissance des réalités réunionnaises jusqu’à ce samedi et tenter de convaincre que la France et donc La Réunion se porteraient mieux sans l’UE, sans sa monnaie unique et sans l’OTAN.