Revenir à la rubrique : Mayotte

Mayotte : Un greffier tente de s’ouvrir le ventre, le personnel du tribunal annonce des actions

Le personnel du tribunal de Mamoudzou va boycotter la visite du ministre de la Justice ce vendredi. La tentative de suicide d'un jeune greffier a mis le feu aux poudres dans une juridiction qui vit en mal-être constant.

Ecrit par Yohann Deleu – le jeudi 10 mars 2022 à 22H26

« Au revoir ». Le titre de la lettre de suicide du jeune greffier est aussi sobre que claire. Dans ce qui aurait pu être ses dernières lignes, le jeune homme dénonce les conditions de travail et d’accueil des personnels de la Justice à Mayotte. Manque de personnel, manque d’accompagnement.

Il explique avoir dû débourser pas moins de 10 000€ pour s’installer à Mamoudzou, entre le déménagement et les hébergements de fortune. Epuisé par les bouchons qui le contraignaient à se lever à 4h chaque matin, le jeune homme a craqué vendredi dernier, il est parti acheter un couteau et s’est ouvert le ventre avec.

Ce geste terrible est la dernière manifestation d’une « souffrance palpable » dénoncée ce jeudi lors d’une réunion intersyndicale. Un tiers des greffiers seraient en arrêt maladie, et deux magistrats sont en burn-out. En cause, « une hypervigilance » face à l’insécurité, indique une syndicaliste. « On vit enfermés, on se sent sous contrôle judiciaire ».

Les personnels bouderont donc leur ministre de tutelle, auquel ils remettront simplement ce vendredi une série de propositions, notamment la création d’une cellule d’accompagnement pour proposer des logements provisoires aux arrivants, comme le fait déjà le Centre hospitalier de Mayotte par exemple. Mais aussi des mesures financières comme une prime de risque. En moins de deux ans, les syndicalistes relèvent une trentaine d’agressions subies par le personnel du tribunal dont plusieurs ont conduit à des départs précipités de Mayotte.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La ministre chargée des Outre-mer se rendra à Mayotte prochainement

Marie Guévenoux, nouvelle ministre chargée des Outre-mer, a rencontré les élus mahorais et a annoncé l’opération d’évacuation du stade Cavani et la préparation de l’opération Wuambushu 2. Par ailleurs, elle indique qu’elle sera à Mayotte dans « le prolongement de l’installation du nouveau préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville.

Mayotte : Les barrages se reforment ce samedi

Des responsables de barrages à Mayotte ont décidé de reprendre les blocages en réponse à la condamnation de deux des leurs à quatre ans de prison, suite à l’attaque d’une gendarmerie fin janvier dernier.

Fin du droit du sol : Une remise en cause de l’appartenance de Mayotte à la France selon Moroni

La fin du droit du sol à Mayotte annoncé dimanche dernier par Gérald Darmanin pour contrer l’immigration illégale en provenance majoritairement de l’archipel des Comores a réveillé les ardeurs des autorités comoriennes. Pour ces dernières, la mesure proposée par le ministre de l’Intérieur français serait « le début d’une remise en cause de la soi-disant appartenance de l’Ile Mayotte à la France ».

Les Forces vives de Mayotte réagissent aux annonces de Gérald Darmanin

Le collectif « Les Forces vives de Mayotte » déplorent le choix du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer de s’attaquer à la suppression du droit du sol alors que les manifestants réclamaient en priorité la fin du « séjour territorialisé » et craignent « un détournement » de leur revendication majeure.

Thierry Robert ouvre un restaurant à Mayotte

L’insécurité permanente que subissent les habitants de Mayotte est peu propice aux affaires des commerçants. C’est dans ce contexte anxiogène que l’ex-élu réunionnais Thierry Robert lance un appel aux politiques péi afin qu’ils se saisissent sérieusement de la situation mahoraise. Une île où Thierry Robert fait justement des affaires.