Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Nécessité d’une gouvernance mondiale vertueuse

- Courrier des lecteurs -

Ecrit par François-Michel Maugis – le mercredi 31 janvier 2024 à 06H50
Courrier des lecteurs 2024

Cette affirmation peut paraître choquante, exagérée, outrancière ou pessimiste : « Si la planète Terre n’est pas contrôlée, dirigée et organisée par une entité quelconque, l’humanité va se dissoudre dans les limbes du crime mondialisé ». Tentons donc de démontrer le contraire. Et ce n’est pas de gaité de cœur, croyez-moi. Né au cours de la deuxième guerre mondiale, et de nature curieuse, j’ai pu observer en France et dans de nombreux pays, des comportements, des évolutions, des manipulations, des situations et des tendances qui font, quelquefois, froid dans le dos. Il y aurait, semble-t-il, depuis quelque temps, dans certains milieux, une prise de conscience des graves dangers qui menacent notre humanité. La seule question que l’on peut se poser est la suivante : Cette prise de conscience sera-telle suffisante et atteindra-t-elle suffisamment d’humains suffisamment vite pour inverser la tendance. Car dans le cas contraire, c’est la possible fin de toutes les civilisations.

La finance a remplacé l’humain. Cette petite phrase n’a l’air de rien, mais elle résume parfaitement la situation. Autrement dit, et pour paraphraser ce qu’on affirme sans vergogne dans certains milieux : « aujourd’hui, tout s’achète, il suffit de mettre le prix ». Et lorsque l’on sait que la dynamique des grandes puissances financières du Monde, n’ont d’autres fonctions que celle d’augmenter leur capital, de se développer, de s’enrichir et de prospérer (le fameux « Toujours plus de François de Closets) on comprend vite les dangers d’une telle philosophie. Et lorsqu’en plus on sait qu’il faut beaucoup d’argent pour financer une campagne électorale, on comprend vite, également, les collusions qui immanquablement s’opèrent entre la finance et le pouvoir. En conclusion, et partant du principe que c’est celui qui paye qui a raison, on peut donc dire sans trop craindre de se tromper, que la plupart des dirigeants politique de ce monde sont, de près ou de loin, les marionnettes de la finance mondiale. Et derrière cette finance anonyme, qu’y a-t-il ? Quelques humains vertueux, sans doute, mais beaucoup d’ambitieux, de criminels, de fous (1), de manipulateurs, de menteurs, d’ogres, d’orgueilleux ou de pervers. Et s’ils ne l’étaient pas avant de réussir dans les affaires, ils le deviennent souvent.

Le drame, c’est que ce ne sont pas les plus vertueux qui tiennent le haut du pavé. On le sait maintenant, des moyens souterrains, secrets et sordides sont souvent employés par ces truands en col blanc. L’exemple le plus illustre qui a défrayé la chronique, c’est la fausse accusation concernant des armes de destructions massives qui ont permis une guerre non justifiée et qui ont permis ainsi à des hommes d’affaire de s’enrichir. Mais il s’agit là, bien sûr de l’arbre qui cache la forêt des turpitudes internationales. Donc, l’argent est capable de tout détruire, aussi bien des individus, des entreprises que des pays tout entiers. Et il n’y a plus, depuis longtemps, de barrières, pour empêcher ces crimes. Ce sont donc ces barrières qu’il faut rétablir. Le fonctionnement d’une humanité qui méprise les humains est quelque chose d’immoral, d’inacceptable et d’incompréhensible. Le mal étant mondial, il n’y a qu’une autorité mondiale vertueuse qui puisse mettre de l’ordre dans cette pagaille délétère.

François-Michel MAUGIS

  1. Le pouvoir et l’argent rendent fou : Mille chanteurs, philosophes, poètes, psychiatres, sages, etc. l’ont dit, chanté et crié sur tous les toits.
Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Habitant
1 mois il y a

Alors là, quand on voit toutes ces personnes qui préconisent le repli sur soi et qui voient l’autre comme responsable de ses problèmes ou comme étant un danger; je pense qu’on est mal barrés.

A ça, toutes ces personnes qui refusent de voir la réalité en face; qui dès lors que quelque chose ne leur plait pas, ils disent tout simplement « fake news ». C’est pratique, ça leur permet de ne pas se confronter aux choses, et ne pas se remettre en question.

