Revenir à la rubrique : Politique

Paul Vergès : “Les travaux du tram-train débuteront avant ceux de la route du Littoral”

Les travaux pour la réalisation du tram-train, débuteront bien avant ceux de la nouvelle route du Littoral”, a dit tout à l'heure le président de la Région Réunion. Paul Vergès a également défendu le bilan de la mandature, critiqué par différents membres de l'opposition régionale. “On nous fait un mauvais procès”, a dit le patron de l'Alliance.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le mardi 22 décembre 2009 à 15H08

Paul Vergès a conclu à sa façon, la dernière assemblée plénière de l’année. Il a tracé d’une part les contours du budget 2010, et d’autre part, il a répondu aux critiques de son opposition.

Comme à chaque fois, il a fait un tour d’horizon de la situation économique et sociale. Le président de la Région est revenu sur la précarité et les 52 % des Réunionnais vivant sur le seuil de pauvreté. “Il y a là un apartheid social”.

Puis, Paul Vergès a démontré “les contradictions de l’opposition lors des critiques portées contre le bilan de sa mandature”. Sa réponse est directe : “Tout est dans le protocole de Matignon”.

“Si nous faisons le tram-train avant la route du Littoral, c’est parce que nous avons les compétences sur ce projet ferroviaire depuis le début. Ce n’est que depuis le 1er janvier 2009, que nous avons la responsabilité de la route du Littoral”.

“Certains élus nous accusent d’avoir organisé ce retard, parce que nous avons sécurisé cet axe. Que fallait-il faire en attendant, laisser mourir des usagers ? Vous commettez deux erreurs fondamentales. Vous voulez allez vite alors que nous sommes dans la méconnaissance”.

“Il y a des attaques de toutes natures. Qu’est-ce qui motive ces critiques : l’ignorance ou la malveillance, dans les deux cas, c’est inadmissible”. Et Paul Verges de rajouter : “Devant la vilénie et la bassesse, il faut opposer le mépris”.

En ce qui concerne le tram-train, Le président de la Région s’est montré plein de certitudes. “N’ayez aucun doute, le tram-train se fera. Si ça se fera, ça se fera dans la sauvegarde de notre équilibre budgétaire”.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Raphaël Glucksmann à La Réunion : Pour une Europe « de la solidarité »

La famille socialiste réunie au grand complet ce samedi lors du meeting de Raphaël Glucksmann à la Nordev. Plus de 2.000 personnes ont en effet assisté au grand oral du leader de Place Publique, également chef de file du Parti socialiste à l’occasion des élections européennes. Ce dernier a exposé sa vision ambitieuse pour l’avenir de l’Europe et son engagement en faveur d’une société « plus juste et équitable », notamment à La Réunion. (Photos : © Pierre Marchal / Anakaopress)

Photos : Raphaël Glucksmann visite les Jardins du Chaudron

Raphaël Glucksmann, tête de liste du PS-Place publique pour les prochaines élections européennes, a visité ce samedi 20 avril les jardins du Chaudron. Une visite qui s’inscrit dans le cadre de son déplacement de trois jours sur l’île, visant à lancer sa campagne pour les élections de juin prochain.

La délégation sénatoriale socialiste sensibilisée sur le besoin de politiques publiques adaptées aux Outre-Mer

À la veille de leur départ, les 7 sénateurs socialistes reçus cette semaine par leur homologue Audrey Belim ont fait un bilan de leur visite dans l’île. Ces derniers ont en effet entrepris une démarche de découverte des particularités et des défis des territoires ultramarins ainsi que des initiatives locales. Leurs observations seront consignées dans un livre blanc, dans le but d’influencer l’élaboration de politiques publiques mieux adaptées aux spécificités ultramarines.