Revenir à la rubrique : National

Nouvelle-Calédonie : L’Australie et la Nouvelle-Zélande commencent à rapatrier leurs citoyens

Alors que les autorités locales ont annoncé que l’aéroport international de la Tontouta ne rouvrirait pas avant samedi, contre jeudi initialement, les gouvernements australiens et néo-zélandais ont commencé à affréter des vols pour rapatrier une centaine de touristes bloqués dans l’archipel.

Ecrit par N.P – le mercredi 22 mai 2024 à 08H02
Photo : Haut-commissariat de la République de Nouvelle-Calédonie

Le retour des touristes bloqués en Nouvelle-Calédonie va-t-il bientôt commencer ? Avec le décollage hier de plusieurs vols militaires affrétés par l’Australie et la Nouvelle-Zélande pour ramener au pays la centaine de touristes bloqués depuis le début des affrontements, le 14 mai dernier. En tout, trois avions ont été envoyés par ces gouvernements pour récupérer leurs compatriotes.

Pour autant, la question d’un retour à la normale concernant le fonctionnement de l’aéroport de la Tontouta se pose. Près de 10 000 billets vont devoir être retrouvé aux passagers qui devaient voyager, précise Aircalin, la compagnie régionale calédonienne. Les premiers vols commerciaux sont attendus pour mardi, alors que le gouvernement avait d’abord assuré que l’aéroport pourrait ouvrir dès ce jeudi.

280 émeutiers interpellés depuis le début du mouvement

Dans un communiqué hier, le haut-commissariat de la République a fait un point sur les opérations en cours. “Des renforts permanents ont été installés dans les quartiers de Dumbéa, Païta et du Mont-Dore. Des opérations de sécurisation ont été menées dans les quartiers de Vallée-du-Tir, Tuband, Ducos et Normandie”, précisent les autorités.

“Les opérations de déblaiement des axes routiers se poursuivent, avec le concours des policiers et des gendarmes qui en assurent la sécurisation. Plus de 90 barrages ont déjà été neutralisés et sont progressivement nettoyés, grâce au soutien d’entreprises privées. Le bilan des personnes décédées n’a pas évolué. 84 policiers et gendarmes ont été blessés depuis le début des troubles à l’ordre public. Au total, plus de 280 émeutiers ont été interpellés, dont plus d’une vingtaine sur la journée d’hier”, rappelle-t-on encore du côté de l’État.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
44 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Euro 2024 : Les Bleus affrontent les Pays-Bas, optimisme autour de Mbappé

Ce vendredi soir, l’équipe de France va disputer son deuxième match du tournoi face aux Pays-Bas. L’incertitude demeure sur la présence du capitaine Kylian Mbappé, qui s’est cassé le nez lors de la victoire face à l’Autriche. Le prodige français devrait revêtir un masque de protection, suscitant des réactions auprès des supporters et des instances dirigeantes de l’UEFA.

Captain France : Kylian Mbappé, tel un Avengers, arbore un masque bleu-blanc-rouge

Kylian Mbappé s’est cassé le nez lors d’une collision avec un autre joueur lors du match Autriche-France. Il a choisi de ne pas faire d’opération pour le moment afin de ne pas rater l’Euro. Après quelques soins, il va donc remonter sur la pelouse, mais avec un équipement de sécurité pour ne pas aggraver sa blessure. Le capitaine de l’équipe de France a porté un masque décoré aux couleurs de la France durant l’entraînement. Mais il ne pourra pas l’arborer dans les rencontres officielles et devra se contenter d’une seule couleur.

Euro 2024 : Pas d’opération pour Kylian Mbappé

Sorti le nez en sang lors du match contre l’Autriche ce lundi soir, Kylian Mbappé a pu regagner le camp de base de l’équipe de France après un passage à l’hôpital. Le staff des Bleus se veut rassurant, pas besoin d’opération pour le joueur phare de la sélection.