Tout cela mène à l’émergence des partis populistes voire d’extrême droite un peu partout: Trump, Boslonaro, le nouveau président Argentin, Poutine, Moody …
ou encore des coalitions gouvernementales qui incluent des partis d’extrême droite comme en Suède, quelques pays d’Europe centrale, Israël etc …

David69l
Répondre à  Habitant
1 mois il y a

Le repli sur soi est la réponse à l’inverse: la globalisation et ses effets néfastes (pollution, uniformisation, perte d’identité, immigration incontrôlée, financiarisation de l’économie etc) Donc on choisit quoi au final ? Dur à dire !

Dernière modification le 1 mois il y a par David69l
Habitant
1 mois il y a

Sans oublier la France où le RN a apparemment le vent en poupe avec il est vrai les LR et le gouvernement ainsi qu’une partie de la gauche qui leur font la courte échelle

Mordicant
28 jours il y a

Le problème n’est pas la « gouvernance mondiale » qui existe avec une multitude d’instances internationales dont la principale l’ONU.
Le problème c’est celui des gouvernants. Et particulièrement des gouvernants autocrates voire dictatoriaux qui se moquent éperdument de toutes les règlementations internationales.

François-Michel MAUGIS
Répondre à  Mordicant
27 jours il y a

Décidément, je ne suis pas clair, pardonnez-moi. Mais, Bon Dieu, savez-vous ce que c’est que l’autorité ? Si la planète Terre va si mal, c’est tout simplement qu’il n’existe chez nous aucune autorité susceptible de faire régner l’ordre. Vous comprenez pourtant très bien qu’un navire sans capitaine ne peut que s’échouer lamentablement sur le premier récif. Quant à L’ONU que vous citez, vous voulez rire ! L’ONU n’a aucune autorité, aucuns moyens de faire respecter ses consignes ou de donner suite à ses condamnations. Alors, évidemment, tout le monde craint une dictature mondiale non vertueuse, et on a parfaitement raison. C’est la raison pour laquelle on doit mettre en place cette gouvernance mondiale vertueuse et vraiment démocratique comme elle existe déjà dans quelques nations (trop rares il est vrai). Quand on voit la gabegie, la pagaille qui règne actuellement, le jeu, à mon avis, en vaut la chandelle. Mais combien d’humains préfèrent le scepticisme et la destruction ? Dieu nous a promis l’apocalypse. Alors, y croient-ils vraiment ?

Oufti
26 jours il y a

De toute façon depuis la nuit des temps, les dirigeants aiment les guerres et les conquêtes. A chaque fois se sont les peuples qui souffrent pour moi il est illusoire de croire en une solution nouvelle en tout cas je ne la vois pas. Ou alors il faut créer une nouvelle gouvernance en effet est-il efficace et raisonnable de céder à un seul homme les pouvoir sur des peuples entiers ? Non et l’histoire la prouvé. Et le pire si vous êtes contre ce système ce même dirigeant fera réprimer souvent par la mort son propre peuple

François-Michel MAUGIS
Répondre à  Oufti
25 jours il y a

Mon cher Oufti,
Vous manquez de connaissance, d’imaginations ou des deux. S’il est vrai que, d’une part, il y a très peu d’exemples dans l’histoire de l’humanité, de gouvernances vertueuses (mais il y en eu), et que d’autre part ces gouvernances, même vertueuses, ont presque toujours fini par se dégrader, il est tout aussi vrai qu’aujourd’hui, avec le recul, avec une vision globale des choses et avec les connaissances acquises, nous sommes parfaitement capable de mettre en place un type de gouvernance démocratique et vertueuse. Il suffit pour ce faire de construire un système que nous connaissons déjà et qui a fait ses preuves, fondé sur le fameux triptyque: exécutif, judiciaire et législatif, en l’entourant des garde-fous nécessaires pour conserver en permanence, transparence et progrès d’une société tournée vers l’épanouissement de tous les terrien et le respect des grands équilibres de la vie sur Terre.
Tout cela est possible à condition que des Cassandres, des destructeurs et des sceptiques comme vous ne conservent pas le haut du pavé de la gouvernance mondiale.

Olivier
25 jours il y a

Effectivement, le groupe américain Halliburton déjà très riche s’est gravement enrichi avec la guerre en Irak qui a engendré au passage un génocide de plus d’1 million d’irakiens. Aujourd’hui c’est aux palestiniens de prendre cher.